Publié le 31 Août 2007

Via le Forum Catholique, et trouvé initialement sur un forum Boursorama....



J’aimerais revoir mon PRU 13:01 17/08/07

J’ai choisi récemment d’investir dans Natixis
Je comprends maintenant pourquoi elle rime avec psoriasis
Vous me direz que ça marchait aussi avec Elvis
Mais vu le cours, je n’avais pas envie de déhancher mon pelvis.

Acheter une bancaire en pleine crise immobilière
Autant s’inviter à un banquet funéraire !
Quand les taux montent, la facture s’accroît
Et c’est évidemment l’emprunteur qui se noie

Son logement en garantie, alors il faut vendre
Bienvenue sous les ponts, c’est toujours mieux que de se pendre.
Ces crédits hypothécaires sont décidément bien précaires.
Surtout quand plus personne ne veut être un pigeon dans l’affaire.

Plus de remboursement, plus de garantie.
Qui c’est qui déguste ? C’est la société de crédit.
Elle dépose le bilan, laissant derrière elle ses créances.
Qu’elle avait bien pris soin de maquiller par avance.

Revendues, modifiées, prêtes pour les marchés financiers.
« Titrisées » qu’ils disaient ! Plutôt un rideau de fumée.
Elles se cachaient dans les sicav monétaires dynamiques
Autant dire pour les possesseurs comme un vent de panique.

Mon argent, ma cassette, rendez moi ma cassette !
Oui, mais plus de liquidité pour rembourser cette dette
Car de banque à banque on se regarde en chien de faïence.
Et plus personne ne veut rentrer dans cette danse.

Jean-Claude était coincé, mais que faire sans tricher ?
Baisser les taux, pour sauver les créances
C’était prendre le risque que l’inflation se relance
Alors ce sont les liquidités qu’il a décidé de lâcher.

Tout s’enchaîne, l’euro baisse et monte le yen
C’est sur l’Asie que se ruent les hyènes
Après les bancaires et les immobilières
Voici les industrielles que l’on brade à pas cher

Se faire une petite ligne en plein krack
Autant se poudrer le nez, comme un addict maniaque
Une chose est sûre de Paris à Mannheim
Nous serons nombreux à nous souvenir du subprime.

Voir les commentaires

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Humour

Publié le 30 Août 2007

.... à nos amis les Rostbifs !

Espérons que cela porte chance pour la Coupe de Monde de Rugby...

Pour rappel, les paroles sont ici.

  

  

Voir les commentaires

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Humour

Publié le 29 Août 2007

Après son premier dictionnaire, Gai Luron s'attaque à de nouvelles définitions de ce qui nous fait office de novlangue. Comme d'habitude,  c'est excellent.

Extraits:

(..)
Ethnocentrique : qui ne concerne que l’impression de supériorité éprouvée par l’Occidental en voyage. Ainsi, un Occidental à l’étranger manifestera-t-il son incroyable arrogance en s’étonnant des mœurs de ses hôtes sans chercher à les comprendre (car l’Occidental est raciste) tandis que le jeune Africain arrivé en Europe, déambulant en tenue locale dans les rues de Paris, loin d’être décalé, permettra une salutaire prise de conscience de la relativité des modes de vie et des cultures.
(...)
Métissage : incontestablement bon et célébré car décrivant l’avenir. Le métissage a ceci de curieux qu’il est le plus pur produit de l’antiracisme et qu’il cherche inlassablement à en finir avec la race blanche.
(...)
Multiculturalisme : Où toutes les cultures sont égales mais où les cultures étrangères le sont plus que d’autres.
(...)
Réformes : Mesurettes permettant à la France de reculer de l’abîme vers le trou ; de fort opportunes et gigantesques contestations syndicales permettent de faire croire à l’opinion publique que la dose homéopathique constitue un traitement de choc, accréditant ainsi, de façon inespérée, l’idée d’une quelconque audace gouvernementale.
(...)
Traitre : désigne toute personne rompant avec des idées de gauche, ou avec le PS. A ne pas confondre avec le mouvement inverse, que l’on qualifiera de « courageux » ou de « lucide ». Ainsi Besson révélant les basses manœuvres du PS est-il un traitre tandis que Begag, attribuant d’insultants propos à Sarkozy sera-t-il héroïquement salué comme un résistant lucide.
(...)
Yade (Rama) : Jalousée par la gauche qui fulmine de n’avoir pas su sortir de son chapeau en premier un alibi de couleur, méprisée par la droite qui n’y voit justement qu’un alibi de surcroît arriviste, haïe des Noirs qui n’y voient qu’une bourgeoise ou une Bounty, regardée avec concupiscence par les leuco-mâles, elle recueille fort logiquement l’admiration des média.

Voir les commentaires

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Humour