Publié le 22 Juin 2006

Désolé pour les visiteurs quotidiens de ce blog, mais mon FAI a entamé des procédures de dégroupage de ma ligne, m'empêchant d'accéder à Internet pendant les quinze prochains jours. Je ne pourrai donc, à mon grand regret, actualiser mon blog.

Je vous retrouve donc au plus tard le 10 Juillet.

Voir les commentaires

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Actualité

Repost0

Publié le 21 Juin 2006

Si vous êtes, comme moi, un lecteur assidu de Buck Danny, vous ne manquerez pas d'apprécier cette petite compilation de voltige aérienne, qui ne manque pas de souffle.... Le lien est ici.

Voir les commentaires

Rédigé par La tête dans les nuages

Publié dans #Entracte

Repost0

Publié le 20 Juin 2006

Belle vidéo anti-avortement....Merci au Blog pour la Vie

Voir les commentaires

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Argumentaires

Repost0

Publié le 19 Juin 2006

Voici un film, célèbre dans les milieux pro-vie, qui, bien qu'il ne date pas d'hier, n'a rien perdu de sa pertinence.

Il s'agit du Cri Silencieux, un film du Dr Nathanson, ancien avorteur. C'est tout simplement l'échographie d'un avortement, d'un bébé de onze semaines, soit une semaine de moins que la limite autorisée en France. Que l'on soit pour ou contre, il me paraît important de le regarder entièrement afin d'en savoir davantage sur le processus d'un avortement. N'hésitez pas à faire circuler.

Sur le film en lui-même, il est difficile, pour des non-spécialistes, de distinguer le cri que pousse le bébé. Cependant, force est de constater que cela est loin de lui faire du bien et qu'il réagit violemment aux attaques dont il est la cible. Enfin, je n'ai aucune intention de jeter l'anathème sur qui que ce soit, je souhaite juste montrer un avortement dans sa dure réalité. Les mères sont les secondes victimes de ce traumatisme.

NDB: Même si il n'y a pas de sous-titres, c'est de l'anglais relativement facile.




Voir les commentaires

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Pro-vie

Repost0

Publié le 18 Juin 2006

Je n'ai pas envie de cogner sur l'équipe de France qui a donné le meilleur d'elle-même. On peut regretter qu'aucun arbitre n'ait vu ce ballon rentrer dans les cages coréennes à la 30ème minute.

Maintenant, tout va se jouer au goal-average. Je n'ai pas envie de réfléchir au nombre de conditions nécessaires pour que l'on puisse se qualifier. Toujours est-il que ça va être dur et que beaucoup de supporters doivent se mordre les doigts.

Cependant, on a vu une équipe coréenne beaucoup plus dynamique en seconde mi-temps alors que les Français s'épuisaient à les suivre.

La France ne maîtrise plus son destin.

Et c'est bien dommage.

[Edit]: Finalement, tout n'est pas encore perdu. La qualification pour les huitièmes sera effective si l'on parvient à vaincre le Togo avec deux buts d'écart. Espérons que les Français trouvent la hargne suffisante, sans Abidal et Zidane, de gagner ce match.

Voir les commentaires

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Actualité

Repost0

Publié le 18 Juin 2006

En ce jour de la Fête Dieu, cette vidéo me paraît tout à fait appropriée.
Merci au Fils de Chrétienté. Le lien est ici.

Voir les commentaires

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Religion

Repost0

Publié le 17 Juin 2006


Ca commence à faire beaucoup.

Je n'ai rien contre les homosexuels, mais les plus activistes d'entre eux commencent à peser.

Aprés Act-Up, qui avait réalisé un faux mariage homosexuel dans la cathédrale de Paris, en agressant l'archiprêtre, c'est une cinquantaine de personnes qui ont perturbé la messe de Pentecôte, à la cathédrale de St Paul à Minneapolis. Ceux-ci ont réussi à arracher un ciboire des mains d'un prêtre, afin de distribuer la communion aux militants homosexuels. Ce qui représente un sacrilège pour la religion catholique. Cette  action intervient aprés que les évêques américains aient officiellement refusé d'accorder la communion à tout homosexuel, qui ferait ostentation de sa sexualité.

D'ailleurs, comme le rappelle l'article du BAF, le refus de la communion n'est pas lié au comportement homosexuel au sens strict, mais plutôt à l'état de l'âme de celui qui la reçoit. N'importe quel catholique, en état de péché mortel, doit d'abord se confesser, avant de pouvoir accéder à la communion. Enfin, personne n'oblige les homosexuels à accepter ces règles, qui ne les concernent d'aucune façon s'ils n'ont jamais fait le choix de devenir catholiques.

Il faut préciser que ces jugements, comme toujours chez les catholiques, touchent les actes et non pas les personnes. C'était le sens des propos de Christian Vanneste, qui, on s'en souvient, a été traduit en justice, pour avoir déclaré que "si on poussait [l'homosexualité] à l'universel ce serait un danger pour l'humanité." Il avait poursuivi en déclarant que l'homosexualité était inférieur moralement à l'hétérosexualité.

Les cris d'orfraie poussés à l'époque m'avaient semblé bien déraisonnables. Exclusion de l'UMP, mise en examen, tout avait été mis en oeuvre pour le faire revenir sur des propos qui ne sont, à mon sens, ni plus, ni moins que du bon sens. Comme d'habitude, on peut toujours attendre la même violence envers nos amis juifs ou musulmans.

Enfin l'activisme partout en Europe, que ce soit en Russie ou en Pologne, me paraît légérement déplacé lorsque l'on sait que la plupart de ceux qui participent à ces Gays Pride sont français ou allemands. Dernier exemple en date: un député vert allemand qui attaque devant la justice allemande, un député polonais, pour des propos trop virulents.

Mais qu'est ce que c'est que cette prétention, d'imposer à ces pays des marches de reconnaissance des homosexuels?

Pourquoi ces pays devraient-ils se plier à ces diktats? Où est la honte à prétendre qu'un modèle de société basée sur l'homosexualité, n'est pas la panacée, que cela ne peut pas être un modèle?

Cependant, à mon plus grand étonnement, je dois signaler que certains homosexuels peuvent se retrouver à nos côtés pour le combat pro-vie. En effet, s'il est prouvé que l'homosexualité serait innée, alors il serait possible de déterminer l'orientation sexuelle d'un enfant avant sa naissance, ce qui pourrait avoir comme conséquence d'augmenter les avortements, de la part de parents qui ne voudraient pas d'un enfant à orientation homosexuelle. C'est le sens de l'argumentation developpée ici (trouvé via le BAF).


 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Religion

Repost0

Publié le 16 Juin 2006

Raymond Devos s'en est allé. Il nous a laissé quantité de sketches, de jeux de mots dont voici un florilège:


- Quand on s'est connus, ma femme et moi, on était tellement timides tous les deux qu'on n'osait pas se regarder. Maintenant, on ne peut plus se voir !

- J'ai un copain, il est pilote d'essai... enfin, il ne l'est pas encore ; pour l'instant, il essaie d'être pilote !

- Rien, ce n'est pas rien ! La preuve, c'est que l'on peut le soustraire. Exemple : rien moins rien = moins que rien !

- Il buvait toutes mes paroles, et comme je parlais beaucoup, à un moment, je le vois qui titubait...

- Un ministre, ça ne se vend pas ! Ca s'achète parfois ! Mais ça ne se vend pas !

- Monsieur, ce que j'admire en vous, c'est que vous avez le courage d'être vous-même ; avec tout ce que cela comporte de ridicule !

- On ne sait plus ce que c'est que l'obscurité. A force de vouloir faire la lumière sur tout, on ne distingue plus rien !

- Si ma femme doit être veuve un jour, j'aimerais mieux que ce soit de mon vivant.

- J'adore être pris en flagrant délire.

- Qui prête à rire n'est jamais sûr d'être remboursé.

- Le rire est une chose sérieuse avec laquelle il ne faut pas plaisanter.

- Je n'aime pas être chez moi. A tel point que lorsque je vais chez quelqu'un et qu'il me dit : "Vous êtes ici chez vous", je rentre chez moi !

- Il paraît que quand on prête l'oreille, on entend mieux. C'est faux ! Il m'est arrivé de prêter l'oreille à un sourd. Il n'entendait pas mieux.

- La plupart des gens préfèrent glisser leur peau sous les draps plutôt que de la risquer sous les drapeaux.

- C'est pour satisfaire les sens qu'on fait l'amour ; et c'est pour l'essence qu'on fait la guerre.

- La grippe, ça dure huit jours si on la soigne et une semaine si on ne fait rien.

- Mon pied droit est jaloux de mon pied gauche. Quand l'un avance, l'autre veut le dépasser. Et moi, comme un imbécile, je marche !

- J'ai un ami qui est xénophobe. Il déteste à tel point les étrangers que lorsqu'il va dans leur pays, il ne peut pas se supporter !   

- Quand j'ai tort, j'ai mes raisons, que je ne donne pas. Ce serait reconnaître mes torts !

- Il ne faudrait pas croire que les responsables d'hier étaient plus ignorants de la situation que ne le sont ceux d'aujourd'hui !

- Est-ce que c'est en remettant toujours au lendemain la catastrophe que nous pourrions faire le jour même que nos l'éviterons ?

- On a toujours tort d'essayer d'avoir raison devant des gens qui ont toutes les bonnes raisons de croire qu'ils n'ont pas tort !

- Je suis adroit de la main gauche et je suis gauche de la main droite.


Voir les commentaires

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Actualité

Repost0

Publié le 15 Juin 2006

Il y a vraiment quelquechose de paradoxal à ce que Bayrou se plaigne de voir son temps de parole décompté dans l'opposition alors qu'il n'a pas hésité à voter une motion de censure du gouvernement et qu'il ne cesse de lancer des diatribes incessantes contre la majorité des politiques mises en oeuvre.

Il faudrait peut-être savoir ce que l'on veut, non?

Voir les commentaires

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Politique

Repost0

Publié le 14 Juin 2006

Je ne résiste pas au plaisir de publier ici la prière à Ste Jeanne d'Arc, écrite par le regretté Vladimir Volkoff.



PRIÈRE À JEANNE

>Sainte Jeanne,

>Puisque vous êtes sainte, vous avez déjà fait des miracles, vous savez vous y prendre, alors je vais vous demander d'en faire un pour nous.

>Non. Parce que vous êtes une grande sainte, je vais vous demander d'en faire dix. Et de très grands, de très miraculeux.

>Premièrement, sainte Jeanne, je vais vous demander de faire que tous les Français redeviennent amoureux de la France. Pas de l'Amérique insidieuse, pas de l'Orient fascinant, pas de l'Islam séducteur. De la France, de la doulce France.

>Deuxièmement, sainte Jeanne, je vous demanderai de faire que tous les Français inspirent de nouveau à toutes les Françaises l'envie de porter leurs enfants, de les porter jusqu'à leur naissance, d'en accoucher, de les nourrir, de les élever, d'en faire des Français, beaucoup, beaucoup de Français, ce qui nous épargnera, entre autres, la nécessité d'encourager une immigration que nous savons si mal intégrer.

>Troisièmement, je voudrais vous demander d'avoir une pensée pour notre belle langue française. Rendez-nous la première partie de la négation: faites que nous disions « je ne vais pas voter oui » et non « jvais pas voter ouais ». Rendez-nous l’accord du participe qui est en train de disparaître. Rendez le subjonctif à encore que et l'indicatif à après que. Rendez-nous les liaisons : « vous-z-aussi » et non pas « vouossi ». Otez la bouillie de certaines bouches contemporaines, surtout celles de beaucoup de jeunes gens et des acteurs en vogue. Faites que nous recommencions tous à dire bonjour et non pas bonjoureu. Essayez de nous épargner les anglicismes et les américanismes, pas seulement dans le vocabulaire, surtout dans les tournures de phrase contre nature que nous inspirent les langues anglo-saxonnes. Quant à ceux qui disent conforter, ou incontournable, ou qui se laissent interpeller au plan de leur vécu, faites que le diable les patafiole. Si j'osais, Jeanne, si j'osais - mais je
> sais que j'exagère -je vous demanderais timidement de ressusciter aussi, ne serait-ce que sporadiquement, l'imparfait du subjonctif.

>Quatrièmement, je vous demande, sainte Jeanne, de faire que les Français redeviennent frondeurs, gouailleurs, indisciplinés, sceptiques, qu'ils ne se laissent plus bourrer le mou ni laver le cerveau, qu'ils sachent distinguer entre une vessie et une lanterne, qu'ils prennent de nouveau un malin plaisir à traverser en dehors des clous, qu'ils se rappellent le vieux dicton picard méfie-te, qu'ils appliquent la méthode périgourdine "plus je me regarde, plus je m'attriste, plus je me compare, plus je me rassure", qu'ils sachent conclure comme il faut l'adage normand pt-êt' ben qu'oui, pt-êt ben qu'... non ! Qu'ils n'oublient pas que dire oui, c'est baisser la tête et que dire non, c'est relever le front.

>Cinquième miracle, faites, je vous en supplie, que les Français ne deviennent pas une plèbe irresponsable, soucieuse de ses droits à et non plus de ses devoirs de, perpétuellement assistée donc asservie, et ne connaissant plus que deux catégories : tout ce qui n'est pas interdit est obligatoire et tout ce qui n'est pas obligatoire est interdit. Je voudrais voir les Français non pas libéraux ni libertaires, mais libres. Affranchis. Francs, quoi. Des Français qui seraient redevenus Francs.

>Sixième miracle, je vous demande de nous rendre le respect de l'âge. D'abord j'y ai intérêt et puis c'est le respect de l'âge qui caractérise le raffinement du cœur : peu importe si le respecté est une vieille baderne, c'est le respectueux qui gagne à respecter, ou, du moins, à employer les marques extérieures du respect.

>Que voulez-vous, j'en ai assez de constater qu'avec ma barbe blanche il n'y a que des Noirs à me céder leur place dans le métro ! Je la refuse, d'ailleurs, mais à la longue cela va finir par me rendre raciste, raciste pro-Noir, bien entendu.

>À propos de racisme, septième miracle. Je voudrais voir supprimer de France le racisme puritain, anti-fumeur et anti-buveur, qui s'empare de notre pays. Enfin, c'est affligeant. Vous entrez dans un restaurant et la première question qu'on vous pose, c'est « Fumeur ou Non fumeur ? » Et quand vous dites « Non fumeur », comme moi, vous sentez aussitôt l'approbation du jeune maître d'hôtel. Ensuite, quand vous êtes deux et que vous commandez du vin, il vous demande d'un ton encourageant « Une demi-bouteille ? » et quand vous répondez comme moi « Non, une bouteille entière... pour commencer », le jeune maître d'hôtel cache à peine sa réprobation ou alors il sourit avec indulgence comme devant une plaisanterie de mauvais goût. Bientôt, dans les restaurants, on vous demandera « Buveur ou non buveur » et il y aura un coin réservé pour les parias alcoolos tandis qu'aux tables pour honnêtes gens les sodomites, les pornographes et les drogués triomphants ne boiront que de l'eau. Épargnez-nous cela, sainte Jeanne.

>(8)Sainte Jeanne, je voudrais aussi voir l'administration de la justice revenir à des normes humaines. S'il y a conflit entre un employé et un employeur, je ne voudrais pas que l'employé eût gagné d'avance comme le recommande le Syndicat de la magistrature. Si des enfants pervertis par la télévision dénoncent leurs éducateurs pour pratiques sexuelles interdites, je voudrais qu'une enquête sérieuse fût faite. Si un cambrioleur armé s'introduit dans ma maison et que je tire mieux que lui, je ne voudrais pas passer pour un assassin.

>Neuvième miracle. Faites, sainte Jeanne, je vous en supplie, que ce ne soit pas seulement le trente-et-un du mois d'août et pas seulement au roi d’Angleterre, que la France puisse se permettre de citer le général Cambronne. Faites que ce soit tous les jours de l'année, et 366 jours les années bissextiles et faites que ce soit à tous les potentats du monde, s'ils nous manquent de respect. J'espère, sainte Jeanne, ne pas vous choquer : vous avez dû en entendre d'autres quand vous commandiez à vos troupiers médiévaux.

>Dernier miracle. Sainte Jeanne, donnez-nous une aventure. Une grande et noble aventure. Une aventure à la mesure de la France, comme celle que vous nous aviez donnée à l'époque de la guerre d'Algérie et que nous n'avons pas su apprécier. Faites que nous courions des dangers, que la vie devienne exaltante et dure, que nous oubliions nos comptes en banque, nos livrets de caisse d'épargne, nos chaînes hi fi, nos vacances, notre bougeotte, nos coucheries, nos barbituriques, nos prudhommes, nos normes européennes, notre traintrain planplan, et revenez alors, revenez sainte Jeanne, brandir votre étendard et vous mettre à la tête de ceux qui vous suivront.

>Il y en aura, sainte Jeanne, il y en aura. Et peut-être plus que nous ne pensons.


Voir les commentaires

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Humour

Repost0