Pour tout comprendre aux subprimes

Publié le 31 Août 2007

Via le Forum Catholique, et trouvé initialement sur un forum Boursorama....



J’aimerais revoir mon PRU 13:01 17/08/07

J’ai choisi récemment d’investir dans Natixis
Je comprends maintenant pourquoi elle rime avec psoriasis
Vous me direz que ça marchait aussi avec Elvis
Mais vu le cours, je n’avais pas envie de déhancher mon pelvis.

Acheter une bancaire en pleine crise immobilière
Autant s’inviter à un banquet funéraire !
Quand les taux montent, la facture s’accroît
Et c’est évidemment l’emprunteur qui se noie

Son logement en garantie, alors il faut vendre
Bienvenue sous les ponts, c’est toujours mieux que de se pendre.
Ces crédits hypothécaires sont décidément bien précaires.
Surtout quand plus personne ne veut être un pigeon dans l’affaire.

Plus de remboursement, plus de garantie.
Qui c’est qui déguste ? C’est la société de crédit.
Elle dépose le bilan, laissant derrière elle ses créances.
Qu’elle avait bien pris soin de maquiller par avance.

Revendues, modifiées, prêtes pour les marchés financiers.
« Titrisées » qu’ils disaient ! Plutôt un rideau de fumée.
Elles se cachaient dans les sicav monétaires dynamiques
Autant dire pour les possesseurs comme un vent de panique.

Mon argent, ma cassette, rendez moi ma cassette !
Oui, mais plus de liquidité pour rembourser cette dette
Car de banque à banque on se regarde en chien de faïence.
Et plus personne ne veut rentrer dans cette danse.

Jean-Claude était coincé, mais que faire sans tricher ?
Baisser les taux, pour sauver les créances
C’était prendre le risque que l’inflation se relance
Alors ce sont les liquidités qu’il a décidé de lâcher.

Tout s’enchaîne, l’euro baisse et monte le yen
C’est sur l’Asie que se ruent les hyènes
Après les bancaires et les immobilières
Voici les industrielles que l’on brade à pas cher

Se faire une petite ligne en plein krack
Autant se poudrer le nez, comme un addict maniaque
Une chose est sûre de Paris à Mannheim
Nous serons nombreux à nous souvenir du subprime.

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Humour

Repost 0
Commenter cet article