Publié le 27 Janvier 2009

Je me permets de publier ce texte, très peu empreint de charité chrétienne, je le reconnais bien volontiers. On le doit à Justin Petipeu, du Forum Catholique.


L'heure est grave !

Lorsqu'on se promène sur les forums et sites du progressisme militant et autrefois triomphant, on ne peut que se dire que l'affrontement est proche ! C'est un appel général à la résistance, on veut s'insurger, il est dit et écrit partout qu'on ne se laissera pas faire...On insulte le pape, on vilipende même les évêques de France, coupables de ne pas s'opposer frontalement et d'être trop mous face à l'abominable Vatican.

On est prêt au combat ! Les fauteuils roulants ont été révisés et graissés de la belle manière, les déambulateurs étincellent dans ce qui sera sûrement le soleil d'Austerlitz, on a fait des stocks impressionnants de couche-culottes, toutes les piles des sonotones ont été changées et une partie du lectorat de "la Vie" a enlevé les bouchons des béquilles. Ça va saigner, l'on vous dit !

Ici, l'un assure qu'il ne remettra plus les pieds à l'église...puis se ravise lorsqu'on lui fait remarquer qu'il n'y a jamais été. Là, c'est un comité paroissial tout entier qui veut organiser des représailles : il propose d'anticiper la messe anticipée du samedi soir au vendredi soir..."ca leur fera les pieds", qu'ils disent ! Ah ben nan, zut ! le vendredi, c'est le jour de la belotte chez Fanfan...Tant pis, on trouvera autre chose. On fait appel à Jean XXIII, à Mgr Romero -"euuuuh, j'crois qu'ils sont morts, ceux-là, Roger" - . Qu'importe ! Il reste l'abbé Pierre -"non plus !"-. Bref, on est trahi de partout. C'est le complot fasciste qui a son siège au Vatican ! Et tous les beaux espoirs que nous avons eus dans les années 60 pour bâtir un monde de paix et de fraternité ?

On va pas se laisser bouffer comme ça, quand même !

Dans la paroisse, la seule association encore existante, le Mouvement Chrétien des retraités, est réunie au grand complet. Ils sont tous là. Tous les huit.

René est arrivé le dernier ; il sentait fort l'anisette. Il a traversé la pièce sans dire un mot, a ouvert le placard et sur la dernière étagère, il a saisi le portrait tout poussiéreux de Mao et l'a mis sur le bureau. Devant les regards désapprobateurs des autres, il a juste gueulé : "Ben quoi ? Y a pas de raison, merde !" Puis il est parti. Dans un coin, Simone a les larmes aux yeux et maugrée, la rage aux commissures des lèvres.."Si encore on avait nos prêtres-ouvriers, on pourrait s'battre !" Jules a une idée : "On n'a qu'à lancer un mot d'ordre au niveau national ! Plus personne à la messe le dimanche !"

Derrière, Nicole persifle : "Riche idée, la moyenne d'âge des pratiquants va être divisée par deux ! Ca leur ferait trop plaisir !" Mince, Jules n'y avait pas pensé...Quel niais, alors !

Ah voilà le père Michel qui arrive ! ça c'est un curé ! Dommage qu'il soit à la retraite. Il a été de tous les combats, le père Michel ! Et dès qu'il s'agit de faire Eglise ensemble, on peut compter sur lui. Pas comme son remplaçant, un blanc-bec en col romain qui n'écoute même pas les Anciens ( Faut dire qu'il dessert 27 clochers, alors forcément, il a autre chose à faire...). Jules reprend l'initiative : "dites, Père Michel, et si on faisait un séminaire sauvage, comme ce Lefebvre-là ?" Le père Michel a le regard perdu dans le vague puis finalement, il articule mollement au-dessus de son col roulé : "Ah oui ? et qui on mettrait dedans ?". Décidément, c'est pas sa journée, à Jules...
Joséphine ne dit rien ; elle a sa tête des mauvais jours et quelques souvenirs du temps où elle partait en traction avant avec les FFI. Elle n'ose pas le dire mais elle le pense si fort. "De toute façon, avec un pape boche, faut pas s'étonner".

Alphonse, dans le doute, avait pris du viagra avant de venir (on ne sait jamais, pour tenir le coup à cause des émotions) mais à la tête du père Michel, il sent que c'est foutu. Il brandira une autre fois l'étendard de la révolte. C'est le père Michel qui conclut : "Demain, je téléphonerai à Jacques". Mais oui ! Mais c'est bien sûr ! Jacques Gaillot ! Au moins, lui, il saura quoi faire ! Le problème, c'est qu'il n'est pas facilement joignable ; aux dernières nouvelles, il est dans un squatt du côté de Bobigny.

On se sépare. La nuit est froide et humide et le père Michel ne se fait pas d'illusions. Jacques ne viendra pas ; il n'y a pas un seul sans-papier au Mouvement chrétien des retraités ! Dommage...

Voir les commentaires

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Humour

Repost0

Publié le 26 Janvier 2009

Je sais, c'est très facile. Mais tellement bon.

Allez, on commence avec le bon vieux Parti Communiste Français, jamais en retard d'une ânerie.


Le Pape Benoît XVI s’apprêterait à lever l’excommunication prononcée en 1988 envers cinq évêques dont l’évêque Marcel Lefebvre, qui avaient été sanctionnés par le Vatican pour avoir tenu des propos négationnistes sur les chambres à gaz.

Alors, la levée de l'excommunication concerne quatre évêques et non cinq, alors qu'ils étaient six à être inquiétés par cette mesure en 1988. Enfin, la raison de cette décision n'avait évidemment aucun rapport avec des propos négationnistes (cf mon précédent billet).
Fût un temps, pas si éloigné où les communistes maitrisaient leur catéchisme sur le bout des doigts, dommage qu'ils aient perdu cette saine habitude....

Ensuite, dans la palme de la connerie, nous pouvons en décerner une belle au journal le Progrès, qui a fait très fort, au point d'être obligé de supprimer l'article. On pourra retrouver ce bijou en cache ici.

En réintégrant les intégristes, ce pape réactionnaire, n’a pas seulement commis une hérésie

Première nouvelle, le pape est coupable d'hérésie, uniquement parce qu'il lève une mesure de droit canon. Aucune doctrine, pas de théologie, rien de dogmatique là-dedans, elle est où l'hérésie ?

C’est une insulte pour les Français, catholiques ou agnostiques, qui aiment, respectent, célèbrent une église : celle de Sœur Emmanuelle, de l’abbé Pierre, des curés Justes qui cachaient les Juifs, des JMJ festives. Ceux-là se sentent aujourd’hui trahis. Peut-être exclus par Benoît XVI.

Je peux comprendre que des catholiques se sentent irrités par cette décision, mais je vois mal où ils pourraient se sentir insultés ou même exclus. Quant aux agnostiques, je préfère ne pas en parler pour ne pas être mort de rire, vu qu'ils ne FONT pas partie de l'Eglise, le Progrès aurait bien fait de s'en rappeler.

Last but not least, Noelle Lenoir qui nous a pondu un magnifique communiqué :

L'ancien ministre des affaires européennes de Raffarin, Noëlle Lenoir, déclare que la levée de l'excommunication de quatre évêques lefévristes par Benoît XVI "va à l'encontre des lois de la plupart des Etats membres de l'Union européenne qui condamnent le révisionnisme et la négation de la Shoah."


Alors que rien n'indique si les trois autres évêques sont négationnistes, Noëlle Lenoir nous dit donc que la mesure de levée d'excommunication va à l'encontre de la plupart des Etats membres. Si c'était vrai, en quoi une loi contraire à la plupart des pays membre poserait problème ? De plus, il faudra me dire en quoi l'excommunication irait à l'encontre d'une seule loi ?

Je pensais que la laïcité impliquait la stricte séparation des domaines, spirituels et temporels ? En fait, j'ai l'impression que c'est tout à fait le cas, sauf lorsqu'il s'agit de commentaires de laïcards sur les décisions religieuses, dans ce domaine tout est permis...


Voir les commentaires

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Actualité

Repost0

Publié le 24 Janvier 2009


Il faut avoir vécu chez les parias, s'être fait traiter de tous les noms, de schismatiques, d'excommuniés.
Il faut avoir assisté aux messes dans des garages, des granges, des parvis d'église, sur des nationales dans le froid, gardés par les CRS.
Il faut avoir assisté à des expulsions d'église par les forces de l'ordre mandatées par les évêques.
Il faut avoir vu la colère et le mépris de vos interlocuteurs, clercs ou catholiques, lorsqu'on osait prononcer le nom de Mgr Lefebvre.
Il faut avoir grandi et été éduqué à la Fraternité Sacerdotale St Pie X pour comprendre la joie que l'on peut ressentir à l'annonce d'une telle nouvelle.

Vous me pardonnerez donc de me lâcher un peu.

Aujourd'hui, c'est la fête.

Le pape a donc décidé de retirer l'excommunication que la Fraternité Sacerdotale St Pie X contestait depuis le sacre de Mgrs Fellay, de Galarreta, Tisser de Mallerais, et Williamson en 1988 par Mgr Lefebvre, et Mgr de Castro-Mayer.

La dispute a toujours été violente  pour savoir si les évêques étaient officiellement schismatiques ou pas. La raison essentielle de l'excommunication pesant sur Mgr Lefebvre était d'avoir ordonné des évêques sans l'accord du pape, accord obligatoire depuis Pie XII, qui avait promulgué cette mesure, pour éviter les évêques communistes. En effet, Mgr Lefebvre, dans la tourmente de la suite du concile Vatican II, s'était élevé contre le nouveau rit imposé partout en France, fondant son propre institut, la Fraternité sacerdotale St Pie X, à Ecône en Suisse.
Mgr Lefebvre (1905 - 1991)
En 1988, Mgr Lefebvre, se sentant faiblir, avait choisi de passer outre les recommandations de Jean-Paul II et de Mgr Ratzinger, ne sachant pas si ils accorderaient la totale liberté à la messe en latin. L'idée de l'ancien évêque de Dakar était de maintenir un espace à "l'abri" des évêques français. C'est ce que la fraternité St Pie X appelait l'état de nécessité (état de nécessité que Benoit XVI semble avoir reconnu pour la France) qui justifiait ainsi de telles mesures pour "préserver" le rite tridentin. On sait que pour une congrégation, l'élément déterminant est l'évêque, qui est le seul à pouvoir ordonner des prêtres, prêtres qui sont le gage de la continuité de la congrégation. Pas d'évêque, pas de prêtres, les enjeux sont limpides.

D'ailleurs, la fraternité St Pierre, née de la division de la fraternité St Pie X à propos des sacres, a eu fort à faire sur les 20 dernières années pour obtenir quelques rares lieux de culte, justifiant ainsi l'attitude de retrait de la fraternité de Mgr Lefebvre.

Les relations entre le Vatican et la fraternité St Pie X avaient toujours été maintenues, mais se sont raffermies avec Benoit XVI. Son élection avait été saluée par Mgr Fellay, ainsi que sa visite en France. Après l'épisode de l'ultimatum en Juin 2008, les négociations avançant, la fraternité St Pie X avait organisé un bouquet de plus d'un million de chapelets (ils en ont finalement obtenu 1,7 millions auxquels, honte sur moi, je n'ai pas participés) à l'intention du retrait des excommunications, accompagnés d'une lettre, auquel le communiqué du Vatican fait référence, réaffirmant la volonté de demeurer catholique, ainsi que la primauté du St Père, de la part des autorités de la fraternité St Pie X.

Ces dernières avaient posé comme préalable aux discussions doctrinales sur Vatican II, deux conditions:
- la liberté accordée à tous les prêtres de dire le rite tridentin comme bon leur semble, ce qu'est venu magnifiquement confirmer le Motu Proprio de 2007, on s'en souvient.
- le retrait des excommunications pesant sur la Fraternité St Pie X

Alors que va-t-il se passer, maintenant que les conditions sont remplies ?

Tout d'abord, je vois mal les évêques français rester silencieux face à une telle mesure qui vient remettre en cause tout ce qu'ils ont fait par le passé, tout leur combat. On risque d'entendre toute l'Eglise de France se mobiliser contre cette mesure qu'elle estimera sans doute comme injuste et inutile.

Ensuite, vient la question du statut de la fraternité à laquelle ne répondent pas les différents communiqués. Celle-ci possède ses propres églises et chapelles, parfois des anciennes granges et des garages restaurés, réparties un peu partout sur le territoire français dans de nombreux pays à l'étranger. La messe continuera-t-elle à y être dite ? La question est posée, d'autant que l'on sait que l'épiscopat français n'a jamais souhaité accorder des églises, même vides, à la fraternité. Témoin, l'exemple d'Amiens, où l'évêque risque d'être en difficulté pour continuer à justifier son refus d'accorder une église.

Qu'en sera-t-il des prêtres de la fraternité ? Vont-ils être incardinés, c'est à dire placés sous l'autorité de l'évêque du lieu ? Ou comme c'est plus probable, la fraternité va-t-elle constituer ce qu'on appelle une prélature personnelle, statut crée spécialement pour l'Opus Dei, c'est à dire que la fraternité relèvera directement de l'autorité pontificale ? Bien malin qui pourrait le dire.

Enfin, il est certain que les discussions sur Vatican II vont pouvoir s'engager véritablement, dans un climat de confiance établi. En espérant que les modalités et propositions concrètes se fassent rapidement du côté de la fraternité St Pie X.

D'ailleurs, chez celle-ci, il est probable que cette annonce fera également des remous. La grande majorité de la fraternité suit Mgr Fellay, mais une minorité décidera probablement de refuser cette main tendue, et d'aller jusqu'au bout de sa logique qu'on peut qualifier de "sédévacantistes". Idéologie (sédévacantisme =  vacance du siège) qui estime que depuis Vatican II, il n'y a plus de pape à Rome, et que les papes suivants sont des usurpateurs.

Le pape Benoit XVI continue donc son oeuvre réformatrice de haute volée, passant outre tous les commentaires, il travaille à rétablir l'unité de l'Eglise, avant toute chose. Ce sont 20 ans de combat qui se concluent aujourd'hui ; ce pape reste et demeure une bénédiction. Avant le Te Deum à St Nicolas du Chardonnet et les messes d'action de grâce, un seul mot s'impose :

MERCI BENOIT XVI !

undefined

Ad Majorem Dei Gloriam !

DEO GRATIAS !



Voir les commentaires

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Religion

Repost0

Publié le 24 Janvier 2009

Communiqué du Vatican ici. Et la traduction est .


Congrégation pour les Evêques

Décret


Par la lettre du 15 décembre 2008 adressée à Son Eminence, le Cardinal Dario Castrillón Hoyos, Président de la Commission Pontificale Ecclesia Dei, Mgr Bernard Fellay, en son nom ainsi qu’au nom des trois autres Evêques consacrés le 30 juin 1988, sollicitait de nouveau la levée de l’excommunication latæ sententiæ formellement déclarée par Décret du Préfet de cette même Congrégation pour les Évêques en date du 1er juillet 1988. Dans la lettre ci-mentionnée, Mgr Fellay affirme, entre autre : « Nous sommes aussi toujours bien ancrés dans la volonté de rester catholiques et de mettre toutes nos forces au service de l’Eglise de Notre-Seigneur Jésus-Christ, qui est l’Eglise catholique romaine. Nous acceptons son enseignement filialement. Nous croyons fermement à la Primauté de Pierre et à ses prérogatives et c’est pourquoi la situation actuelle nous fait d’autant plus souffrir ».


Sa Sainteté Benoît XVI – paternellement sensible au malaise spirituel manifesté par les intéressés à cause de la sanction d’excommunication et confiant dans l’engagement exprimé par eux dans la lettre citée de n’épargner aucun effort pour approfondir dans les nécessaires colloques avec les Autorités du Saint-Siège les questions encore ouvertes, et de pouvoir ainsi parvenir rapidement à une pleine et satisfaisante solution du problème posé à l’origine – a décidé de reconsidérer la situation canonique des Évêques Bernard Fellay, Bernard Tissier de Mallerais, Richard Williamson et Alfonso de Galarreta relative à leur consécration épiscopale. Cet acte exprime le désir de consolider les relations réciproques de confiance, d’intensifier et de rendre stables les rapports de la Fraternité Saint-Pie X avec le Siège Apostolique. Ce don de paix, au terme des célébrations de Noël, se veut aussi un signe pour promouvoir l’unité dans la charité de l’Église universelle et, par là, enlever le scandale de la division.


En souhaitant que ce pas soit suivi sans tarder de la pleine communion avec l’Église de toute la Fraternité Saint-Pie X, en témoignage d’une vraie fidélité et d’une vraie reconnaissance du Magistère et de l’autorité du Pape par la preuve de l’unité visible.


Selon les facultés qui m’ont été expressément concédées par le Saint Père Benoît XVI, en vertu du présent Décret, je remets aux Évêques Bernard Fellay, Bernard Tissier de Mallerais, Richard Williamson et Alfonso de Galarreta la censure d’excommunication latae sententiae déclarée par cette Congrégation le 1er juillet 1988, ainsi que je déclare privé d’effets juridiques, à partir de la date d’aujourd’hui, le Décret publié à cette époque.

Rome, de la Congrégation pour les Évêques, le 21 janvier 2009.

Card. Giovanni Battista Re
Préfet de la Congrégation pour les Évêques


Réaction de Mgr Fellay ici. Ainsi que sa lettre aux fidèles.

Communiqué du Supérieur Général de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X


L’excommunication des évêques sacrés par S. Exc. Mgr Marcel Lefebvre le 30 juin 1988, qui avait été déclarée par la Congrégation pour les évêques par un décret du 1er juillet 1988 et que nous avons toujours contestée, a été retirée par un autre décret de la même Congrégation en date du 21 janvier 2009, sur mandat du pape Benoît XVI.


Nous exprimons notre gratitude filiale au Saint Père pour cet acte qui, au delà de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X, sera un bienfait pour toute l’Eglise. Notre Fraternité souhaite pouvoir aider toujours plus le pape à porter remède à la crise sans précédent qui secoue actuellement le monde catholique, et que le pape Jean-Paul II avait désignée comme un état d’« apostasie silencieuse ».


Outre notre reconnaissance envers le Saint Père, et envers tous ceux qui l’ont aidé à poser cet acte courageux, nous sommes heureux que le décret du 21 janvier envisage comme nécessaires des “entretiens” avec le Saint-Siège, entretiens qui permettront à la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X d’exposer les raisons doctrinales de fond qu’elle estime être à l’origine des difficultés actuelles de l’Eglise.


Dans ce nouveau climat, nous avons la ferme espérance d’arriver bientôt à la reconnaissance des droits de la Tradition catholique.


Menzingen, le 24 janvier 2009

+ Bernard Fellay

Voir les commentaires

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Religion

Repost0

Publié le 23 Janvier 2009

Le Supérieur de District de la FSSPX d’Allemagne, l’abbé Franz Schmidberger (ancien supérieur général de la FSSPX) en réponse à l’article discriminatoire paru dans Der Spiegel N°4/2009 pp. 32-332, affirme ce qui suit :


L’assertion selon laquelle les Juifs d’aujourd’hui portent la faute de leurs pères doit être limitée aux Juifs qui approuvent la mise à mort de Jésus-Christ. Elle est inexacte dans les généralisations citées.

Jésus-Christ, Dieu fait homme est pour les Juifs aussi le Rédempteur et la seule Voie pour le Salut : « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie : personne ne peut aller au Père si ce n’est par Moi. » Jn, 14,6). Il n’y a pas pour eux de chemins de salut séparés. C’est pourquoi Saint Pierre, un Juif, le premier Pape, appelle déjà ses auditeurs à se convertir et à se faire baptiser au Nom de Jésus Christ (Act. Ap. 2, 38). Nous trouvons ici l’enseignement de l’Eglise qui est resté constant à travers tous les siècles.

Notre Seigneur Jésus-Christ est par Sa nature humaine Juif, Sa Très Sainte Mère est Juive, tous les Apôtres sont Juifs. Ne serait-ce qu’à cause de cela, aucun Chrétien véritable ne peut être antisémite.

Nous connaissons l’interview que Mgr Williamson à donné à la télévision suédoise. Puisqu’on nous le reproche, nous l’examinerons et prendrons dans ce but le conseil d’un avocat. Il est évident que pour les assertions que Mgr Williamson a faites, il en est seul responsable et celles-ci ne reflètent pas l’avis de la FSSPX. Du reste, le Pape Pie XI lui-même a dans son Encyclique « Mit brennender Sorge » mis en garde contre le régime nazi athée et contre ses crimes.

La question des Juifs n’est en aucun cas un thème du jour pour notre Fraternité. Ses soucis sont le Salut des âmes, malgré ce que l’article de Der Spiegel suggère de façon injuste et trompeuse.

Stuttgart, 20 janvier 2009

Abbé Franz Schmidberger

Supérieur de District

(traduction artisanale)


Et un autre:


20th JANUARY 2009
 The press secretary of the Catholic Diocese of Stockholm, Sweden, has issued a statement in anticipation of a Swedish television report concerning the Society of Saint Pius X (to be broadcast on 21/01/09).
 The diocesan release pretends to deal with different issues surrounding the Society and concludes with the paragraph: 'We would like to make clear the differences between them (SSPX) and the Catholic Church. We completely distance ourselves from all forms of racism and anti-Semitism. The Catholic Church in Sweden has nothing to do with the "Crusade" for making Sweden Catholic again, as reported by the programme, and does not support it in any way.'
  As the Society of Saint Pius X continues to do what the Catholic Church has always done, and remains committed to upholding traditional papal teaching, in opposition to the neo-modernist errors which are at the root of the crisis in the Church, we completely reject any charges of being 'outside the Church.'
 Furthermore, the implication that the Society of Saint Pius X is somehow racist is entirely false and unjust. Both the faithful who support the Society and the members of the Society itself come from diverse ethnic backgrounds, and include Africans, Indians, Asiatics, and Caucasians, all of whom are united in their Catholic belief and practice, without any distinction or prejudice.
 Concerns held by individuals, for instance, over the consequences of mass-immigration in different parts of the world, cannot in any way be termed 'racist' or 'xenophobic.'
 Similarly, the Society rejects wholeheartedly the slur that it is anti-Semitic. We embrace without reserve the condemnation of racism, and the proud folly behind it, as made, for example in Pope Pius XI's encyclical Mit brennender Sorge, which deals with the errors of National Socialism. To despise the Jewish people because of their race is to go against the fundamental law of Christian charity which is to 'love ones neighbour as oneself.'
 Whilst the Society rejects and deplores all and every prejudice and discrimination against the people from which Our Lord and His holy Mother came, it cannot be described as anti-Semitic to pray for their conversion to the true Faith, to study their recent and tragic history, or to question some of their political objectives. To do so, in the case of this latter, would be to condemn the ultra-orthodox Jews, who disagree with the founding of the State of Israel, as 'anti-semitic!'
 Rejecting the idea of a peaceful and prayerful determination to work towards the conversion of Sweden, the Stockholm Diocese very regrettably appears to display its dissent from the Catholic Church's mission of 'teaching and baptising all nations' as commanded by Our Lord Himself (Matthew 28,19), and this seemingly in the name of a false ecumenism.
 The accusations made against the Society in the TV emission, and which appear to be echoed in the diocesan statement, are false and unworthy of those who made them. This being said, we do well to heed Our Divine Saviour's injunction of 'praying for our enemies and doing good to them that persecute us.'
 
Father Paul Morgan
SSPX District Superior of Great Britain
(with responsibility for the Society's apostolate in Scandinavia)

Voir les commentaires

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Religion

Repost0

Publié le 23 Janvier 2009

Précision de Mgr Fellay concernant les propos de Mgr Williamson sur la shoah.


undefined
"Permettez moi s'il vous plaît de me présenter. Je suis le supérieur général de la Fraternité St Pie X. J'ai été informé d'une interview donnée par Mgr Williamson, un membre de notre Fraternité, pour la TV "Sveridges", et publiée ce soir... Bien qu'on avait compris que l'interview ne devait porter que sur des questions religieuses seulement, le journaliste demanda l'opinion du prélat sur des questions historiques. 

Il est évident qu'un évêque ne peut parler avec l'autorité épiscopale que des questions de foi et de morale. Si il évoque des questions séculières, son opinion à ces sujets ne représente que lui. La fraternité que je dirige n'a aucune légitimité pour traiter de ces sujets et n'en réclame aucune. Notre seul et unique objectif est la restauration de la doctrine traditionnelle dans l'Eglise catholique.

Pour cette raison, nous sommes acceptés respectés et estimés dans le monde entier. Il est très dommage d'utiliser une interview religieuse pour introduire des questions séculières et controversées avec l'intention évidente de mal représenter ou mettre à mal l'activité de notre Fraternité. Une telle "tentative  n'atteindra pas son but. La Fraternité St Pie X ne renoncera pas à son intention d'apporter la vraie Foi catholique et les sacrements aux fidèles catholiques qui y ont droit."


Conclusion, la Fraternité St Pie X se désolidarise de Mgr Williamson. Les propos qu'on lui reproche ne concerne pas la fraternité St Pie X d'une quelconque façon.

PS: Au fait, tant qu'à faire d'y être, petit rappel:

Le père de Monseigneur Lefebvre, René Lefebvre, celui qui l'avait éduqué, celui qui lui avait appris à distinguer les systèmes sains des attelages politiques qui mènent l'Europe à sa perte, n'a pas craint – en son temps – de résister jusqu'à faire couler son sang en mourant déporté au camp de Sonnenburg.

Filateur de Tourcoing honoré et estimé, il avait rempli un rôle important au cours du premier conflit mondial. Non mobilisable, il s'était mis à la disposition de l'Intelligence Service et avait permis l’évasion d’un grand nombre de prisonniers. Il retrouva du service dans les réseaux de résistance dès l’année 1940, en transmettant des messages radiodiffusés sur Londres ou en recueillant des prisonniers français, belges ou allemands. Le 21 avril 1941, ce lieutenant des Forces françaises combattantes, membre du réseau Zéro-France, fut arrêté par la Gestapo. D’abord incarcéré à la prison Saint-Gilles de Bruxelles, il fut déporté en Pologne, au camp de Sonnenburg, celui qu'on appela le « Folterhölle », c'est-à-dire « l'enfer de torture », connu pour ses mauvais traitements et brutalités et dont les dernières centaines de prisonniers furent éliminés à la mitraillette dans la nuit du 30 au 31 janvier 1945. D’abord tenu par les S.A., il était géré par les S.S. à l’époque où le père de Monseigneur Lefebvre y entra.

Sans abandonner son chapelet, son missel et son imitation de Jésus Christ, René Lefebvre périt le 4 mars 1944. Son corps a disparu dans les charniers du système concentrationnaire nazi. Le 16 juillet 1953, une décision gouvernementale lui attribua la qualité de déporté résistant. C’est bien ce type de héros, fier et noble, défenseur de sa patrie et surtout de sa foi, quitte à donner sa vie, que la Fraternité Saint-Pie X compte donner en modèle à la jeunesse. Ce n’est certainement pas ces tristes « héros » journalistiques si temporels et conformistes passés maîtres dans l'art de l’amalgame et du dénigrement.


Merci à Ennemond, la bataille de la communication fait rage...

Voir les commentaires

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Religion

Repost0

Publié le 22 Janvier 2009

Vue aujourd'hui. Si elle venait à être confirmée, cette nouvelle fera l'effet d'une bombe dans l'Eglise de France.

 

Le pape annulerait l'excommunication des évêques de la fraternité St Pie X.


Update: Ça semble se préciser, tous les journaux ont au moins fait une brève sur le sujet. Et je ne parle pas du Tradiland où les mails et téléphones chauffent...

Voir les commentaires

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Religion

Repost0

Publié le 17 Janvier 2009

- Ça y est, j'ai trouvé un job, merci à tous ceux qui m'ont aidé ou qui ont eu une pensée pour ma situation, et ils sont nombreux. Je reste dans le même domaine d'activité, celui de la gestion d'actifs, avec des fonctions un peu plus opérationnelles et des responsabilités plus importantes. Tout pour me plaire donc. Sur ce, parenthèse personnelle close. Retour au blog.

- Sinon, sur Gaza, les meilleures contributions me semblent avoir été publiées par Causeur, et notamment par Cyril Bennassar qui a écrit un bon texte sur l'engagement vigoureusement partisan. On retiendra également cette tribune de Wafa Sultan, excessivement violente sur la civilisation et la culture musulmane. Ames sensibles s'abstenir.

Extraits choisis:

Mais les musulmans sont des combattants, des conquérants et leur histoire ne manque pas d’exemples et de récits de conquêtes, de morts, de tueries, de razzias… Pour les musulmans, tuer est un loisir. Et s’ils ne trouvent pas un ennemi à tuer, ils s’entretuent entre eux.
(...)
Ceux qui condamnent le massacre de Gaza au nom de la défense de la vie comme valeur auraient dû m’interroger à chaque fois que cette vie était menacée. Plus de 200.000 musulmans Algériens ont été massacrés par d’autres musulmans Algériens ces quinze dernières années, sans qu’aucun musulman ne s’en émeuve.
(...)
La guerre contre Gaza est certes une horreur. Mais elle a le mérite de dévoiler une hypocrisie inégalée dans l’histoire récente de l’humanité.
(...)
Il y a quelques mois, le Hamas a aussi tué onze personnes d’une même famille palestinienne, accusés d’appartenir au Fatah, sans que des manifestations ne soient organisées en Europe ou dans le monde arabe, et sans qu’aucun lecteur ne m’écrive et ne m’envoie ses protestations.
(...)
Je le dis avec un pincement au cœur : pour sauver l’humanité du terrorisme, il faut que le monde libre se retire et qu’il laisse les musulmans s’entretuer.


- Sur la liturgie, Denis Crouan adresse une protestation solennelle aux évêques français en leur demandant d'appliquer correctement le rite conciliaire, de bannir toutes les innovations liturgiques trop permissives. Encore un petit effort, et Denis Crouan sera mûr pour rejoindre les rangs des défenseurs de la messe traditionnelle.

- Au fait, Marche pour la Vie le 25 Janvier prochain, rendez-vous à 14h30 sur la place de la République.  A ce propos, l'une des conséquences indirectes de l'escroquerie Madoff a été la coupure des subventions du planning familial pour un montant de 500 000 $. Je ne vais pas pleurer.


Voir les commentaires

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Actualité

Repost0

Publié le 11 Janvier 2009

- L'ami Baroque et Fatigué nous fait une description de l'Afrique corroborant certaines images qu'on peut en avoir. A lire également, sa vision de la parole chrétienne, avec laquelle, il s'en doute, je ne suis pas tout à fait d'accord.

- A l'occasion de la disparition de Samuel Huntington, via le forum des Pères Fondateurs, je suis tombé sur ce résumé du Choc des Civilisations, ouvrage dont tout le monde parle mais que personne n'a lu. Lumineux.

- J'ai eu l'occasion récemment de participer à une maraude, c'est à dire une quête pour voir qui dort dans la rue, afin de donner aux clochards et aux mendiants, un peu de nourriture, et de boisson chaude. J'ai été étonné de voir à quel point il n'y avait personne dans les rues, tous les SDF ayant été redirigés vers des gymnases, ces nuits étant particulièrement difficiles. Cependant, tous les déshérités ne sont pas logés à la même enseigne...



Mais c'est normal, vous me direz, avec des idées pareilles, il est normal de ne pas être aidé...
Via FDS

- Via Artemus, je tombe sur le site du Pélicastre Jouisseur. Corrosif. Je recommande son article sur les avortons...

Voir les commentaires

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Actualité

Repost0