Acte de non-foi, de non-espérance et de non-charité

Publié le 1 Septembre 2011

 

Les actes de foi, d'espérance et de charité devenant, à l'usage, très routiniers, ne nous permettent pas de prendre conscience de notre incapacité à pratiquer ces vertus. Prises de conscience qui se traduirait beaucoup mieux par des prières telles que celle-ci.

 

Mon Dieu,

Je ne vous aime pas, je ne le désire même pas, je m'ennuie avec vous.

Peut-être même que je ne crois pas en vous.

Mais regardez-moi en passant.

Abritez-vous un moment dans mon âme, mettez-là en ordre d'un souffle, sans en avoir l'air, sans rien me dire.

Si vous avez envie que je croie en vous, apportez-moi la foi.

Si vous avez envie que je vous aime, apportez-moi l'amour.

Moi, je n'en ai pas, et je n'y peux rien.

Je vous donne ce que j'ai: ma faiblesse, ma douleur.

Et cette tendresse qui me tourmente et que vous voyez bien...

Et ce désespoir...

Et cette honte affolée...

Mon mal, rien que mon mal...

C'est tout !

Et mon espérance !

 

 

In Le combat de Jacob, du père Marie-Dominique Molinié, qu'il faudra bien que j'évoque ici.

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Religion

Repost 0
Commenter cet article

cilia 20/10/2011 11:57



Salut Poly,


 


Par distributisme, veux-tu, par exemple, défendre le mode de gestion d’une usine par l’ensemble de ses salariés ?


J’ai d’autres commentaires à ton billet, mais je veux bien être assurée de ma juste compréhension d’abord ;)



Philippe Edmond 10/09/2011 22:23



Belle prière !