Articles avec #relations internationales tag

Publié le 12 Mai 2006

"Tout se passe bien entre le Liban et la Syrie, pour l'instant". dixit l'ambassadeur de Russie à l'ONU.

A ce titre, la Russie juge inutile l'adoption d'une nouvelle résolution par le Conseil de Securité de l'ONU, concernant les frontières entre le Liban et la Syrie. Dans le même temps, les Américains estiment qu'il ne s'agit plus que d'une question de jours avant que cette résolution, proposée par les Français, ne soit votée. Reste à savoir la monnaie d'échange (probablement des concessions sur l'Iran) avec laquelle les Américains vont payer l'accord des Russes. Le représentant de Kofi Annan, Geir Pedersen, en visite au Liban a réaffirmé la necessité de tracer ces frontières.

Par ailleurs, Bachar Al Assad montre un semblant d'ouverture en affirmant qu'il est prêt à rencontrer sous conditions le Premier Ministre libanais, Fouad Siniora. Personne n'est dupe, sachant que Damas cherche toujours à perturber le régime libanais, la dernière en date étant les manifestations de la semaine passée sur une loi de "contractualisation du service public". Il a reaffirmé l'indépendance du pays :"nos frères syriens doivent également s’habituer à l’idée d’un Liban libre et souverain", chose que les principaux interessés n'ont visiblement pas envie d'entendre.

Ce qui ne manque pas de sel dans cette histoire est que la médiation entre les frères ennemis est réalisée par des ambassadeurs soudanais, sous le contrôle du président Omar El Bechir, que j'ai déjà évoqué comme un exemple de paix, d'amitié entre les peuples, de médiation et de démocratie dans son pays. En effet, le Soudan préside en ce moment le sommet arabe, et est chargé à ce titre, des négociations entre le Liban et la Syrie.

On aura noté cette formule qui en aura fait rigoler plus d'un: « le Soudan est bien placé pour comprendre l’impact des ingérences étrangères dans un pays, d’où l’utilité d’un dialogue interne ». Lorsque l'on sait que rien, que ce soit au Darfour ou au Liban, n'a pu être entamé sans la pression de la communauté internationale, on peut s'interroger sur le sérieux de ces diplomates qui se permettent de tels propos. Etant donné que le seul dialogue interne que les Soudanais et les Syriens connaissent est l'intimidation, le chantage ou le massacre, il y a lieu de se demander ce que cet éminent émissaire soudanais entend par "dialogue interne".


Source: L'Orient Le Jour

Voir les commentaires

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Relations internationales

Repost 0

Publié le 8 Mai 2006

Ca y est, Bouteflika en remet une couche. Je cite Libé, en première page du site: le président algérien "a réclamé des "excuses publiques et solennelles" de la France en préalable à la signature d'un traité d'amitié." A peine un mois aprés ses propos sur le caractère génocidaire de la guerre d'Algérie, le voila qui revient dans sa diatribe favorite.

Jusqu'à quand va-t-il continuer à se f.... de nous? Il a rien d'autre à faire dans son pays que de  nous insulter? Mais m..., ça fait 40 ans qu'on doit s'excuser: c'est pas suffisant? Et je pense, malgré toute la sympathie que je peux avoir pour les Algériens, que le traité d'amitié n'est pas pour tout de suite.

Cependant, il faut voir le fait que la provocation à l'égard de la France lui permet de resserer les rangs en Algérie et de mettre tout le monde d'accord contre l'horrible colonisateur français. La violence qu'il utilise contre la France n'a d'égal que l'importance des dissenssions entre le pouvoir et les islamistes. D'ailleurs le président algérien évoque l'amitié "cannibale" de la France. Et le pire est que nos politiques ne vont probablement pas réagir, paralysés qu'ils sont d'être traités de "racistes".

Et au fait, Boutef, quand reviens-tu te faire soigner en France? Si on est si cannibale que cela, pourquoi viens-tu profiter de ce système? Est ce que ce n'est pas le propre du dernier des malotrus, et n'est ce pas la preuve d'une rare outrance, que d'insulter le pays dans lequel on vient se faire soigner? Enfin, je ne vois pas ce qu'on peut attendre d'un ancien du FLN qui a participé au terrorisme de la guerre d'Algérie.

Je suis désolé d'être violent dans la forme mais je suis réellement passablement énervé par ce personnage, d'autant qu'il fait prononcer ce discours le 8 Mai, jour symbole pour la France mais aussi pour quelqu'un d'autre de trés proche, qui se reconnaîtra certainement.....


Et vous, il ne vous gonfle pas?

Voir les commentaires

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Relations internationales

Repost 0