Articles avec #politique tag

Publié le 1 Juin 2007

Avant l'heure de Verité en 1991. Via la Résistance.

En politique, tous les coups sont permis...



Voir les commentaires

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Politique

Repost 0

Publié le 25 Mai 2007

C'est la question à laquelle a répondu le Salon Beige.

Les législatives sont l'occasion de se pencher sur le travail des parlementaires qui nous ont représentés, et sur leur implication dans les travaux touchant les valeurs catholiques et familiales, sur la législature 2002-2007.

Le Salon Beige a élaboré son classement sur le  nombre d'interventions (questions, votes de loi et d'amendements) des parlementaires sur plus de 28 occasions différentes. Ces occasions sont affectées d'un coefficient en fonction de leur importance pour les catholiques. Les sujets sont de tout ordre mais ont fait, pour la plupart, régulièrement l'actualité. Il s'agit aussi bien de la lutte contre la pornographie, que du statut de la mère au foyer ou de l'homophobie. Vous trouverez la méthodologie ici et les tableaux explicatifs d'ici peu.

En tête, sans surprises, Christine Boutin, avec un score de 84%. Christian Vanneste, pas vraiment en odeur de sainteté pour ses propos, est sixième, avec 68 %. Pour le reste, le moins que l'on puisse dire est que cela n'est pas brillant, le score du ventre mou s'étalant autour des 30%, les députés ne semblent pas vraiment se soucier des valeurs familiales, .

Ce qui n'est pas vraiment une nouvelle, on le savait.

A tous les cathos qui ne manqueront pas de critiquer ce classement, on pourra leur répondre que pour une fois, ils savent. Ils savent, grace à ce classement ce que leur député a fait pour avancer les idées qui, si ils sont catholiques, leur tiennent probablement à coeur.  On pourra opposer tous les arguments que l'on veut, reste qu'ils ont là un instrument pour juger. Ils ne pourront donc pas dire qu'ils ne savaient pas, qu'ils ne savaient pas que leur député était une canaille.

En tout cas, merci au Salon Beige d'avoir réalisé ce travail de titan, puisque compulser toutes les interventions de tous les députés sur ces 28 sujets, a certainement du leur prendre un temps fou.

Que les membres du Salon Beige en soient ici remerciés.

   

Voir les commentaires

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Politique

Repost 0

Publié le 21 Mai 2007

Non, je ne parle pas de notre Chichi national, mais de Mouloud Aounit, président du MRAP, dont j'ai déjà pu dire tout le mal que j'en pensais ici.

Communiqué du conseil d'administration du MRAP

Les sous-signés, entendent affirmer auprès de tous ceux qui partagent les valeurs fondamentales du Mrap, auprès des associatiations, syndicats, partis politiques, et auprès des interlocuteurs publics et privés du mouvement qu’ils ne reconnaissent plus Mouloud Aounit comme le président du Mrap.


Communiqué de presse le 18 mai 2007

En assurant la co-présidence du comité de campagne de Marie-Georges Buffet, le président du Mrap avait déjà gravement compromis l’indépendance du mouvement.

L¹engagement qu¹il avait pris de son retrait temporaire de la fonction de porte-parole du Mrap n¹a été qu’un artifice.

Après avoir instrumentalisé un mouvement antiraciste riche de la diversité de ses adhérents en le mettant au service de ses ambitions personnelles, Mouloud Aounit essentiellement connu pour être Président du Mrap a annoncé publiquement le 16 mars dernier, sa candidature aux élections législatives, contre le candidat du PCF car celui-ci, ne lui a pas accordé, à une écrasante majorité, l’investiture dans la 3ème circonscription de Seine-Saint-Denis.


Malgré ses affirmations universalistes et anti communautaristes, Mouloud Aounit aujourd'hui, en s'auto proclamant candidat des populations issues de l’immigration, substitue ainsi de fait les critères communautaires aux éléments sociaux et économiques qui peuvent fédérer les individus au-delà de leurs origines. Cette candidature communautaire est incompatible, avec la présidence d’un mouvement qui repose sur des valeurs universelles.

A une question, que le site Bellaciao lui posait, concernant les rapports entre les populations arabo-musulmanes et les juifs, il affirmait : "nous ne voulons pas prendre la place, mais faire notre place", s’affirmant à nouveau, comme membre d’une communauté à côté d’une autre communauté, alors que président du Mrap, il devrait oeuvrer à la lutte contre le racisme sous toutes ses formes.

Le parcours électoral, législatif aujourd¹hui, et sans doute municipal demain, du président du Mrap, se fonde ainsi de plus en plus sur une rhétorique communautariste et ethniciste.

En effet, il se posait, il y a peu, devant un journaliste du Monde, comme le représentant naturel d¹une catégorie de populations : « les immigrés et fils et filles de l’immigration » qui « peuvent faire et défaire les maires ». On l¹a vu être placé et rester, dans une émission de Stéphane Bern, du côté des religieux contre les laïques, et désorienter les adhérents attachés à la laïcité.

Le message du Mrap est donc altéré régulièrement et de plus en plus gravement par les déclarations d’un président devenu électron libre.

Les dérives ont assez duré. Le Mrap est une association laïque, universaliste de lutte contre tous les racismes. (Note de Polydamas: les victimes du racisme anti-blanc et anti-catholiques sont heureuses de l'apprendre)

Compte tenu de la gravité des faits, de leur répétition et des répercussions dans notre mouvement, les soussignés tous membres du Mrap ont décidé à leur tour de rendre publique l'existence d¹une opposition importante et structurée, au sein du Mouvement contre Le Racisme et l¹Amitié entre les Peuples.

Ils demandent solennellement à Mouloud Aounit, de s¹honorer maintenant, en se retirant de la Présidence du Mrap pour ne pas entraîner tout le mouvement dans une aventure électorale qui ne respecte pas l¹universalisme de la lutte antiraciste.

Les sous-signés, entendent affirmer auprès de tous ceux qui partagent les valeurs fondamentales du Mrap, auprès des associatiations, syndicats, partis politiques, et auprès des interlocuteurs publics et privés du mouvement qu’ils ne reconnaissent plus Mouloud Aounit comme le président du Mrap.

Bernard André (77), Claude et Colette CHENU (42), Nadia Kurys : membre de la Présidence nationale (07), Emmanuelle Le Chevallier : membre du conseil d¹administration (75), Yves LE STIR (42), , Alain Marschallik (67), Horiya Meklerouf : membre du conseil d¹administration (13), Mileine Mondi (38), , Yves Loriette : membre du conseil d¹administration (94), Anne Savigneux : membre du conseil d¹administration (38), Henri Saint-Jean (13), Maya Vigier : membre du conseil d¹administration (75), Marianne Wolff (75)

Bon débarras. Plus personne au PC, ou au MRAP ne veut de lui.

Je ne vais pas pleurer...

Nouvelle chipée sur François de Souche

   

Voir les commentaires

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Politique

Repost 0