Articles avec #actualite tag

Publié le 31 Décembre 2008

Le moins que l'on puisse dire est que 2008 fut mouvementée, et pas seulement sur les marchés financiers. Sur le plan personnel, j'ai traversé quelques difficultés, mais reçu également de nombreuses joies, qui m'ont permis de mûrir comme rarement auparavant. Ça fait du bien de grandir, je risque de me souvenir assez bien de cette année.

Concernant ce blog, j'ai bien l'intention de demeurer fidèle au poste, je n'ai aucune raison de ne pas continuer à  vous faire part de mon avis si important, vous en conviendrez avec moi. Sur le plan professionnel, j'espère que les choses se débloqueront bientôt, en tout cas, on va faire ce qu'il faut pour.

Et pour commencer l'année du bon pied, voici ma toccata préférée, celle de Boëllmann, de sa Suite Gothique:




Je vous souhaite une très bonne et très sainte année 2009.

Voir les commentaires

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Actualité

Repost 0

Publié le 12 Novembre 2008

Christian Vanneste est lavé des accusations d'homophobie par la Cour de Cassation...


La Cour de cassation a blanchi mercredi le député UMP du Nord Christian Vanneste et annulé sa condamnation pour injure envers la communauté homosexuelle, estimant qu'il n'avait pas dépassé les limites de la liberté d'expression.

En janvier 2006, le tribunal correctionnel de Lille avait condamné M. Vanneste à 3.000 euros d'amende, ainsi qu'à 2.000 euros de dommages et intérêts à verser à SOS-Homophobie, Act-Up Paris et au Syndicat national des entreprises gays (Sneg).
Le 25 janvier 2007, la cour d'appel de Douai (Nord) avait confirmé cette décision.

Estimant qu'"un parlementaire est investi d'une parcelle de la souveraineté nationale" et que "sa liberté d'expression est une condition de la démocratie et de l'Etat de droit", M. Vanneste avait formé un pourvoi en cassation.

L'affaire était née de la vive opposition de M. Vanneste à la loi du 30 décembre 2004, réprimant les injures et discriminations homophobes au même titre que les injures et discriminations racistes ou sexistes.

M. Vanneste avait notamment affirmé dans la presse régionale que l'homosexualité était "inférieure à l'hétérosexualité. Si on la poussait à l'universel, ce serait dangereux pour l'humanité".

Allant contre l'avis de l'avocat général, qui le 14 octobre avait conclu au rejet de ce pourvoi, la chambre criminelle a "cassé" mercredi la décision de la cour d'appel, sans même renvoyer le dossier devant une autre cour d'appel.

"Si les propos litigieux, qui avaient été tenus dans la suite des débats et du vote de la loi du 30 décembre 2004, ont pu heurter la sensibilité de certaines personnes homosexuelles, leur contenu ne dépasse pas les limites de la liberté d'expression",
a considéré la cour suprême.

"C'est une décision de grande ampleur dans la mesure où la plus haute juridiction sanctionne l'ensemble de la procédure et des poursuites au regard de la protection de la liberté d'expression", a réagi l'avocat de M. Vanneste, Me Eric Morain, saluant "l'aboutissement d'un long combat judiciaire".


Pour une fois qu'une décision judiciaire fait plaisir à voir, on ne va pas se priver...
Via un peu tout le monde... :-)

Edit: Pour se faire plaisir, la réaction de Romero, via le FC:


Jean-Luc Romero, conseiller régional (UMP – Aujourd’hui Autrement) d’Ile-de-France, avait témoigné lors des procès en première instance et en appel du député UMP Christian Vanneste pour injure envers la communauté homosexuelle.

Comment réagissez-vous à la décision de la Cour de cassation?

J’ai du mal à comprendre. Dans mes lointains souvenirs de droit, il me semblait que la Cour de cassation n’avait pas à s’exprimer sur le fond d’une affaire mais uniquement sur la forme. C’est de la folie. Christian Vanneste ne va plus se sentir. Ça veut dire qu’on peut proférer des insultes homophobes en toute tranquillité. Pour moi, c’est un coup sur la tête. Je suis sidéré!

Une loi contre l’homophobie a pourtant été votée en décembre 2004…

Mais ça veut dire qu’elle ne sert à rien. Si Christian Vanneste est blanchi, on peut donc accepter des propos discriminatoires sur la religion, la couleur de peau ou la maladie. Sauf à dire qu’il y a une hiérarchie dans les discriminations. Et que l’homophobie compte moins que l’antisémitisme ou le racisme. Je ne peux pas accepter ça.

Vous attendez-vous à des réactions contre cette décision?

On ne peut pas critiquer une décision de justice. Mais la suite des événements va être intéressante. Les masques vont tomber. Il ne sera pas difficile de voir de quel côté penchent les responsables politiques. Quand Nicolas Sarkozy dirigeait l’UMP, il avait bien exclu l’idée d’investir Christian Vanneste aux prochaines élections. Et pourtant, il a été candidat à la mairie de Tourcoing et il est toujours confortablement installé sur les bancs de l’Assemblée Nationale. J’attends désormais avec impatience la réaction de l’UMP…

Voir les commentaires

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Actualité

Repost 0

Publié le 7 Novembre 2008

En France, la Halde continue son ouvrage de sape:

Toutefois, certains stéréotypes ont encore la vie dure. D'abord, note la Halde, certaines minorités sont manifestement plus mises en valeur que d'autres. Ensuite, les manuels de géographie en particulier, dans les chapitres sur l'Afrique et le Maghreb, mettent l'accent sur la pauvreté sans que soient par ailleurs représentées des situations positives de modernité pourtant présentes dans les pays étudiés.

Les personnes noires sont particulièrement stigmatisées. Les illustrations où elles apparaissent, tant en géographie, en sciences de la vie et de la terre qu'en éducation civique, renforcent encore souvent le stéréotype de l'Africain non seulement pauvre, mais aussi malade. Dans les manuels d'histoire, la présence des personnes noires, fortement liée à la question de l'esclavage et à celle de la ségrégation raciale aux Etats-Unis, amène certains élèves à considérer que "pour les Français, Noir égale esclave". Autant de représentations qui, selon les auteurs, contribuent à entretenir "une vision inégalitaire entre Noirs et Blancs en faisant appel à un registre émotionnellement inutile". Bref, le "sanglot de l'homme blanc" n'est jamais bien loin.

Les auteurs ne préconisent évidemment pas de taire la vérité sur les faits, comme l'esclavage ou la famine. "Cependant, insistent-ils, les contenus susceptibles de produire des identifications négatives doivent être absolument relativisés."


C'est vrai que l'Afrique était particulièrement riche quand elle a été colonisée par les Occidentaux, qu'aujourd'hui, ce sont les Occidentaux qui reçoivent des subsides de la part des pays africains, que les infrastructures n'ont pas été construites par les colonisateurs, etc. Les auteurs se défendent de vouloir revenir sur les faits historiques. Mais enfin, on sent que la tentation est particulièrement séduisante, il est difficile de ne pas y succomber, surtout lorsqu'on est mandaté par la Halde, lisons ou relisons le Grand Charles. Dans le même temps, on apprend que la Grande Bretagne a décidé de bannir les formules latines, (mon blog va-t-il y passer également ?)

Au fait, en Afrique, il se passe ça aussi, vous croyez qu'ils vont en parler dans les manuels ?


Personne n’aura remarqué une dépêche de l’agence Reuters faisant part de la lapidation, le 28 octobre, d’une enfant somalienne de 13 ans à Kismayo. Son crime ? Avoir été violée par 3 adultes, alors qu’elle se rendait à pied à Mogadiscio pour y visiter sa grand-mère… Et d’avoir eu la naïveté d’aller se plaindre aux autorités, croyant se placer ainsi sous leur protection… Verdict : la petite victime a été condamnée à la mort par lapidation pour adultère. Conformément à la tradition, la sentence a été exécutée en public devant plusieurs centaines de spectateurs enthousiastes. Peu soucieuses sans doute de pousser au choc des civilisations, les organisations féministes auront été d’une efficacité exemplaire dans la non-médiatisation de ce crime. A moins qu’elles aient été trop occupées à dénoncer le risque mortel que McCain et Palin représentaient pour les droits des femmes du monde entier…

Je veux bien considérer que les pays africains soient capables de progrès, ce n'est pas ça le soucis, tous ne sont pas à loger à la même enseigne. Mais tant qu'on aura des exemples aussi aberrants dans certaines parties d'Afrique, il me semble impossible de les mettre sur le même plan que les pays occidentaux.

PS: Discours sauvage sur la modernirté se lache également...


Voir les commentaires

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Actualité

Repost 0