Articles avec #actualite tag

Publié le 23 Décembre 2009

Et ce n' est pas un catholique qui le dit, mais personne d'autre que Serge Klarsfeld, représentant des filles et fils des déportés juifs de France...
Via le FC, vu sur le Point.

Serge Klarsfeld : "Il n'y a aucune raison pour que Pie XII ne devienne pas saint"

Propos recueillis par Ségolène Gros de Larquier

Le feu vert de Benoît XVI à la béatification du pape Pie XII suscite de nombreuses protestations au sein des communautés juives . Une décision qui "ne choque absolument pas" l'historien Serge Klarsfeld, fondateur de l'association "Les fils et filles des déportés juifs de France".

lepoint.fr : Que pensez-vous de la prochaine béatification de Pie XII ?
Serge Klarsfeld :
C'est une affaire interne à l'Église ! Je pourrais presque dire que cette décision me laisse assez indifférent. Il n'y a aucune raison pour que Pie XII ne devienne pas saint ! En revanche, une chose me heurte davantage : la publication des lettres antisémites de Céline dans La Pléiade, chez Gallimard. Même si Louis-Ferdinand Céline est considéré comme un génie littéraire, je trouve cela choquant. Et puis, si l'on parle beaucoup de Pie XII, pourquoi ne regarde-t-on pas aussi le général de Gaulle ? Il est considéré comme un saint en France ! Eh bien, lors de l'été 1942, après la rafle du Vel' d'hiv, le général de Gaulle n'a pas élevé la voix. Pourtant, par la suite, de nombreuses autres rafles ont suivi, menées uniquement par des uniformes français et organisées par l'administration préfectorale ! Le général de Gaulle n'a pas élevé la voix pour avertir par exemple : 'Fonctionnaires, si vous arrêtez les juifs, vous serez arrêtés et traduits en justice !'

Quel est votre jugement sur la position de Pie XII pendant la Seconde Guerre mondiale ?
Pie XII a joué un rôle déterminant contre Hitler, mais aussi dans la lutte contre le communisme en Europe de l'Est. Le Polonais Karol Wojtyla, futur Jean-Paul II, est né de la volonté de Pie XII de lancer ce mouvement de résistance. Le rôle de Pie XII a aussi été diplomatique et idéologique : il a été le rédacteur de l'encyclique de 1937 condamnant le nazisme et publiée par son prédécesseur.

Pourtant, on reproche à Pie XII son silence pendant la Shoah...
Tout cela est très difficile à apprécier. N'occultons pas que Pie XII a eu des gestes discrets et efficaces pour aider les juifs. Citons par exemple ce qui s'est passé à Rome. Un millier de juifs ont été arrêtés lors d'une rafle-surprise. Pie XII n'a pas protesté à voix haute, mais il a demandé aux établissements religieux d'ouvrir leurs portes. Résultat : des milliers de juifs ont pu être sauvés. Alors que si Pie XII avait élevé la voix, quelles auraient été les conséquences ? Est-ce que cela aurait changé les choses pour les juifs ? Probablement pas. Déjà, ses déclarations pour défendre les catholiques n'ont pas été entendues puisqu'en Pologne deux millions de catholiques ont été tués. Néanmoins, une prise de parole publique aurait sûrement amélioré la propre réputation de Pie XII aujourd'hui.

Au sein du monde juif, certains sont plus virulents que vous...
Quelques-uns, comme moi, essaient de regarder quels étaient la réalité historique et le contexte de l'époque. En revanche, d'autres ne pensent pas une seconde aux milliers de catholiques tués, mais en priorité aux rabbins et aux juifs massacrés pendant la Shoah. Mais le pape, c'est avant tout le pape des catholiques. La priorité de Pie XII était de protéger les catholiques des régimes nazi et communiste.

Alors que pensez-vous de cette polémique ?
Cette controverse ne me surprend pas. Elle me paraît assez normale dans la mesure où les archives du Vatican n'ont pas été ouvertes malgré des promesses. Il s'est quand même passé plus de 60 ans depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Les archives devraient être libres d'accès pour que l'on constate, par nous-mêmes, quels ont été les gestes et la réaction de Pie XII.

Voir les commentaires

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Actualité

Repost 0

Publié le 8 Septembre 2009

Bonne nouvelle, un nouveau site catholique fait son apparition. Il s'appelle les sacristains et regroupe les fines plumes de la blogosphère catholique. Pas grand chose à ajouter, si ce n'est de leur souhaiter bon courage. Jusqu'à ce que je tombe sur cet article de la Croix.

Les mecs, on va se parler franchement, je vous ai tous croisé sur le net, on s'entend pas mal, mais là, c'est quoi, ces conneries ?

« On voulait donner un peu plus de visibilité aux cathos “mainstream”, dans la mesure où, quel que soit le sujet, les plus présents sont toujours les plus extrêmes sur Internet. La présence des catholiques modérés est à ce jour presque inconsistante dans la blogosphère, alors qu’ils représentent la majorité des catholiques français. »

Non mais franchement, vous blaguez ou quoi ? Vous vous fichez de qui, là ?

Koz,

Si je peux me permettre de m'adresser directement à toi, puisque je mets ma main à couper qu'il s'agit d'une tes citations, je ne connais aucun "extremiste" autant lu que toi. Et ce n'est pas moi qui risque de te faire concurrence, cf les classements Wikio, etc.

Ton blog, dont je suis un commentateur régulier, est le premier blog catholique. Tu dépasses tout le monde en termes de fréquentation. Allez, faisons la liste de nos amis mainstream sur le net : Plunkett, le Chafouin, Edmond Prochain, les blogs de la Croix, Anuncio, Benoit et moi, et une pelletée d'autres. Et qui sont les plus "extremistes" ? Disons le Forum Catholique fréquenté exclusivement par des tradis, E-Deo, Hamiche, deux ou trois autres blogs obscurs, dont le mien, tout aussi proches de la réacosphère que des tradis. En face, on pourrait parler de la Vie, de Golias, et de quelques autres, mais là non plus, rien de significatif. Pour des gens qui trustent la présence catholique sur Internet, je trouve ça un peu faiblard. Quand la Croix fait un article sur les blogs catholiques, pas un mot sur les blogs soi-disant extremistes (la barrière sanitaire, elle fonctionne aussi dans les médias), quand on regarde dans Wikio, pas un seul qui ne ressort dans les statistiques. Tu trouves toujours que c'est nous qui prenons toute la place ?

Mais revenons à nos moutons, je crois que le problème n'est pas là.

En fait, le paysage vous le prenez déjà. C'est juste que, dans les commentaires, vous êtes tellement incapables d'élever le ton quand il le faut ou d'avoir les bons arguments (quoi que, dans les débats que l'on peut avoir, vous apprenez très vite, pas de souci de ce côté-là), qu'évidemment vous vous faites doubler à chaque fois par votre droite ou par votre gauche. Il ne faut vous en prendre qu'à vous-même si dans cette configuration, vous n'êtes pas capable de vous faire suffisamment remarquer et de sortir du lot. Ce n'est donc pas un problème de site, plutôt un problème d'idéologie. Personne n'est jamais mort pour l'idée de modération ou de centrisme, ce n'est pas un idéal qui remue les foules.

Dans les médias sur Internet, on peut parler du Salon Beige. Je sais bien qu'il est lu par beaucoup de monde, et par beaucoup de journalistes, de tous bords, mais enfin, ne rêvons pas, la fréquentation du site de la Croix est bien supérieure. Le problème est ailleurs. Peut-être du fait de l'actualité qui n'a pas cessé de mettre les tradis en première page des journaux ? Mais quoi, c'est de la faute aux tradis, si on a été sur le devant de la scène pendant six mois ? C'est de notre faute, si en proportion de prêtres, on vous laisse loin derrière ? C'est de notre faute, si le pape s'intéresse tant au cas des tradis que même des prêtres "mainstream", comme vous dites, reconnaissent aujourd'hui qu'il y a peut-être quelques petites choses à en tirer ?

La participation au blog sera aussi ouverte à des invités occasionnels, pour peu qu’ils adhèrent à sa charte où les « sacristains » se réclament avec fermeté de Vatican II

Ah nous y voilà ! Vatican II, le concile...

Mais quelle version du concile ? Celle des progressistes, celle des textes, celle des tradis ? Celle qui sortira des discussions avec la fraternité St Pie X (j'espère que vous allez en parler de ça, qu'on rigole) ? Laquelle ?

et entendent promouvoir le dialogue interreligieux.

Le dialogue interreligieux ? Parce que vous y croyez encore à cette vaste blague qui tend à concilier l'inconciliable ? Je vous croyais plus réaliste.

Bon, par contre, à ce que je vois, nulle invitation pour les prêtres de la fraternité St Pierre ou de l'IBP, ce serait une bonne idée, sisi, je vous assure, eux aussi sont catholiques. Et pourtant l'un des ténors de l'IBP, l'abbé de Tanouarn, est un blogueur lui aussi. Vous pensez qu'il pourra y écrire une chronique ?  Faudra qu'il signe un papier sur l'acceptation de Vatican II, lui aussi ?

« L’idée de proposer une autre visibilité d’Église me plaît bien. Une présence apaisée et amusée de l’Église sur Internet, ni dans la défense ni dans l’apologétique de la foi catholique », ajoute le P. David Lerouge

Si je comprends bien, tous modérés, tous centristes, tous bien dans le moule, vous allez être un bon indicateur de ce qu'il ne faut pas penser, ça sera toujours ça de pris. Nan, ça va, je déconne, je plaisante, vous savez bien que je vous ai toujours soutenu lorsque vous écriviez de bons billets. Ah, je lis aussi que vous recevrez également la contribution du père d'Harcourt, vicaire à Ste Odile. Faites gaffe, Ste Odile est une paroisse où les deux rites sont pratiqués en plus ou moins bonne entente, vous êtes en train de frayer avec la betimmonde-dont-le-ventre-est-toujours-fécond.

J'imagine que vous allez me reprocher de diviser les catholiques ou d'être jaloux, mais enfin quand même il ne faudrait pas oublier que c'est quasiment votre charte de départ : virer les tradis du paysage. Ah bon, il ne faut pas que je le prenne comme ça ? En tout cas, ce n'est pas ce qu'en ont retenu les journalistes dont vous n'allez pas me faire croire qu'ils ont trahi vos propos (on parle de la Croix, là, vous vous connaissez tous personnellement), ni même Authueil, mais lui, ok, c'est pas pareil, c'est de la provocation.

Vous êtes gentils les mecs, mais la barrière sanitaire, va falloir songer à abandonner l'idée, si vous souhaitez vraiment l'unité des catholiques. Mais c'est vrai que j'avoue avoir un doute sur la question. Déjà que les décisions de Benoit XVI ne vous avaient pas particulièrement réjouis.

Cela dit, bonne chance à vous, on va suivre attentivement ce que vous faites, et on interviendra, en temps utile, en fonction, bien sûr, de la politique de modération (mais je ne sais pas pourquoi, je sens que je vais être rapidement modéré, moi).

Voir les commentaires

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Actualité

Repost 0

Publié le 18 Juillet 2009

- Fromage + se lâche , et il a bien raison.

Ce que vient confirmer cet article de Slate sur l'immigration chinoise en Afrique.

Le ressentiment populaire se nourrit aussi de la particularité de cette immigration. D'Alger au Cap, les Chinois ouvrent des commerces petits et grands. «Ils cassent les prix pour tuer la concurrence» affirme une commerçante congolaise, qui approuve les mouvements de colère des marchandes kinoises. A Kinshasa, des Chinois sont régulièrement molestés ou pris à parti. Car plus aucun métier n'est à l'abri de cette «compétition». «Même les vendeuses de beignets sont concurrencées par les Chinoises. Et les prostituées ne sont plus à l'abri» se lamente une fonctionnaire Camerounaise. Chaque année, leurs commerces gagnent du terrain. A Dakar, «de grandes avenues ont été colonisées», note Le Quotidien. Interrogé par ce journal sénégalais, un habitant du quartier où ils se sont installés en masse déclare : «On ne sait rien d'eux. Au début, il y a eu un ou deux magasins, mais, en un temps record, ils ont colonisé les deux côtés de l'allée. Ils sont très fermés et froids. Ils ne parlent qu'entre eux».

De Dakar à Kinshasa, les sentiments antichinois s'affichent ouvertement. Un jeune magistrat sénégalais m'a ainsi confessé sa «haine des Chinois». «On ne peut pas les supporter. Ils n'ont aucun contact avec les populations locales. Ils sont incroyablement racistes. Ils ne nous aiment pas. Ils n'aiment pas les noirs. Et on le leur rend bien».

Est-ce que ça ne serait d'ailleurs pas une forme de racisme ou tout du moins, de paternalisme bon teint, tout aussi condamnable, certes, de tolérer de la part des Africains des actes qu'il est absolument impossible d'admettre de la part du moindre Français de souche ?

- Tiens, on apprend que les otages français en Somalie vont être jugés selon la tradition "ancestrale et respectable"TM de la Chariah. Etant donné qu'ils sont considérés comme des ennemis de l'islam, on leur souhaite bon courage, ils ont de la chance, s'ils s'en tirent vivant.

- Plus j'y réfléchis, plus je me dis qu'il n'y a rien de plus franchouillard que de se dire citoyen du monde. Ce que vient confirmer Philarète, dans un billet qui montre bien que l'universalisme à la française n'existe nulle part ailleurs.

- Et ce passage collector, dans un article sur les policiers face aux violences:

Entre les gens qui nous soutiennent et ceux qui nous détestent, on ne sait où se placer. Je me sens écrasé entre ma citoyenneté et mon travail. C'est pas facile à vivre. Comment être un bon flic, dans ce climat de violence intérieure, de haine rentrée ? Ce que je veux, moi, c'est que les gens vivent en paix, et je conçois mon travail comme un règlement de ces rapports. Nous sommes nécessaires, et tous ceux qui ne veulent pas de nous sont des anarchistes. Je ne dis pas que Sarkozy fait du bon boulot (j'ai personnellement voté Besancenot), mais il faut être sincère avec soi-même : si nous n'étions pas là, la France, ce serait vraiment le désordre. Qui peut vouloir le désordre pour son pays ? Certainement pas moi.


Voir les commentaires

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Actualité

Repost 0