Juste après

Publié le 15 Octobre 2009



Via le Zapping de Canal...

PS: Oui, c'est plein de bons sentiments, de mièvrerie, de tout ce que vous voulez, mais en même temps, pour une fois qu'on voit le boulot fabuleux des religieuses en Afrique, je ne vais pas me priver de ce plaisir.


Rédigé par Polydamas

Publié dans #Entracte

Repost 0
Commenter cet article

Mad jurist 21/10/2009 23:57


Ben non. Etant un vieil homme, je l'ai dans ma bibliothèque. In "Le Loup des mers" 10/18 - traduction de Louis Postif et Paul Gruyer p.83
(...) "Vous prétendez que je suis immortel...Et pourquoi le serai-je ? A quelle fin ?
Répondre à cette question était assez embarrassant. Comment lui expliquer que cette conviction de l'immortalité de l'âme était en moi une intuition intime, inexprimable, quelque chose comme ces
douces musiques que nous entendons parfois dans notre sommeil et dont le rythme s'évanouit dès que nous tentons de le fixer en rouvrant les yeux ?
- Alors, la vie, pour vous, qu'est-ce que c'est demandai-je à mon tour ?
- La vie...s'exclama Lou Larsen. Je peux dire que c'est une chose plutôt répugnante. C'est une levure qui bout, une fermentation qui dure, selon les cas, une heure, un jour, une année, un siècle
parfois. Puis qui s'arrête.
Durant ce temps, les gros, pour se nourrir, mangent les petits. Les forts, pour conserver leur force, dévorent les faibles. Ceux qui ont plus de chance sont plus gros que les autres et vivent plus
longtemps. Un point c'est tout. Qu'en pensez-vous ?
Il me montra de la main un groupe de matelots occupés, un peu plus loin, à la manoeuvre.
- L'homme s'agite, s'agite sans cesse. C'est la loi. Il s'agite, pour gagner son pain et pour pouvoir continuer à s'agiter. C'est un cercle vicieux. Un beau jour, il s'arrête. C'est la fin. Il est
mort.
- Il a des rêves, interrompis-je. Des rêves étincelants et radieux...
- Des rêves du ventre, c'est tout, il n'y en a pas d'autres ! Tout se ramène à ça. Tous, tant que nous sommes, nous rêvons de trouver la fortune sur notre route, d'effectuer d'heureux voyages, de
réussir dans nos entreprises, qui mettront de l'argent dans notre poche.
Nous rêvons d'exploiter plus parfaitement nos semblables, de passer des nuits  moelleuses, pendant que d'autres se chargent pour nous des plus ignobles besognes.
Voilà ce que nous sommes, vous et moi. La seule différence est que j'ai gagné, en trimant dur, le bien-être dont je profite aujourd'hui. Tandis que vous...Qui vous a gagné le lit douillet où vous
dormiez, les vêtements élégants que vous aviez sur le dos, les bons repas auxquels vous vous délectiez ?
Pas vous, bien sûr. Vous n'avez jamais rien appris à la sueur de votre front. Vous ressemblez à ces frégates qui foncent, à plein vol, sur les boobies pour leur chiper les poissons qu'ils ont pris
et s'en repaître à leur place. Vous mangez, vous aussi, la nourriture produite par d'autres hommes qui ne demanderaient pas mieux que de la consommer eux-mêmes.
Je protestai :
- ça n'a rien à voir avec l'immortalité de l'âme .
Il continua, rapidement, les yeux étincelants :
- La vie, je le répète, est quelque chose de répugnant. Et c'est cette saleté que vous voudriez éternelle ? Pourquoi ? Dans quelle intention avouable ? Votre vie a abordé la mienne par accident, et
vous n'avez qu'une idée, c'est de me fausser compagnie, pour recommencer à vivre comme un pourceau.
Mais c'est ma volonté de vous garder avec moi, sur ce bateau. Je prétends faire quelqu'un de vous, ou vous briser. Je pourrais, à l'instant même, vous tuer d'un coup de poing. Car vous n'êtes qu'un
minable avorton. Avec votre âme immortelle, êtes-vous seulement capable de me dire pourquoi je vous garde ici ?
- Parce que vous êtes le plus fort !
- Et pourquoi suis-je le plus fort ? Parce que je suis un plus gros morceau de ferment que vous. A des degrés divers, la vie est en nous. Elle s'agite et rêve de s'agiter éternellement. Voilà
pourquoi et sans autre raison valable, nous prétendons être immortels." (...)


Polydamas 22/10/2009 11:03


Ah oui, impressionnant, votre texte.


Mad jurist 20/10/2009 19:21


Bien qu'étant contre l'avortement je trouve qu'être "pro-vie" est particulièrement stupide ( et donc de nature à nuire aux adversaires de l'avortement qui se tirent ainsi une balle
dans le pied).  Pour s'en convaincre, il suffit de lire l'argumentaire de "Loup Larsen", le personnage principal du "Loup des mers" de Jack London. ( l'auteur de cette splendide nouvelle
"l'amour de la vie"...justement....hé, hé...)


Polydamas 21/10/2009 09:52


Vous auriez ce texte quelque part sur le web ?


Sébastien 20/10/2009 08:33


Le bien ne fait pas de bruit, c'est pourquoi il suscite moins de commentaires. Normal.

Par ailleurs, je croyais qu'il fallait dire religieuse et non pas bonne soeur.


Polydamas 20/10/2009 09:47


Merci de la précision, je vais changer.

Par contre, ce qui me rassure, c'est que depuis que je suis allé chercher cette vidéo, que je l'ai diffusé ici et sur Facebook, son nombre de visionnages a doublé. Cette vidéo est l'une des plus
belles vidéos pro-vie que l'on puisse trouver.


Mad jurist 19/10/2009 23:42


Un seul commentaire contre 133 pour hypocrisie des catholiques ? Que faut-il en déduire ?


Polydamas 20/10/2009 09:46


Que le sexe fait vendre ? :)


Mathilde 16/10/2009 10:51


Merci pour l'entracte!
Je ne connaissais pas l'histoire de cette chanson... C'est tout simplement magnifique.
Même si cette "anecdote" extraordinaire éclipse les autres fois, celles où malheureusement, juste après, on se retrouve bien à fumer une cigarette, mais en pleurs, parce qu'on n'a rien pu faire. Et
on ne se sent même pas impuissant, mais carrément inutile, et fautif. Dur à encaisser! (retour d'un an dans une mission en plein brousse africaine!)