En attendant Noël

Publié le 8 Décembre 2009

8 Décembre, fête de l'Immaculée Conception.



Via Edeo, je suis tombé sur cette bonne émission de Direct 8 sur la foi.


A noter qu'à la suite d'un appel de FDS, le site a ouvert son Eglise virtuelle, catégorie de sujets qui explique, mieux que je ne pourrai le faire, les significations du temps liturgique.

A suivre régulièrement.

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Religion

Repost 0
Commenter cet article

L. Chéron 21/12/2009 16:56



Votre reconnaissance ne m’aveugle pas tant qu’elle me fasse ignorer mes limites. L’inattention m’a fait citer approximativement l’Artémise (chasseresse ?),
qui morigénait non des « petiots », mais des « loupiots », presque des louveteaux, ce qui ressortit bien aux compétences d’une éclaireuse. Taiaut !


P. S. : Les loupiots passent l’agreg, c’est un roman qu’on espère. Oeuvre posthume d’un Antoine Blondin, peut-être ?



L. Chéron 19/12/2009 12:27



Qui est cette nouvelle Artémise ? Les habitués du Polydamas Entertainment Broadcasting ne s’y tromperont pas. Sous un nouveau nom de clavier, suivez
le lien. Le style, c’est la blogueuse. Elle a gardé le franc parler de la girlscout à qui on ne la fait pas, tout en prenant des grades universitaires qui en imposent. Inspirée par
Tacite et Sainte-Beuve, elle livre chaque début de semaine des commentaires aiguisés. Ne serait-elle pas en plus familière des oiseaux de proie, pour ainsi lacérer à plaisir les fatuités de la
correction politique ambiante, comme la naïve balourdise de maints publicistes de la réacosphère ? Bref, les « petiots » n’ont qu’à bien se tenir. 


Sa dernière saillie - être ou ne pas être agrégé ? - nous rappelle un mot connu, mais que les plus jeunes n’ont peut-être pas tous entendu. Lors d’un dîner
jubilaire, un bon curé se retrouve à côté d’un prélat de curie. Point aigri, mais pas non plus intimidé, l’humble pasteur croit opportun de se lancer dans un prêche intime. « Je ne suis qu’un
pauvre prêtre quand vous êtes Monsignor mais, d’abord, ne sommes nous pas tous deux serviteurs des serviteurs ? etc... » Le dignitaire attend patiemment la fin de l’homélie,
prend un air pénétré et répond, très en dessous : « Vous avez cent fois raison mon frère ; être Monsignor, ce n’est rien... » . Puis,  dardant un regard gladiaire dans les yeux du
curé : « Mais ne pas être Monsignor, c’est terrible ! ».



Polydamas 20/12/2009 14:53


Je suis honoré d'avoir des commentaires de votre niveau, c'est tout à fait réconfortant...


Artémise 15/12/2009 12:44


Ah, tu me rassures... ;)

Dans mes cours, j'ai régulièrement une brochette de rigolos qui voient de la propagande gauchiste au moindre truc sorti en cours... et tu me connais, je ne suis pas franchement une propagandiste
gauchiste, et en plus j'ai été élevée chez les jésuites..., donc tu peux t'imaginer où ils en sont en termes d'historiographie, héhéhé.

Dans ces conditions, je leur conseille d'arrêter d'essayer de réfléchir et de relativiser : les pontes de la fac, ce sont peut-être des vilains gauchistes, n'empêche que pour le moment, c'est eux
qui ont les chaires... "passez l'agreg d'abord", mes loupiots !

une fois, j'en ai eu un qui m'a expliqué que l'Inquisition n'a jamais existé, que c'est une invention de Voltaire pour déstabiliser l'Église. Un bon cas d'école. J'étais au bord de la syncope.


Artémise 14/12/2009 10:56


Pour Albert :

Tout dépend de la fac où vous êtes... si vous vous trouvez à Paris (IV ou I), ou dans une "bonne" université, vous pouvez y aller en confiance. Ce n'est pas parce que tel ou tel bouquin vous dit
qu'on n'est pas sûr de la date exacte du baptême de Clovis, que tout de suite, c'est de la propagande gauchiste.

Votre message me donne à penser que vous débutez vos études : pour le moment, effectivement, lisez des Carré histoire ou des Nouvelles histoires de la France (moderne, médiévale, contemporaine :
très bons, chez point seuil). Dévorez également dans la joie et la bonne humeur les livres de la collection Nouvelle Clio (aux PUF). Si vous avez des sous et que vous voulez vous abonner à quelque
chose, lisez l'Histoire, qui fait partie des trucs qu'on cite dans un oral d'agrégation d'histoire, par exemple.

Si vous en êtes au début, apprenez votre chronologie : pour la réflexion sur l'orientation de votre pensée historique, ça viendra après, vous vous ferez vos propres idées tout seul.
(Polydamas, tu vas dire que je suis pénible à la longue, mais j'ai de grosses réserves sur le bouquin Historiquement correct, qui vire un peu à la mauvaise foi tellement il
cherche, justement, à "rétablir la vérité")


ça y est, j'ai fini mon couplet !


Polydamas 15/12/2009 12:31


Non, moi aussi j'ai des réserves sur Historiquement Correct, ce n'est rien d'autre qu'une vulgarisation qu'il faut ensuite approfondir en allant taper dans les sources. Je dis justement qu'il ne
faut pas se limiter à cet ouvrage.

Quant à la date du baptême de Clovis, on m'a prouvé par a + b, en 4e, que Clovis avait été baptisé en 499, et non en 496. Et pourtant tu sais bien que je n'ai pas élevé chez les gauchistes. :)


christophe 12/12/2009 00:25


Excellente émission. J'ai aimé en particulier le très beau témoignage de Dominique Morin dont le chemin de vie, semé d'embûches, est tout simplement édifiant. En tous cas, si son dernier livre
irradie autant d'intelligence et de grandeur d'âme que sa parole, ce doit être vraiment quelque chose.
Pour ma part, je suis bien tenté de proposer un lien vers cette vidéo à un ami athée.