Vous avez dit démocratie ?

Publié le 7 Avril 2007

Je n'aurai pas la naïveté de m'étonner mais les partis pris anti-le Pen commencent à être plus que visibles et scandaleux.

- Le grand journal de Canal d'hier, où aucune intervention de le Pen n'est applaudie à la différence de ses adversaires, et de la moindre citation de la première star venue. On n'oubliera pas non plus l'interview hostile de Pascale Clark dans l'émission En Aparté.

- Lors d'un débat à Sciences Po, organisé par Elle, le Pen a été chahuté. On remarquera l'intervention d'une femme apeurée, persuadée d'avoir un monstre en face d'elle: "Ne vous mettez pas en colère, s'il vous plait". A la sortie un cameraman d'I-Tele a été violenté. Richard Descoings, sur son blog, parle d'un frontiste qui aurait fait le coup. Manque de bol, selon le photographe lui-même, c'est le service d'ordre de Sciences Po, qui est en cause. Quant les méthodes staliniennes se retournent contre leurs auteurs.

- Lors d'un débat à l'Ecole Normale Supérieure, entre cinq intervenants, dont l'un du FN, celui-ci n'a pu rentrer du fait d'élèves activistes, outré de voir que leur antre puisse être souillée par un représentant de la bête immonde. Le représentant de l'UMP, voyant cela, a refusé de prendre part au débat, rapidement suivi par l'élu UDF. Malgré les cris d'orfraie de ces mêmes élèves, le socialiste et le vert ont du annuler le débat, faute de combattants.

Tous ces événements ne sont que les derniers avatars de la campagne, tous pris il y a moins de trois jours...

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Politique

Repost 0
Commenter cet article

Marcel Patoulatchi 07/04/2007 17:37

Qu'on ait des partis-pris contre le Front National ne doit pas être considéré comme un problème.

Ce qui l'est, c'est ce que ceux qui se posent en champion de la démocratie n'en respectent pas les règles les plus élémentaires.

En plus d'être moralement intenable, l'attitude est totalement contre-productive. Manifestement, à « sciences-po », l'élite est dans la fange.