Une contradiction de plus?

Publié le 25 Janvier 2007



J'apprends dans le Figaro de ce jour, que le film les Indigènes, film que j'ai déjà évoqué par le passé, a été sélectionné aux Oscars .

Mais devinez la meilleure ?

Alors que Jamel ne cesse de nous dire qu'il est un enfant de la nation française, qu'il le proclame sur tous les plateaux, qu'il s'offusque si on ose lui poser la question, voilà que le film, qui prônait si fortement l'appartenance à la nation française est présenté sous la bannière ALGERIENNE!

Mais ils se foutent de la gueule de qui? Connaissent-ils le principe de non-contradiction?

Au moment où ils pourraient prouver leur appartenance par un Oscar qu'ils pourraient dédier à la France et à ceux qui sont morts pour elle (au moins, ça aurait de la gueule, de l'allure, du panache même), ils ne trouvent rien de mieux que se tourner vers leur pays d'origine.

Un moment, j'ai cru rêver, mais non, c'est bien vrai. Ils nous disent qu'ils sont intégrés, qu'ils ont mérité qu'on les traite comme des Français à part entière, et voilà que, dés qu'il s'agit de se référer à un pays, de s'en revendiquer, c'est l'Algérie qui prend le dessus.

Cela n'a rien de contestable mais qu'ils arrêtent alors de se proclamer Français à tout bout de champ!

En effet, la nationalité d'un film aux States est lié à celle de son réalisateur. Rachid Bouchareb a choisi d'opter pour la nationalité algérienne, alors qu'il possède la double nationalité franco-algérienne. En France, comme l'indique l'article, c'est le financement qui prédomine.

En outre, il faut signaler que le film a été financé à 90% par la France, l'Algérie ne collaborant qu'à titre épisodique, histoire d'être présent sur le générique. Ça aurait fait désordre de ne pas être sur la photo de famille.

Pour finir, je n'aurais pas la cruauté de rappeler les dernières violences de Samy Naceri qui s'est particulièrement illustré dernièrement, ni les mensonges de Jamel sur la reconnaissance des tirailleurs. A Hollywood, la nationalité n'est pas anodine, surtout si le film gagne un oscar. Même si il ne s'agit que de cinéma, cette mention est loin d'être un détail, elle est légitime et significative.

En conséquence, je commence à penser que Bouchareb n'a fait que découvrir son vrai visage, celui d'un activiste pro-algérien, cherchant à tout prix à culpabiliser les Français. Et, en plus, suprême pirouette, il le fait avec du fric français, quand ce n'est pas celui des contribuables.

C'est bien la peine de clamer sur tous les toits son intégration, pour la renier aussitôt face aux américains.

A vomir...


[Edit : Pour voir les détails de l'histoire, c'est ici.]

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Société

Repost 0
Commenter cet article

Julius G. 29/01/2007 18:18

http://www.5-yearslater.com/index.php/2007/01/23/904-les-indigents-se-devoilent
pas mieux !!!!

Polydamas 29/01/2007 19:47

J'avais pas vu, vous m'aviez bien précédé... ;-)

jaco 26/01/2007 08:17

le pire c est qu il finisse par, je cite:"Si Indigènes décroche l'Oscar, la France pourra se contenter de l'avoir par procuration."Ca sent trop le brain washing a la sosracisme et autres.C'est vraiment prendre les francais pour des cons. Personne en france ne fait d'empathie avec la nationalite algerienne...Ca me donne envie de vomir...

phiconvers 25/01/2007 21:41

C'est en effet affligeant, même si cela contribue à dissiper le flou sur les intentions de ce film.