Les crapules...

Publié le 8 Janvier 2007

Alerté par Koz, j'ai réussi à télécharger cette vidéo du journal de TF1 d'hier, qui montre certains terroristes en train de poser des bombes en Algérie.

On n'y perçoit pas l'ombre d'une critique à l'encontre du FLN, comme si ces bombes n'avaient pas tué ou atrocement handicapé des civils INNOCENTS. Ils filment avec complaisance un ancien terroriste avouant sans vergogne que c'est lui qui avait eu l'idée originale de faire déposer les bombes par des femmes! Et ils réussissent à présenter le FLN comme des victimes !

Vous m'excuserez pour le morceau en trop, c'est ma première! ;-)


La haine de soi poussée jusqu'au bout....

Pour écrire à TF1, c'est cette adresse: telespec@tf1.fr

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Médias

Repost 0
Commenter cet article

non mais 01/02/2007 15:47

non mais... quel moyen avaient choisi les resistants français??? Yassef et ses hommes sont ils venus deposer des bombes a Paris?? que faisait ces européens a Alger?? a qui avaient-ils demandé le droit de séjour?? etaient ils sur leur terre?? Yassef est il allé les chercher en metropole?? en plus, revoyez vos manuels d'histoire, si vous en avez... la premiere bombe... qui l'a deposé a la Casbah, elle a explosée a l'heure du couvre feu, c'etait un comissaire de police et un ultra... si vous voulez etre chauvins (et donc avec tout le respect que je vous dois, imbéciles), ok, c'est votre droit, si vous voulez la verité, elle n'est glorieuse ni pour les hommes de Yassef, ni pour ceux de Massu, la guerre c'est con, defendre un camp ou l'autre est une insulte au victimes, retablir la verité est le devoir de chacun, le FLN a tué... combien de personnes?? et pourquoi... les paras ont aussi tué, c'etait pas un voyage d'etudes... pourquoi aussi?? un peuple a voulu son independance, de quel droit, l'en prive-t-on?? des negociations ont fini par avoir lieu, pourquoi autant d'années de guerre? des gens ont été deracinés, ils n'avaient connu que l'Algerie, comment la France a compenser ça... je pense que la grossiere erruer etait d'aller emmerder des populations chez elles, qui se trouvaient bien, allez verifier vous meme des archives disponibles, des recits relatant la vie des algeriens avant la France, il n'avaient plus la meilleur flotte de la mediterrannée depuis 1827, mais c'etait un peuple prospere... relisez l'histoire, n'ecoutez pas les histoires... amoureux de la verité, ou coupables voulant s'alleger la conscience??? posez vous la question a vous meme, et selon votre reponse... vous saurez quoi faire.
a bon entendeur...

Polydamas 01/02/2007 18:04

Je crois que vous oubliez ce qu'était Alger en 1830. Pas grand chose de plus qu'un nid de pirates qui mettait en danger tous les transports maritimes de l'époque. L'invasion de la France était légitime, du fait de ces attaques incessantes. C'était peut-être un pays prospère, mais probablement plus du fait de ses rapines que de son agriculture. La meilleure preuve en est que le pays a été développé et construit ensuite par les Français.Concernant la colonisation, il y a eu du positif et du négatif, j'en conviens aisément. Concernant les moyens de faire la guerre, les résistants français sont loin d'être tous blancs, je suis le premier à le dire. La guerre n'autorise pas tout, loin de là. Vous pouvez désorganiser un réseau de transport sans assassiner quiconque. C'est même l'une des distinctions possibles qu'on peut faire entre les résistants de droite et de gauche, il y a ceux qui cognaient sur les infrastructures et ceux qui jouaient la terreur.Je ne dis pas que l'armée en Algérie, n'a pas de sang sur les mains, je dis qu'elle en a probablement moins que son adversaire. Parceque je suis convaincu qu'ils n'ont jamais découpé les parties génitales de leurs adversaires pour leur faire bouffer, avant de les décapiter, comme le faisait si bien le FLN.Par ailleurs, ce n'est pas parceque l'on n'a pas l'heur de partager votre point de vue que nous sommes pour autant des "imbéciles". La décolonisation était nécessaire, je l'admets aisément, mais elle s'est réalisée là-bas de la pire des manières, c'est la seule chose dont je suis certain.Et les premiers attentats sont la Toussaint rouge de 1954, perpétrés par le FLN...

Paul-Emic 16/01/2007 21:26

Ah le débat sur la torture, l'éternel faux débat, comme s'il s'était agi pour les interrogateurs de l'armée française de torturer par sadisme, pour le plaisir. Il s'agissait de faire parler que ce soit par intimidation physique ou morale. Je n'ai pas du tout honte de cet épisode de l'histoire de l'armée française, et d'autant moins qu'on ne nous parle jamais des hommes castrés, des femmes éventrées, des enfants à la tête explosée contre les murs, des gens déchiquetés dans les bars et cinémas, par la piétaille du FLN avec l'aide des porteurs de valise.

Polydamas 17/01/2007 14:48

Tout à fait d'accord...

dang 12/01/2007 00:53

Je viens de regarder le film d'Yves Boisset consacré à la bataille d'Alger (sur la 2). Il y aurait beaucoup à dire sur cette page d'histoire certes peu glorieuse pour nous mais, à mon sens,  encore moins pour nos adversaires. Yassef Saadi le jour de son arrestation ressemble plus à un petit souteneur qu'à un grand résistant. Aujourd'hui encore il garde la même arrogance et la même cruauté sur son visage. Je n'aimerais pas le rencontrer au coin d'un bois, sauf pour lui casser la gueule.

dang 08/01/2007 21:03

Voir ce salaud de Yassef Saadi à la télé, l'air patelin, cela fait quand même mal au ventre. A l'époque le FLN avait de solides appuis en métropole : les porteurs de valises. Je vois que leurs enfants continuent dans l'abject. PS. De Gaulle avait dit  : "avant de négocier ils devront laisser leur couteau au vestiaire". J'ai retrouvé dans mes archives un dessin humoristique paru en 1962 dans "Aux Ecoutes". On y voit Yassef Saadi partir en courant de la prison de la santé au moment de l'indépendance et un gardien s'exclame : "il était si content qu'il a faillit laisser son couteau au vestiaire". Eh bien il continue à nous narguer 50 ans après.

Polydamas 10/01/2007 20:38

Il y en a qui doivent se retourner dans leur tombe...