Dénationalisons l'histoire de France

Publié le 8 Décembre 2006

Il y a beau avoir des abrutis partout, franchement, là, ça fait peur, même Finkie n'en revient pas:



Dénationalisons l'histoire de France


Quand je pense que Shoenderffer était reçu le lendemain dans la même émission...
(Pour télécharger l'émission intégrale, copier ce lien dans un logiciel de téléchargement, type Flashget.)

Mais il faudrait être aveugle pour ne pas voir que cette mutation est déjà en marche. La preuve:


Je ne savais pas que l'on devait maintenant être fier de ceux qui étaient nos ennemis.

On marche tout simplement sur la tête.

C'est d'ailleurs la réponse que fait Finkie, qui, en résumé, s'étonne que des millions de personnes aient pu choisir la France comme patrie d'adoption sans que cela ne pose de problèmes auparavant. L'écrivain, M. Bidal, met d'ailleurs bien en exergue l'obsession anti-colonialiste (ou plutôt anti-occidentale) de cette Bouteljda, pour qui tous les maux de la planète se résument à la méchanceté de l'homme blanc..

Sur l'émission en elle-même, Halimi est ulcérée de ne pas pouvoir en placer une face à Finkie, Beneix est exemplaire, à part son encart sur l'Amérique Latine, et Bouteljda engoncé dans le discours habituel sur la "résistance légitime" du Hezbollah, avec en prime, la destruction des racines de la France.

Halimi s'est fait remarquer également pour avoir dit que Castro "avait rendu la dignité à son peuple", pour avoir affirmé que certains dictateurs n'étaient finalement que des leaders démocratiques, en oubliant au passage que les sandinistes avaient banni l'avortement du Nicaragua.

A noter une bonne première partie sur les enfants des révolutionnaires de 1968....

Via François de Souche

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Société

Repost 0
Commenter cet article

Véronique 23/06/2007 22:44

"parceque contrairement à ce que vous pensez certainement, les colonies nous coûtaient plus qu'elles nous rapportaient"Oui biensur Adolf, c'est pour cela que la France a fait la guerre à l'Algérie, et non la Tunisie et le Maroc, parce que la première avait d'importantes ressources de pétrole, chose découverte avant la guerre.

Polydamas 24/06/2007 20:44

Il est tout à fait normal, vu le grand nombre d'injures qui sortent de votre bouche, que je ne valide pas vos commentaires et que je complète mes réponses. Après tout, vous n'ajoutez aucun élément neuf dans votre rhétorique, sinon du Hitler mis à toutes les sauces. C'est vous qui êtes chez moi, non l'inverse. Montez un blog si ça vous chante, je ne vois pas en quoi je serais concerné, si ce n'est de m'apporter du trafic supplémentaire.... Mes respects à votre frère, juge d'instruction. Mais vous savez, ce n'est pas interdit d'évoquer les bienfaits de la colonisation. Il y a même des députés qui ont souhaité l'inscrire dans la loi. Il faut les inculper, eux aussi ? Quant à mon islamophobie, elle s'appuie sur des faits concrets, sur des chiffres avérés. Je n'ai rien contre les musulmans pacifiques qui pratiquent leur religion en paix. Mais j'ai une forte hostilité contre tous ceux qui souhaitent la ruine de l'Occident, tous les terroristes qui se font sauter, les militants du jihad... Ce n'est pas moi, mais des historiens comme Jacques Heers qui l'affirment, et j'avoue que lorsqu'on me demande quel fut l'apport de la religion musulmane, je n'en vois pas beaucoup de positifs, voilà tout. Tout ce qui a permis d'améliorer un tant soit peu la vie quotidienne et le progrès social ou scientifique n'est jamais venu de cette civilisation. Que cela vous plaise ou pas. Nous avons nombre de défauts, mais tout ce que nous avons fait n'a pas toujours été négatif. Et bien, on peut difficilement prétendre la même chose avec la religion musulmane. Au fait, pour votre gouverne, sachez que, moi aussi, je suis farouchement anti-hitler. Au niveau du bilan économique, les choses sont claires, comme le dit Wikipédia. A croire que cela n'a pas encore été modifié par les plus partisans d'entre vous. Contrairement aux idées reçues, les colonies africaines n'ont pas rapporté d'argent à la Métropole. Durant la période coloniale, des particuliers se sont enrichis grâce à la colonisation, mais dans le bilan final, la Maison France s'est retrouvée appauvrie. Les investissements dans les infrastructures en Afrique et les subventions aux productions agricoles des colonies ont couté plus cher que ce que les colonies ont rapporté à la métropole. On chiffre à 70 milliards de Francs Or (courant 1913) le déficit global de la colonisation en Afrique, soit l'équivalent de trois fois le montant de l'aide Marshall pour la France (thèse de doctorat du professeur Jacques Marseille, directeur de l'Institut d'Histoire économique à la Sorbonne, "Empire colonial et capitalisme français, histoire d'un divorce", 1984). En outre, j'ai un peu plus confiance dans ce qu'affirme un site comme Hérodote: On évalue à un million le nombre d'Européens de l'Ouest qui sont enlevés par les Barbaresques au cours de batailles navales et de razzias sur les côtes européennes, entre le XVIe et le XVIIIe siècle. Les prisonniers sont réduits en esclavage dans les propriétés et les harems d'Afrique du Nord. Au fait, quand vous parlez du tiers de la population d'Algérie, ça faisait un million de personnes. Vous faites comme si il s'agissait d'un génocide de l'ampleur de celui de la shoah ou d'une éradication volontaire de population, ce qu'elle n'est visiblement pas. Or, pour leur grande majorité, toutes ces victimes sont mortes des épidémies, la France n'ayant pas eu le temps de mettre en place les structures nécessaires pour canaliser et soigner les épidémies. Je rappelle que la colonisation réelle de l'Algérie ne commence qu'après la guerre de 1871, c'est à dire, comme c'est bizarre la fin de la période des épidémies. Extrait d'un site de pieds-noirs (dont vous trouverez les sources en bas de page), page dont je vous recommande la lecture, vu la multitude des maladies présentes à l'époque : Si l’on doit retenir quelques notions principales de ce qu’aura été l’histoire de l’Algérie face aux épidémies, il est essentiel de garder en mémoire, que de 1830 à 1850, on compte plus de décès que de naissances, que l’on meurt soit de fièvre avec le paludisme soit de dysenterie par le choléra. Que ces morts innombrables n’ont épargné personne tant les civils que les militaires ou les indigènes, et autant les adultes que les enfants. Que dix ans après sa conquête, la France était tentée d’abandonner définitivement toute poursuite du projet de colonisation de l’Algérie. Que le monde de la santé doit une fière chandelle aux médecins militaires français qui ont mis un terme, sur le sol algérien, aux exactions du paludisme. En conclusion je souhaiterai livrer cette simple réflexion. Aujourd’hui, plongé dans un monde de voyages et de plaisirs de la découverte, si vous désirez visiter une ville indienne ou faire un trek dans certaines zones d’Amérique latine vous aurez à vous prémunir de tous risque de paludisme, si vous aviez à visiter l’Algérie vous n’auriez aucun risque de ce type. Ce constat est pour moi un des traits les plus pérennes de l‘œuvre française en Algérie. Je pense que mettre la responsabilité sur la France de la mort de 800 000 personnes sur 40 ANS, entre 1830 et 1872, alors que ces décès sont principalement dus aux épidémies n'est rien d'autre qu'une vision partisane de l'histoire, alors que tous, français et algériens étaient frappés. C'est l'hygiène locale qu'il faut condamner, non le colonialisme, sinon pourquoi croyez vous que l'Algérie était un pays, à l'époque de 3 millions d'habitants, quand la France, dans le même temps, en comptait 10 fois plus ? JE PENSE QUE VOUS AVEZ FAIT LE TOUR DE VOS ARGUMENTS, NE CESSANT DE VOUS REPETER. JE SUIS EGALEMENT LASSE DE VOS INSULTES A N'EN PLUS FINIR. PAR CONSEQUENT, JE FERME LES COMMENTAIRES.

Véronique 23/06/2007 22:35

"Si à chaque fois que l'on tient un propos qui n'est pas politiquement correct, on est raciste, on n'a pas fini. Au fait, arrêtez de transposer des concepts d'aujourd'hui aux situations d'hier. Cela n'a aucun sens, c'est de l'anachronisme pur et simple..."La raison est intemporelle et universelle Herr Hitler

Polydamas 24/06/2007 20:45

Et bien, on voit la piètre historienne que vous êtes.Plus personne ne pense ainsi, à part les intégristes de la raison.Regarder le passé avec les yeux d'aujourd'hui est une erreur que font souvent les gauchistes, comme si, à l'époque, nos ancêtres étaient conscients des concepts bien-pensants de notre société actuelle.

Véronique 23/06/2007 22:31

"Le christianisme est à la base de la démocratie, de l'idée de liberté, que nul ne doit être soumis corps et ame à une puissance temporelle, etc. "Oui tout à fait, et que dire de nos rois de France qui se disaient les élus de dieu sur Terre et qui ont martyrisé nos ancêtres en les exploitant.

Polydamas 24/06/2007 20:45

Bah non, comme raconté plus haut, on voit bien que vous ne lisez aucune de mes réponses.En outre, vous ne connaissez pas non plus le statut des rois, sacrés par Dieu mais qui ne sont aucunement des tyrans despotiques. Vous appliquez au passé des concepts d'aujourd'hui, ce qui n'est pas tout à fait la bonne méthode...Concernant Abdelaziz, on ne peut pas vraiment dire que la répression des émeutes en Kabylie ait eu quoique ce soit à envier à la répression de l'armée française.

Véronique 23/06/2007 22:24

"Oui, parceque vous l'auriez certainement oublié, mais les barbaresques emmenaient leur prisonniers en esclavage. D'ailleurs celui-ci existe encore dans certains pays arabes, comme l'Arabie Saoudite, comme Dubaï, etc.C'est vous qui parliez de belle civilisation ? "Il est vrai que l'homme européen n'a jamais pratiqué l'esclavage, et il n'a jamais colonisé. C'est pour cela que la civilisation européenne est belle.

Polydamas 24/06/2007 20:46

Nous ne sommes pas sans défauts, mais je pense clairement que nos erreurs sont moins importantes que bien d'autres. J'en ai marre de devoir culpabiliser sans cesse quand ce sont de véritables génocides et de guerres ethniques auxquelles on assiste encore aujourd'hui, sans que les blancs y soient pour quoique ce soit.Cela fait presque 50 ans que la décolonisation est terminée. Il serait temps que ces pays colonisés se prennent un peu en main, au lieu de sans cesse gémir contre l'horreur de l'homme blanc.Des pays comme la Corée ou Taïwan, qui n'avaient pas d'atouts particuliers s'en sont bien sortis. Pourquoi n'y a-t-il pas de pays africains dans le lot ?

Véronique 23/06/2007 21:54

Vive la France de la diversité, vive la France de la tolérance et vive la France de la richesse des cultures !!!"Dans le genre slogan politiquement correct sans intérêt, vous faites fort..."nous dit Adolf Hitler.L'intolérance et le cynisme dans toutes leurs splendeurs là aussi.Mon Dieu, c'est fou toutes les qualités que vous avez !!!

Polydamas 24/06/2007 20:50

On voit ce que ça donne la mixité culturelle au Liban.Les bombes, le terrorisme, et ce n'est pas les chrétiens qui le pratiquent.