Eléments à charge contre les organisations anti-racistes

Publié le 25 Novembre 2006


L'affaire des skinheads du Parc des Princes est intéressante à plus d'un titre.

Rappelons les faits
.

Dans des circonstances qui restent à éclaircir, des skinheads du PSG s'en prennent à un supporter israelien. Un policier antillais en civil, tentant de le défendre est malheureusement entouré et contraint de se servir de son arme, tuant une personne et en blessant une autre.

Il va s'en dire que les skinheads doivent être jugés avec la plus grande sévérité, si tant est que les faits sont confirmés, puisqu'ils bénéficient, jusqu'à preuve du contraire, de la présomption d'innocence. Cependant, il est intéressant de noter les différentes réactions à ce sujet. A noter que tous les journaux signalent les cris de "Le Pen président", tant mieux si ça peut faire baisser le score du FN, c'est toujours bon à prendre, alors que le FN, rappelons-le, est considéré comme un gauchiste par ces activistes.

Agissant en légitime défense, le policier a probablement bien fait (d'ailleurs, si il avait été équipé de Taser, dont Besancenot ne veut pas, la victime serait encore vivante). Il est soutenu par tous ses collègues, chose que je trouve normale.

Le PSG s'est fendu d'un communiqué où il présente ses condoléances à la famille du supporter, chose qui ne me paraît pas particulièrement déplacée. Le club affirme également que le président du PSG va rencontrer Sarkozy pour évoquer le problème des supporters. Et bien, SOS Racisme a eu l'indécence de se sentir scandalisé par ces condoléances alors que l'enquête n'est pas encore close. Si je comprends bien ce que veut dire SOS Racisme, la lutte contre le racisme est plus importante que le respect du à un mort, fût-il un skinhead.

Sous-entendu, ce crevard n'a eu que ce qu'il méritait.

Et moi qui croyais naïvement que ces gens étaient contre la peine de mort.


Mais si un gamin des banlieues se fait tuer dans des conditions similaires, on imagine aisément que la responsabilité de la police sera immédiatement mise en cause par cette organisation, comme cela a déjà été maintes fois le cas par le passé, et qu'on appellera à la mobilisation de chacun contre le racisme des policiers.

Pour SOS Racisme, il y a clairement les bonnes et les mauvaises victimes. Si vous avez le tort d'être blanc, n'attendez pas d'aide de leur part, et ce, même si vous êtes en état de légitime défense. Je ne crois pas les avoir entendu sur l'affaire Dahan, du nom du commerçant s'étant défendu contre des agresseurs (il est possible que je me trompe, si vous avez un lien, je suis preneur).

Ah, au fait, vous savez comment s'appelle le blessé grave?
Mounir Bouchaer, il semblerait que ce soit un maghrébin.

Un policier antillais qui blesse un maghrébin et tue un blanc, pour protéger un juif, ça fleure bon le conflit de minorités, sans parler de guerre civile avant l'heure.

SOS Racisme a demandé l'interdiction des groupes skinheads. Ca me paraît être une bonne idée, si les Red Skins (skins communistes) et leurs groupes d'action le sont également. 

***

Il y a deux jours a été publié une tribune de deux membres du comité central de la Ligue des Droits de l'Homme expliquant leurs raisons de leur départ de l'organisation.

On en apprend de belles sur la LDH:

La LDH a cru pouvoir répondre au racisme dont sont victimes les jeunes issus de l'immigration en faisant preuve de complaisance à l'égard des organisations religieuses qui prétendent les représenter. La dérive s'amplifie. Après avoir affirmé qu'il s'agissait de discuter avec l'islam politique, on a insensiblement glissé vers le débat libre avec l'islamisme radical, comme lors de ce colloque à l'Unesco sur le féminisme musulman coorganisé par la Ligue en septembre. La Ligue donne ainsi une suite logique au fait qu'elle n'a jamais pris de position publique contre l'expression politique de l'intégrisme musulman. Dans le même mouvement, elle a tergiversé en hésitant à réagir lors de la recrudescence des actes antisémites en 2003.

Combien de fois n'avons-nous pas entendu dans son comité central des proclamations suspicieuses, hostiles à d'autres organisations de défense des droits de l'homme : la Licra, SOS-Racisme, Ni putes ni soumises, systématiquement taxées de communautaristes. Si la Ligue des droits de l'homme ne voit plus d'inconvénients aujourd'hui au dialogue avec l'extrémisme islamiste, elle se refuse à le pratiquer avec des organisations dont l'identité même est le combat antiraciste. La place qu'elles accordent à la lutte contre l'antisémitisme, à l'absence de complaisance vis-à-vis de l'islamisme, suffirait donc à en faire des adversaires.

Mais encore:

Est-ce à cause d'un engagement acritique aux côtés du peuple palestinien ? En tout cas c'est ainsi que, pendant la guerre du Liban, la LDH demandait légitimement que soient sanctionnés les crimes de guerre contre les populations civiles libanaises, mais oublia les populations civiles israéliennes victimes de bombardements. On peut aussi se demander pourquoi le Proche-Orient sollicite un tel engagement de la Ligue, qui ne dit presque rien à propos du Darfour ou de la Tchétchénie, ou se tait devant les discours négationnistes et antisémites du président iranien !

Et enfin:


Mais la goutte d'eau qui a fait déborder le vase de nos désaccords concerne l'affaire Redeker. Au lieu de défendre avant tout la liberté d'expression d'un philosophe menacé de mort pour avoir critiqué l'islam, la Ligue a d'abord fait état de son rejet d'"idées nauséabondes", avant de concéder : "Quoi que l'on pense des écrits de M. Redeker, rien ne justifie qu'il subisse un tel traitement..." Mais l'ambiguïté et la timidité de ce soutien s'accommodent mal avec l'intransigeance qu'exige le combat pour la liberté d'expression. La Ligue a également refusé d'évoquer le nom de Salman Rushdie pour faire comprendre la situation de Robert Redeker, car elle estime que le fait d'être menacé par des organisations terroristes et non pas par des Etats change du tout au tout la perspective. Pourtant, tous les observateurs sérieux s'accordent à dire que le terrorisme islamiste fonctionne désormais principalement en dehors des Etats. Et d'oublier évidemment le sort que d'autres islamistes firent subir au cinéaste Theo Van Gogh, assassiné pour ses idées "nauséabondes".

Sans distance à l'égard du mouvement social, trop souvent ambiguë ou même compromise à l'égard d'un intégrisme islamiste dangereux, et en recul sur la lutte contre l'antisémitisme ou la défense de la liberté d'expression, la Ligue a perdu sa légitimité d'autorité morale de la République. Depuis longtemps, elle n'est plus l'organisation conçue pour défendre Dreyfus. Jusqu'à aujourd'hui, nous pensions que, association pluraliste, elle pourrait, malgré sa dérive, entendre une minorité à laquelle nous participions depuis des années. Mais cette dérive continue sans garde-fous. Il ne nous reste plus qu'à la quitter.

Je me doute bien que les auteurs ont quelques comptes à régler avec leurs anciens amis, mais le texte me paraît suffisamment clair sur la partialité, les préjugés et les discours culpabilisateurs de la LDH.

***

Et pour finir ce tiercé des Grands Inquisiteurs de l'odieux racisme français, le MRAP.

Quand ils ne défendent pas à tout va les droits des clandestins, en les faisant passer, comme le faisait justement remarquer Dieudonné, devant n'importe quel autre Français, ils poursuivent Villiers en justice avant de se désister, ils se font traiter de "connards" par Brighelli pour leur rôle dans l'affaire Redecker, ou même s'évertuent à exiger le retrait des dictionnaires Petit Robert, pour leur définition du mot "colonisation".

Je sais pas pour vous, mais pour moi, ça commence à faire beaucoup.

***

Comprennent-ils, pour parodier une star des sondages, qu'en voilà assez de ces organisations qui nous disent ce qu'il faut penser et attaquent toutes les institutions alors qu'elles n'hésitent pas une seconde à camoufler les sentiments antisémites ou racistes de ceux qu'ils défendent? Connaissent-ils le principe de non-contradiction ou serait-ce trop leur demander?

Se rendent ils compte de la haine qu'ils créent uniquement par leur appels vindicatifs?
Se rendent-ils compte qu'à force d'humilier, d'exiger la repentance, ils créent exactement ce qu'ils ne veulent pas?
Connaissent-ils cet esprit de contradiction si implanté dans l'esprit des Français, qui ne supportent pas qu'on leur dise quoi penser?

On connaît depuis longtemps le phénomène des prédictions auto-réalisatrices.

Et bien, les organisations anti-racistes, à force de vouloir traquer le racisme partout où il se trouve, et surtout là où il ne se trouve pas, sont exactement en train de créer les conditions de création d'une haine pérenne entre les communautés.

Pas mal pour des gens qui prétendent lutter contre le racisme...

Et en plus, toutes ces associations sont payées par NOS impôts....


[EDIT: Lire le trés bon billet de Gai Luron sur la distinction entre un salaud par fonctions et un salaud en intentions]

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Société

Repost 0
Commenter cet article

amelichan 27/11/2006 17:05

le pbl c'est que tout le monde se focalise sur ces pbls ethniques...et peut etre as tu raison, ca fleure bon la guerre civile...faisant cependant un combat permanent contre la paranoia, je reste confiante car je suis persuadée que la majorité des gens pensent comme moi et qu'ils en ont marre...après, je suis d'accord pour te dire que les SOS racisme et compagnie alimentent clairement cette dérive communautariste..le type qui est mort ? je n'irais pas dire 'bien fait pour sa gueule", je dirais juste "il aurait pu eviter de finir comme ça".

Ameli-chan 27/11/2006 15:03

"Excuse-moi mais même pour les victimes en banlieue, je ne trouve pas choquant que l'on ne rappelle pas qu'ils étaient en train de commettre un délit quand ils se sont fait abattre par la police." tu mélanges un peu tout là !! de quel cas parles tu exactement ?? Re-précisons les faits : le flic etait seul face à  une horde de tarés, qui le menacaient et il a tiré (après s'etre identifié comme flic et avoir sommé les emeutiers d'arreter...y'a des vidéos partout sur internet!) conclusion : légitime défense, les emeutiers agressaient le flic et la personne qu'il protegeait. que ce soient des racailles du 93 ou une bande de skin heads, c'est la meme chose...je te rappelle que le second blessé est un arabe, qui a surement du aussi scander des insultes antisémites....il aurait pu y passer egalement. en revanche, si le policier avait tiré délibéremment sans raison, alors la oui, j'aurais trouvé cela punissable, même si la victime etait un skin ! faut pas changer de sujet !!! la question n'est pas savoir si la victime est un skin ou un martien, on s'en fout, la vérité c'est que le flic n'avait pas le choix Pour le reste, je trouve dommage que tu te focalises sur ce débat ridicule qui consiste à rentrer dans le jeu de tous les communautaristes : "on dit pas pareil quand un flic tue un arabe blablabla".. le flic n'a pas tiré sur le gars en se disant "faut que je le tue car c'est un skin head ?!" la vraie question c'est le rétablissement de l'ordre dans les stades de foot. pas de savoir qui du skin, de la racaille ou du flic est victime de racisme.

Polydamas 27/11/2006 15:31

Lis bien mon article. Ce qui m'énerve est le sous-entendu qui ne trompe personne, que "ces connards l'avaient bien cherché, ils n'ont que ce qu'ils méritent". Pour des gens qui militent tout le temps contre la peine de mort, je trouve ça assez ironique.Ensuite, jamais je n'ai dit que le flic n'avait pas le choix. Il a certainement bien fait, loin de moi l'idée de lui jeter la pierre. Ce que je trouve insupportable, c'est l'attitude complétement outrancière des organisations anti-racistes, rien de plus. Tu remarqueras que je n'ai pas focalisé mon billet sur ce drame, par ailleurs.Et je le dis bien dans mon article, que cette mort fleure bon la guerre civile avant l'heure. Je le regrette, comme beaucoup, mais je la constate, rien de plus.Et je suis vraiment désolé, si j'ai pu te décevoir, l'espace d'un instant.... ;-)

Ameli-chan 27/11/2006 13:12

je viens de lire dans le journal que le PSG paierait les frais d'hospitalisation du jeune mounir et que le président avait reçu les plus fachos de la tribune boulogne pour "discuter" ?j'hallucine...voilà où en est le PSG ! A faire des courbettes à des associations de fouteurs de merde !qu'ils continuent à lecher les pieds à des voyous terroristes, à une bande de bons à rien qui leur sortent des horreurs du type 's'il y avait des résultats il n'y aurait pas d'emeutes !'...De mieux en mieux !Car qu'on ne se trompe pas de coupables...s'il n'y avait pas ces tarés congénitaux dans les stades, il n'y aurait pas de flics qui seraient contraints de faire usage de leurs armes...

Ameli-chan 27/11/2006 11:23

cette histoire est l'illustration parfaite de cette énorme paranoia collective communautariste dans laquelle nous vivons....juifs, arabes, noirs, skins....tout y est !franchement, ca commencer à me gonfler, car on en oublie l'essentiel : le nettoyage radical qui doit etre effectué dans les clubs de foot, à savoir la dissolution immédiate de toutes ces tribunes de fachos qui pourrissent les matchsEn angleterre, on a su prendre des mesures radicales contre le hooliganisme, en France, encore une fois, on attend...quant au "respect dû au mort"...désolée d'être crue, mais comme dit la personne du 1er comm....que foutait ce gars au milieu de cette bande de dégénérés ? Même chose pour celui qui a été blessé.Que l'on arrete de le faire passer pour une pauvre victime innocente. Tant pis pour lui, mais c'est comme ça.Une chose assez intéressante cependant, c'est la corrélation qui existe au PSG, surtout dans la tribune boulogne, entre les neo-nazis d'extreme droite et certaines racailles de banlieue d'origine maghrébine....Ennemis devant, amis derrière......je ne m'étonne pas, ainsi, du soutien de jean marie, pour les islamo fascistes....qui se ressemble s'assemble !! :)surtout quand il s'agissait de taper sur des juifs dans ce cas là ! :)enfin, a mon avis, certains juifs (français notamment)  ont egalement du s'en donner à coeur joie....Tous des gros cons...Une bonne radiation en ligue 2 ou une saison à huit clos....voilà ce qui ferait du bien au PSGHier sur Telefoot, j'entendais un supporter du KOP dire au président Cayzac "s'il y avait des résultats, il n'y aurait pas d'emeutes"....C'est vraiment du grand n'importe quoi.....les "emeutes ethniques" ne sont qu'une facade cachant ce qui est la triste vérité : la dégénérescence sociale, culturelle et intellectuelle de ces abrutis que l'on nomme "supporters" et plus généralement du peuple français (le foot etant un formidable miroire de la masse populaire....il y a du souci à se faire !)De toute façon, faut pas chercher...quand on voit que l'on en arrive à discuter le nombre de noirs dans l'equipe de France sans arrêt, c'est que l'on a vraiment rien d'intéresser à raconter dans ce pays...

Polydamas 27/11/2006 13:28

Excuse-moi mais même pour les victimes en banlieue, je ne trouve pas choquant que l'on ne rappelle pas qu'ils étaient en train de commettre un délit quand ils se sont fait abattre par la police.J'estime donc que cela doit être la même chose pour ce type, fut-il un skinhead.Et pour le reste, je dois avouer que je m'en soucie comme d'une guigne....

major tom 26/11/2006 16:44

Lorsque j'ai su que Tel Aviv venait jouer a Paris, j'ai tout de suite pense qu'il resulterait quelque chose de vilain, de pas joli du tout,ce ce quelque soit le resultat.Bravo la France...Bravo aux organisations que tu denonces courageusement...je dois rentrer en Fwance pour Noel...a reculons cette fois...

Polydamas 26/11/2006 21:50

Merci pour le courageusement, quoique je suis quand même bien planqué derrière mon anonymat, je risque pas grand chose, si ce n'est celle de me faire lyncher sur le net. Défendre ce point de vue dans les manifs, c'est autre chose....