Sur le réchauffement

Publié le 12 Novembre 2006

Parfois, des articles du Monde, c'est suffisemment rare pour être souligné, font vraiment plaisir.  C'est le cas des chroniques d'Eric le Boucher, qui parfois, me réconcilient, le temps d'une lecture (pas plus, il ne faut tout de même pas réver ;-) ), avec ce journal...

Arrêtez la salade verte !, par Eric Le Boucher

LE MONDE | 11.11.06 | 13h55  •  Mis à jour le 11.11.06 | 13h55



Le réchauffement de la planète est devenu un problème trop sérieux pour être laissé aux écologistes. La Grande-Bretagne l'a compris. Tony Blair a confié à un économiste de renom, Nick Stern, le soin de rédiger un rapport de 700 pages sur les conséquences du changement de climat. Publié il y a huit jours, ce texte est devenu immédiatement une référence mondiale.


La France est restée, elle, dans le politicard et l'émotionnel. Les partis Verts continuent de se perdre dans d'inénarrables combats de chefs, et voilà que le pays, oubliant Descartes, porte aux nues une vedette de la télévision et que les candidats à la présidence de la République se l'arrachent.

Que l'on se comprenne bien : Nicolas Hulot est sûrement très utile pour mobiliser les consciences, comme Coluche a été utile pour créer les Restos du coeur. Mais, de même que l'initiative de l'amuseur n'a pas fait diminuer la pauvreté, celle de l'animateur ne va pas refroidir la température de la planète d'un milliardième de milliardième de degré.

M. Hulot propose "un nouveau contrat entre les Français et le président de la République" prévoyant cinq propositions et dix mesures à mettre en oeuvre sur le territoire national. Rappelons que la France est responsable de 1,5 % des émissions mondiales de CO2 : 368 millions de tonnes sur 24 milliards. Les Français auraient beau élire un vice-président tout vert comme le souhaite M. Hulot, rouler à vélo et couper le courant, cela ne changerait strictement rien au ciel.

Sans doute, répondent les écolos. Mais "il faut bien montrer l'exemple" ! Nous voilà au coeur de leur stratégie : avoir mauvaise conscience, se serrer la ceinture, entrer volontairement dans " la culture de la modération". Au besoin, il faut contraindre les récalcitrants par la force (à Paris, par exemple) pour sauver la planète. Les hommes roulent-ils toujours en 4 × 4, veulent-ils la "clim" (parce que, justement, il commence à faire chaud, vous ne trouvez pas ?) et la Terre continue-t-elle de bouillir ? C'est parce qu'on n'a pas assez expliqué, que la prise de conscience n'est pas assez haute dans la hiérarchie de l'Etat, que le capitalisme et les industriels (hou ! hou !) refusent de "produire autrement" et de faire "des produits qui durent et qui soient réparables". Changeons le capitalisme, diminuons la croissance !

Cette salade verte, arrosée par Dieu et Malthus, idéologisée, séduit en France. L'écologie y est devenue la dernière manière de lutter contre le capitalisme. Mais elle n'a aucune chance de convaincre ailleurs. C'est une version première (et encore douce) de cette stratégie qui a présidé au fameux protocole de Kyoto, lequel impose aux pays signataires des restrictions chiffrées d'émissions de CO2 par rapport à 1990. Le malheur est que ça n'a pas marché. Les Etats-Unis n'ont pas ratifié le protocole, le Canada vient de s'en retirer. Aucun pays émergent n'est concerné alors que la Chine deviendra la plus grosse "pollueuse" dans dix ans. En Europe, seules la Grande-Bretagne et la Suède respectent leur ordre de marche. La France à peine.

Entre-temps, sur la lancée, expose le rapport Stern, l'atmosphère, qui comprend 430 parts par million (ppm) de gaz à effet de serre (contre 280 ppm avant la révolution industrielle), en contiendra trois fois plus en 2100. La température montera de 2 °C ou 3 °C en 2050 et de 3 °C à 10 °C en 2100. Et de souligner l'ampleur du problème en rappelant que le thermomètre est aujourd'hui plus haut de seulement 5 °C par rapport à l'ère glaciaire.

Pourquoi l'échec ? Parce que la gestion du climat pose une question inédite à l'humanité, "un défi biblique", dit justement Martin Wolf dans le Financial Times : il faut que tout le monde participe et qu'il n'y ait pas de gros malin profitant, sans rien faire, des efforts des autres. La méthode du cri d'alarme, de l'exemplarité et de la restriction volontaire défaille. Elle se heurte en outre, quoi qu'en disent les militants Verts, à des incertitudes scientifiques.

Pas sur la réalité du réchauffement ni sur la responsabilité de l'homme (encore que Claude Allègre a bien raison de maintenir des doutes), mais sur les conséquences de ce réchauffement. Ensuite parce que les solutions en appellent à un retour des Etats à une coopération entre eux, ce qui déplaît aux pays libéraux (la très grande majorité), qui craignent cet étatisme et redoutent qu'il ne débouche sur un immense gâchis d'argent.

Comment convaincre les réticents, et d'abord les Etats-Unis et la Chine ? Sûrement pas en leur proposant la "modération", et encore moins de changer le capitalisme. Nicolas Stern inverse le point de vue : c'est le réchauffement qui menace la croissance, et non pas le contraire. "Le monde n'a pas à choisir entre "éviter le changement climatique" et "promouvoir la croissance et le développement". L'évolution des technologies énergétiques et les mutations des appareils économiques font que la croissance n'est pas antinomique avec la réduction des gaz à effet de serre." Il faut bien sûr faire prendre conscience (comme les écolos ou Al Gore), taxer le CO2 (comme M. Hulot, mais à l'échelle mondiale), mais à la condition de décupler les efforts de recherche et de développement sur les énergies propres.

Pas moins de croissance, mais plus de science. Ajoutons : plus de nucléaire.

***

A lire également, sur un tout autre sujet, le trés bon édito de Marianne, via le Salon Beige...
(Si vous n'arrivez pas à la lire, faites clic droit et engistrez sous)

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Actualité

Repost 0
Commenter cet article

Ameli-chan 14/11/2006 17:20

c\\\'est vrai qu\\\'on ne pense jamais aux avions, et pourtant, c\\\'est une forme de transport qui se developpe de plus en plus..pour les voitures, je pense qu\\\'on pourrait deja développer les moteurs hybrides : tu imagines si tous les automobilistes avaient une telle voiture, on aurait plus de pollution en ville, et une production de pétrole diminuée de plus de la moitié ! j\\\'ai testé la toyota prius au Japon...c\\\'est terrible comme bagnole!Sans parler du fait qu\\\'il faut continuer à lutter contre les voitures en ville....où l\\\'on peut s\\\'en passer facilement..j\\\'en suis la preuve vivante ! (et ca ne m\\\'empeche pas de bouger....car je loue, ponctuellement, quand j\\\'ai besoin)Les vrais écolos ne demandent pas un changement radical de notre mode de vie...mais un peu d\\\'effort individuel, pas compliqué qui consiste en trois points : - le transport : utiliser sa voiture le moins possible, acheter une hybride (ne pas oublier que l\\\'etat donne une subvention pour ceux qui en achetent une !) et utiliser les transports en commun en ville- l\\\'alimentation : manger mieux et de saison, préferer les produits de producteurs, ou des marchés qui ne sont pas plus chers (même si non bios), que ceux de carrefour et qui sont dégueulasses, et qui entretiennent une agriculture pollueuse et productiviste.Je ne parlerais pas du bénéfice pour la santé...c\\\'est une évidence !- Energie : Réduire sa consommation , mettre un pull plutot que le chaufffage, utiliser de la lessive ecologique (moins chère que les lessives ultra sophistiquées!) trier ses déchets, etc..Tout ça, ce sont des efforts individuels, qui doivent ensuite être soutenus par l\\\'Etat....via des politiques plus grandes : plus de recherche dans le developpement durable, soutien d\\\'une agriculture de qualité, développement des transports en commun, et politique d\\\'information massive...En gros, le programme de Nicolas Hulot....personnellement je trouve que c\\\'est d\\\'une simplicité politique étonnante, comparé à un chantier comme l\\\'éducation nationale ou les banlieues !!! :)Enfin, moi, j\\\'ai été elevée comme ça, c\\\'est peut être facile....moins, pour ceux qui n\\\'ont pas des parents un peu écolos :)

Ameli-chan 14/11/2006 10:01

pardon c'etait pas fission mais bien fusion :)...Je parle du machin qu'ils vont faire à côté de Marseille....le nucléaire personnellement....j'aime pas trop, pour des raisons de sécurité, mais il me semble qu'il faut qd meme pousser les recherches dans ce domaine, car c'est une energie non polluante, ce que les ecolos n'admettent pas, à tort.Il faut arriver à trouver une technologie propre et sure.pour les nouvelles energies il ne s'agit pas de remplacer le pétrole par des céréales !! :) il y a des centaines d'energies nouvelles qui peuvent etre utilisées ! il s'agit d' inverser la proportion : si on pouvait arriver à 70% d'energies propres et 30% de pétrole ca serait deja parfait ! il y a aussi ce truc islandais, la geothermie.....excellent systeme pour chauffer une baraque...mais bon ca coute cher....(mais à court terme uniquement, après c'est tout benef)bref, Hulot n'a rien d'un rêveur !! au contraire, son programme est d'une grande simplicité, d'un grand réalisme, et s'adapte à toutes les politiques...Pour le job, je ne sais pas vraiment ce que je cherche, je taf toujours en fait, mais je commence à m'ennuyer sec et j'ai besoin d'un meilleur salaire...pour l'instant je suis dans la comm (RP), secteur internet, telecom...je chercherais bien la meme chose dans un autre secteur (environnement, associatif ?) mais pas evident de trouver un truc qui paie dans ces domaines...Mais le pbl, c'est qu'il y a pleins d'autres choses qui m'interessent ,notamment les rel. internaitonales et la gestion de projets (mes formations universitaires) ou encore le webdesign, la gastronomie, etc...bref, des trucs qui n'ont pas trop de rapports entre eux... :)je suis arrivée dans la comm un peu par hasard...on peut dire que je suis dans une phase "De quoi j'ai envie...?" :)

Polydamas 14/11/2006 16:17

Oui, c'est bien de la fusion, faire comme dans les étoiles.... ;-)A terme, je ne pense pas qu'il y aura besoin d'energies fossiles pour chauffer les baraques. Le nucléaire sera la principale source d'energie industrielle et les energies renouvelables, (biomasse, géothermie, solaire) seront des énergies d'appoint, pour les maisons, et autres. Le gros problème se situe au niveau des bagnoles, dont il n'existe pour le moment aucun modèle viable qui permette de remplacer le pétrole. L'hydrogène et l'électrique ne sont pas au point, seul le gaz est un concurrent sérieux.Reste que ces difficultés vaincues, le TRES gros problème sera le suivant: quelle énergie de substitution pour les avions? Et là, il est impossible de prévoir quoique ce soit, rien n'est capable de remplacer le pétrole, enfin, pour le moment.Bonne chance dans ta recherche, mais il est clair qu'un truc qui paie dans ce domaine, c'est pas courant.

Ameli-chan 13/11/2006 10:07

je suis en total désaccord avec cet article pour la simple et bonne raison que pour une fois, le programe de nicolas Hulot est l'evidence même de ce qu'il faut faire en matière d'écologie...la taxe sur les CO² ne me semble pas être la principale mesure, mais ce qu'il dit sur la recherche, l'utilisation de nouvelles energies, etc...c'est tellement con que ces nazes de verts n'y ont même pas pensé ! :)De toute façon, cette taxe poussera les entreprises à se tourner et à investir dans des nouvelles énergies, et si toute l'europe s'y met, les entrepreneurs n'auront pas le choix, et l'UE ira dans ce sens j'en suis sure.Dire que l'écologie c'est refuser le capitalisme est complètement con, voilà bien une idée qui se base sur nos imbéciles de verts gaucho-communistes mais pas sur la réalité !l'industrie et le secteur du développement durable représentent un potentiel énorme en terme de croissance, d'emploi, etc...il y a des centaines de choses à faire en matière scientifique, commerciale....regardons les pays du nord encore une fois !! la Suède s'engage vers la suppression des voitures à essence d'ici 2020 en remplacant tout son parc auto par des voitures qui utilisent des technologies nouvelles (hybrides, electriques, colza, etc...et leur nouveau machin a base de bois dont je ne sais plus le nom et qu'ils utilisent comme energie electrique dans certains bled la bas...) dans ce pays, l'emploi a explosé dans ce secteur !bref, je ne parle meme pas du potentiel commercial que l'on peut dégager pour nos agriculteurs comme fournisseurs de ces nouvelles energies...Quant a la redistribution des subventions agricoles pour les productions bio plutot que pour les grosses productions degueulasses comme c'est fait aujourd'hui, cela me semble etre une evidence aussi....d'ailleurs la prochaine PAC va travailler dans ce sens...L'écologie c'est le futur du capitalisme, pas le contraire....c'est la France qui freine le capitalisme, pas son écologie, ni le programme de nicolas hulot !Quant au nucléaire, je ne le vois pas comme une energie à supprimer prioritairement (contrairement au pétrole ou au charbon), par contre, encore une fois, c'est à la science de nous trouver autre chose si elle le peut...(d'ailleurs le nouveau reacteur à fission va dans ce sens....du moins pour les dechets)enfin  bref,...moi qui cherche un nouveau taf.....je ferai bien un truc là dedans si je pouvais en trouver  dans ce pays !! :)

Polydamas 13/11/2006 21:47

bref, je ne parle meme pas du potentiel commercial que l'on peut dégager pour nos agriculteurs comme fournisseurs de ces nouvelles energies...Hulot me semble quand même être un doux rêveur. Sinon, plus globalement, tu as raison, sauf sur un point, c'est l'énergie destiné à remplacer le pétrole. Pour le moment on n'a encore rien trouvé, et c'est pas les céréales qui les remplacera (il faudrait avoir trois surfaces de planetes à disposition pour satisfaire les besoins équivalent sen pétrole). Quant au nucléaire, c'est évidemment l'énergie d'avenir, avant la fusion, qui permettra de régler quasiment définitivement les problèmes de déchet, quoique ce ne sera pas mis au point avant une cinquantaine d'années. Sur le nouveau réacteur de fission, je ne vois pas de quoi tu parles, le dernier centre de retraitement de déchet de matériaux fissiles était Super Phénix, qui a été démantelé par la gauche. Bon, question plus sérieuse: tu recherches quoi comme job? Si tu veux répondre par mail, pas de problèmes....