Deo Gratias !

Publié le 11 Octobre 2006

ou "Rendons grâce à Dieu" en bon français.

En effet, selon le Times, un nouvel indult (texte canonique) serait en cours de rédaction par Benoit XVI en vue de libéraliser la messe tridentine.

Cela veut dire que n'importe quel prêtre, pourrait dire la messe dite en latin sans en demander l'autorisation à son évêque, comme c'était auparavant le cas, avec le Motu Proprio.

Avec cette mesure, se trouveraient satisfaites les dernières revendications de la fraternité St Pie X, qui devrait donc réintégrer, (bien que, selon moi, elle ne l'ai jamais quitté) le giron de l'Eglise.

Il faut évidemment attendre la publication du texte avant de construire des pronostics, mais si tel était le cas, à quand le Te Deum à St Nicolas du Chardonnet?

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Religion

Repost 0
Commenter cet article

Estean 20/10/2006 17:59

Fronde de jeunes prêtres contre le retour de la messe en latin
LE MONDE | 20.10.06 | 16h16  •  Mis à jour le 20.10.06 | 16h16Une trentaine de jeunes prêtres de 17 diocèses et plusieurs religieux, qui se présentent comme "nés depuis Vatican II", ont adressé, le 18 octobre, aux évêques français et au nonce apostolique, représentant du Saint-Siège en France, une lettre en forme de pétition - qui circule par courrier électronique - dans laquelle ils s\\\'inquiètent de l\\\'imminente publication par le pape Benoît XVI d\\\'un motu proprio ("décret") libéralisant l\\\'usage de la messe en latin selon le rite tridentin, dit "de saint Pie V" (Le Monde du 13 octobre)."Nous affirmons notre attachement au rituel de Paul VI, dit ce texte. Depuis notre baptême, il nous accompagne dans notre progression de foi et sert notre quête de Dieu. (...) Nous nous sommes engagés dans le ministère presbytéral il y a encore peu de temps. (...) Prendre le risque de rompre cet équilibre par la décision symbolique de proposer un retour à l\\\'ancien rite est de nature à nous déstabiliser et à menacer l\\\'unité du groupe de jeunes prêtres aux sensibilités déjà bien diverses."Les signataires, dont la moyenne d\\\'âge est de 35 ans, disent attendre du pape "des signes d\\\'encouragement à nous insérer dans le monde tel qu\\\'il est pour y porter le témoignage d\\\'une vie authentiquement chrétienne, plus qu\\\'à nous replonger dans une vie liturgique d\\\'un autre âge".
Pour le Père Arnaud Alibert, du diocèse de Montpellier, l\\\'un des initiateurs de l\\\'appel, "aujourd\\\'hui, les jeunes prêtres forment un groupe disparate, avec des options différentes. Ce n\\\'est déjà pas facile de faire l\\\'unité entre nous. Si, en plus, le pape accorde la possibilité radicale de revenir à un rite ancien, nous allons nous désunir davantage. J\\\'aurais du mal à supporter qu\\\'un confrère célèbre en rite ancien et refuse de concélébrer (célébrer la messe en commun) avec moi, ce qui est un acquis de Vatican II ! L\\\'ancien rite en soi n\\\'est pas mauvais, mais on ne l\\\'a jamais connu, il ne fait pas partie de notre histoire."
Dans un entretien à La Vie du 19 octobre, Mgr Claude Dagens, évêque d\\\'Angoulême, affirme que "si jamais on voulait, de manière autoritaire, imposer un bi-ritualisme, on serait dans une situation grave et préoccupante".

Xavier Ternisien

Article paru dans l\\\'édition du 21.10.06

Polydamas 24/10/2006 15:28

"L'ancien rite en soi n'est pas mauvais, mais on ne l'a jamais connu, il ne fait pas partie de notre histoire."Et l'histoire des catholiques qui l'ont précédé, ça lui dit quelquechose ?

walter 15/10/2006 04:45

ぶっだ ちじょう です
じべ あいしています

Polydamas 16/10/2006 12:20

Dites le si vous ne comprenez pas et on essayera de vous expliquer....

Mickael 14/10/2006 23:45

Bonsoir,A mon avis c'est positif: bcp de lefebvristes n'auront plus de raison de rester hors du club, comme vous dites, si la raison de leur distances était la liturgie. Et hop, le schisme se réduit.Ensuite, le fait que la messe tridentine soit libéralisée va je pense inciter un plus grand nombre de catholiques à aller la découvrir. Ils pourront peut-être s'en inspirer pour améliorer la liturgie de leur paroisse si le besoin existe. Et si la messe est belle, les gens vont revenir.

Polydamas 24/10/2006 15:31

Tout à fait d'accord...

dang 13/10/2006 11:58

J'ai retrouvé la citation d'Eolas (sur Embruns.net Femmes chrétiennes N°42 30 août 2006) mais il ne fait pas vraiment allusion à la liturgie puisqu'il dit "c'est moi qui me fais chier le dimanche à écouter les homélies". Autant pour moi!

Polydamas 13/10/2006 17:30

OK merci de la recherche.

amelichan 13/10/2006 09:52

non  plus....car l'agnostique doute...et pense qu'il est impossible de savoir si Dieu existe ou pas (la métaphysique n'existe pas pour eux)ce qui n'est pas mon cas...a ce titre j'aurais plus de sympathie pour les gnostiques, plutôt que pour les agnostiques.quant à rejoindre ton club...surement pas....l'institutionalisation du spirituel m'a plutôt écarté de la religion, je conçois l'église "sans murs" et j'exècre le prosélytisme...alors les prières, les curés, les bigoteries du club..très peu pour moi....et puis t'inquiète, on a déjà tenté de me corrompre...j'ai fait le collège catho moi!!! :) Personne n'a réussi à me faire baptiser en 4 ans ;) je préfère discuter de religion, plutôt que de rentrer dans un club dont la ligne directrice sera toujours différente de la mienne