Moutons noirs de la république?

Publié le 18 Septembre 2006

Je tiens à signaler à votre attention, ce texte, trés bien écrit, qui permet de mieux comprendre le silence assourdissant à propos de ceci.

Quelque soient les opinions qu'on puisse avoir à ce sujet, ce type de comportement est intolérable.

[Edit: Vous trouverez ici les paroles commentées de la dernière chanson de Renaud, sur le vote Sarko. Ou comment un artiste peut faire voter à droite par pelletées entières...]

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Politique

Repost 0
Commenter cet article

WIL 20/09/2006 23:41

Je ne suis pas du tout d'accord avec toi, c'est le moins qu'on puisse dire, mais cette façon qu'ont nos élites de se pincer le nez en parlant du FN et de ses 4 millions et plus de votants me révulse. Je souhaite que Le Pen fasse 25% aux présidentielles même si je ne voterai jamais pour lui et son programme anti-France. Mais peut-être qu'il faudra 30% pour que la gauche arrête de considérer que le seul programme qui vaille c'est d'être contre Le Pen et pour la Palestine...
En revanche, Christine Boutin... la pauvre

Polydamas 21/09/2006 00:19

Tu comprendras que je ne te suive pas dans l'idée du programme "anti-France". C'était Jean-François Kahn qui avait l'honnêteté d'avouer que ce qui s'était passé durant le second tour en 2002 était du ressort du stalinisme, mais que cela s'était avéré, selon lui, plus que nécessaire. Sur Boutin, je la plains également, à force de rechercher des votes un peu partout...

amelichan 20/09/2006 14:18

dang : ce clivage que je fais, bien sur ,ne s'applique pas à tout le monde....je l'applique seulement à certaines personnalités politiques, que l'on ne peut pas uniquement qualifier de personnalités de droite ou de gauche : comme Roselyne Bachelot,sarkozyste, libérale, mais pour le mariage gay par ex, même Ségolène d'ailleurs, qui a des positions qui tranchent avec le PS parfois, ou encore Christine Boutin, qui n'a pas beaucoup de rapport avec les autres types de l'UMP....

dang 20/09/2006 13:36

@Amelichan : Je trouve que la distinction que tu fais (que vous faites ? mais de même que les prolétaires se tutoient entre eux, on se tutoie sur la blogosphère), je trouve donc que la distinction que tu fais entre la droite et la gauche sur les mœurs est erronée. Ce n’est pas parce qu’elle est contre l’avortement que Christine Boutin est à droite. Jacques Laurent (Cécil St Laurent en littérature) qui fut de tous les combats de la droite nationale,  notamment celui de l’Algérie française, et qui se décrivait volontiers comme un anarchiste de droite, était POUR l’avortement. Et quand on voit Le Pen ce matin à Valmy comme un vulgaire franc-maçon on se dit que Léon Daudet doit se retourner dans sa tombe !
 

amelichan 20/09/2006 12:15

"Vachement socialo, Boutin? Je crois que tu as oublié de parler de l'avortement...."je fais une distinction entre "conservateur" et de "droite"....je connais des gens de droite qui ne sont pas du tout conservateurs (regarde Bachelot!)....et des gens de gauche complètement réactionnaires (delors par ex, etait considéré comme conservateur, pour un socialiste)Sur le plan des moeurs, boutin est à droite, mais quand elle se prononce sur l'économie par ex, je la trouve limite plus à gauche que moi ! :) tu vois où je veux en venir ?En france on intégre souvent les positions sur la société, et les positions économiques et politiques ensembles dans la division gauche-droite, mais je pense que c'est un clivage trop serré.Après, c'est vrai que j'aurais tendance, personnellement, à qualifier les moeurs avant tout, de droite ou de gauche...et les positions économiques, de socialistes, ou de libérales....donc boutin, est une socialiste de droite! :)Pour le FN, je ne qualifie bien évidemment pas les militants de racistes....je parle du grand manitou, c'est lui que j'exècre, et que je trouve anti-démocrate (et certains autres cadres du parti)...après, si les gens votent pour lui, c'est leur problème.Quant à de villiers, sa croisade anti-islam me choque, je ne lui reprocherai pas de vouloir lutter contre l'islamisme et le terrorisme, mais lui stigmatise une population entière...et attaque le fondement meme de l'islam....j'ai même entendu une fois marine le pen le critiquer la dessus ! comme quoi...c'est qu'il doit vraiment pousser le bouchon si la blonde du FN trouve qu'il "abuse" ! :) il a même réussi à blesser une de mes amies musulmanes qui le trouve pire que le pen (et pourtant faut le faire....car elle est très ouverte, même si très pratiquante)Mais bon, ce n'est pas vraiment la peine de poursuivre sur De villiers, je crois qu'on ne s'entendrait pas de toute façon....:)

Polydamas 20/09/2006 15:12

Je suis d'accord avec toi sur Villiers, mon opposition concerne l'islamisme, non les musulmans modérés. Et je comprends qu'il ait été choquant avec ses mascarades. Quand je disais que j'étais proche de Villiers, c'était pour dire que j'avais à peu près les mêmes idées que le Pen, sauf en ce qui concerne l'aspect outrancier du personnage, l'establishment et le complot judéo-maçonnique. Et concernant Boutin, ses positions sur la Vie et la famille me parlent particulièrement.

dang 20/09/2006 01:41

@Polydamas : d’accord avec ton analyse sur l’origine des frustrations de l’extrême-droite et la compromission d’anciens de la IIIe république avec Vichy. Laval, Doriot et bien d’autres étaient de gauche c’est vrai. Il n’en reste pas moins que c’est de l’histoire. Il y a des gens qui ressassent l’histoire comme Le Pen et d’autres qui font l’histoire. C’est sûrement une question de tempérament, sauf que lorsque l’on arrive jusqu’au deuxième tour de l’élection présidentielle il vaut mieux être un acteur qu’un ressasseur, non ?
 

D’accord aussi avec ce que tu dis de l’Action française mais où son opposition systématique l’a-t-elle menée ? Nulle part. Bien sûr elle a été une formidable école de pensée et d’influence qui a surtout servi à ceux qui en sont partis, mis à part les gens qui ont choisi le fascisme qui se sont encore plus égarés. D’ailleurs lorsque Maurras les appelait les « romantiques » (allusion aux Brasillach et autres Drieu) il n’avait pas tort car leur aventure s’est terminée tragiquement : peloton d’exécution, prison, suicide, mort au combat en Ukraine ou à Berlin… et tout cela pour rien ! Pour un idéal frelaté, pour un chancelier qui vantait la race aryenne mais faisait fusiller des résistants norvégiens tout en recrutant des SS arabes. On croit rêver quand on relit tout cela. Vraiment les gens étaient devenus fous. Amelichan nous donne une longue liste de SS français autour de Le Pen . D’aucuns diront que ce sont des victimes de l’histoire et qu’ils ont payé. Peut-être. Cela fait tout de même désordre. On se dit aussi que si ces gars-là avaient rejoint la résistance (dans laquelle se trouvaient nombre d’anciens d’Action française) les communistes n’auraient certainement pas tenu le haut du pavé pendant si longtemps au nom du parti des 30 000 fusillés (chiffre farfelu d’ailleurs).
 

A propos de Brigneau d’après mes archives il serait ancien milicien et non ancien SS, mais ça reste à prouver.