Latin: l'Europe s'y met aussi

Publié le 12 Août 2006

Je découvre, sur le blog de Pierre Bilger, que la présidence finlandaise de l'Union Européenne a décidé de publier, à partir de septembre, un bulletin hebdomadaire d'actualité, intégralement rédigé en latin, dont on peut voir un exemplaire ici, datée du Lundi 24 Juillet.

Cette initiative permet de redécouvrir que la seule langue européenne, digne de ce qualificatif, est le latin, langue désormais morte qui fut imposée par l'empire romain, puis perpetuée par l'Eglise catholique. Cette initiative pose aussi la question de la prédominance de l'anglais. Le latin est, par définition, la langue qui pourrait mettre tout le monde d'accord à l'Union Européenne.

Même si je ne peux comprendre que quelques mots, bien que mon niveau en latin soit réhaussé par une pratique hebdomadaire de la messe dite de St Pie V, je ne peux que saluer cette initiative qui tente de remettre cette langue au goût du jour.

C'est là également que l'on ne peut que constater les racines chrétiennes de l'Europe, dont certains ont voulu rayer la mention. Le latin est une réalité pour trop peu d'élèves et de scientifiques. Seuls certains catholiques attachés à la tradition en ont encore une compréhension minimale, ce qui est bien trop insuffisant.

Avec la mort du latin, c'est une partie de notre culture qui disparaît. C'est en ce sens qu'il faut interpréter l'appel de Jacqueline de Romilly pour la réhabilitation de l'enseignement du latin.

Il est souhaitable de faire des économies pour réduire la dette de l'état. Mais serait-ce bien intelligent de le faire au détriment de notre propre culture?


Rédigé par Polydamas

Publié dans #Médias

Repost 0
Commenter cet article

amelichan 01/09/2006 23:03

l'esperanto je trouve ça complètement con ! :) pas besoin d'avoir une langue de communication...par ex, je parle 3 langues, quand je vais en italie, je rencontre forcément un type qui parle l'une de ces 3 langues....sans parler du fait que toi-même, en réflechissant, tu peux te démerder à saisir un peu la sienne...Comme tu dis, on est en retard, pour mieux communiquer, il ne faut pas imposer de langue commune, mais au contraire, faire en sorte que tout le monde maîtrise au moins une autre langue que la sienne !

amelichan 01/09/2006 17:13

quel conformisme !! vous êtes moroses les gars !!Pourquoi vouloir donner une langue à l\\\'europe alors qu\\\'il n\\\'y a rien de plus palpitant que la diversité linguistique !!!Voir tout le monde parler français (ou latin) ?? berk..c\\\'est déprimant !De plus, c\\\'est toujours très sympa de converser avec des gens en plusieurs langues....moi, je suis très contente d\\\'avoir appris 2 langues européennes en plus du français, et tous les jeunes européens devraient faire la même chose...S\\\'exprimer dans la langue maternelle de quelqu\\\'un crée un lien particulier, c\\\'est très utile.D\\\'ailleurs, les institutions européennes fonctionnent dans 20 langues, avec 3 langues de travail principales....et ca fonctionne très bien (ça crée de l\\\'emploi en plus !) Même si l\\\'anglais est le plus parlé, l\\\'Europe travaille aussi en français et en allemand , il n\\\'y a donc pas de domination linguistique officielle - de langue imposée -...et c\\\'est tant mieux ! En plus, un peu de compassion pour nos amis européens....le français, c\\\'est pas de la tarte à apprendre, même pour les latins !! de ce côté là, l\\\'anglais vient plus vite...c\\\'est ce qui a fait son succès d\\\'ailleurs...

Polydamas 01/09/2006 21:10

Tout à fait d'accord avec toi, Amelie !Je dérivais sur le fait que la seule langue européenne digne de cet adjectif était le latin. Cela ne veut pas dire qu'il faut rétablir le latin. Ce serait infaisable et suranné.Mes voyages en Asie m'ont démontré à quel point nous étions en retard au niveau de l'apprentissage des langues mais aussi à quel point le français était parlé par les étrangers. Moi qui croyait que nous étions à la ramasse, j'ai été agréablement surpris, de ce point de vue.Mais la voie médiane que représente l'esperanto me paraît encore plus déprimante que le latin. Je préfère encore que ce soit l'anglais qui domine. Ca serait moins ridicule.

Aelius Philologus 25/08/2006 18:42

AveJe suis tout à fait d'accord avec Polydamas: le latin (et aussi le grec bien sûr) est la langue à l'origine de notre culture, voire de notre civilisation.Bonne lecture à tousVale, Aelius

polluxe 24/08/2006 01:10

C'est vrai qu'il manque à l'Europe une langue commune et spécifique : certains disent qu'il y a déjà l'anglais mais l'anglais est plutôt la langue mondiale. Alors le latin ? J'ai essayé de lire le texte de l'UE en latin et c'est pas évident de s'y remettre ; à l'écrit cela peut-être jouable mais à l'oral, ce sera difficile... Sinon pourquoi pas le français ? C'est une langue qui recule au niveau mondial, elle pourrait prendre le créneau européen, comme au 18e siècle. Je ne cache pas qu'un d'un point de vue simplement pratique en terme d'apprentissage ça m'arrangerait...  :-)

Polydamas 24/08/2006 14:26

Sur ce sujet, je suis tout à fait d'accord avec toi. Et ce n'est vraiment pas par chauvinisme.   ;-)

amelichan 17/08/2006 23:57

par contre, j'ai oublié de préciser une petite chose...tu dis que le latin est la seule langue européenne digne de ce nom...tu oublies quand même le grec ! même si elle a moins influencé nos langues actuelles, elle est tout de même à l'origine de beaucoup de mots ! Sans parler de la civilisation grecque, sans laquelle nous ne serions pas ce que nous sommes aujourd'hui...

Polydamas 18/08/2006 01:09

Evidemment, mais tu seras d'accord avec moi que si la civilisation héllénique est aussi connue de nos jours, c'est grâce à l'empire romain et à ses conquêtes. La civilisation grecque est clairement à la source (les Romains étant plutôt des paysans au début, sous la monarchie) mais c'est l'empire romain qui s'est approprié et l'a répandu dans tous ses territoires, ce qui est une des meilleures choses qui soient arrivés à la Gaule, soit dit en passant. Au niveau culturel, les Romains ont quasiment tout pompé* sur les Grecs.Et je suis bien d'accord avec toi sur l'apprentissage du latin, ça permet de mieux comprendre notre langue.Pour aller dans ton sens, l'un de mes regrets est de n'avoir pas pu entamer des rudiments de grec.* jeu de mots à 2 balles, j'ai même pas fait exprés.