Sur le procès Courjault

Publié le 20 Juin 2009

Et je suis même persuadé qu’au moment des faits, cette mère ne réalisait même pas vraiment la gravité de ses actes. Oh je ne ferais pas intervenir un expert en déni, inutile, c’est la société dans son ensemble qui a ôté à M. Courjault la pénible entrave morale de ne pas se prendre pour une femme qui a le droit de tuer ses enfants. Tuer les enfants de la voisine c’est horrible, tuer les siens, ce n’est pas si grave puisqu’aucune mère n’en souffre.

Votre droit à la vie, ou à la sécurité, est proportionnel à l’amour qu’on vous porte. 

Bientôt votre agent d’assurance vous demandera combien d’amis vous avez avant de vous faire souscrire un de ces fameux contrats. Documents Facebook acceptés.


C'est exactement cela. Il Sorpasso a tout dit.

Et pour le côté provoc', c'est le Pélicastre qui se charge du boulot. Comme il le dit, à raison d'un an de tôle par bébé, l'infanticide devient rentable...




Rédigé par Polydamas

Publié dans #Pro-vie

Repost 0
Commenter cet article

Mad jurist 23/06/2009 00:49

Le problème est que - la peine encourue n'est jamais requise - la peine requise n'est jamais prononcée - la peine prononcée n'est jamais exécutée....CQFD

StatCrux 22/06/2009 17:32

Et pour mémoire, en arithmétique judiciaire et républicaine : 8 = 4 ans

L. Cheron 21/06/2009 10:16

Ce verdict pourrait avoir, envers l’infanticide, la même importance que la relaxe de Bobigny qui, en 1971, fit entrer dans la jurisprudence la légalité de l’avortement, avant même que la loi ne la formalise. C’est d’ailleurs assez logique. Depuis plus de trente ans, les opposants à l’IVG clament que l’avortement est somme toute un infanticide. Point trop ébranlée dans ses certitudes, la société est cependant d’accord, et déclare que d’ailleurs la cryothanasie du nourrisson ne lui fait ni chaud ni froid.

Mad+jurist 20/06/2009 23:27

Cette affaire est horrible. En ce qui me concerne j'ai l'impression de vivre "sur la planète des monstres", lorsque je dis autour de moi "huit ans pour trois infanticides c'est pas cher"...j'ai souvent la réponse suivante : "a quoi cela servirait-il de l'emprisonner" elle a deux enfants, etc....Ceci traduit bien que la notion de "rétribution de la faute" a disparu de l'esprit d'un grand nombre d'occidentaux...