La banlieue ? Un territoire hostile pour les journalistes.

Publié le 15 Avril 2009

Les journalistes s'expriment à coeur ouvert sur les difficultés qu'ils ont rencontrées pour monter un documentaire en banlieue.

Ça vient du coeur. On a beau faire dans le bisounours, la réalité les rattrape.



Banlieues, Sarcelles et fiasco

J'aime beaucoup les phrases suivantes, à l'issue du montage:
- "c'est sûr, pour un journaliste français, c'est plus difficile de travailler à Sarcelles qu'à Islamabad".
- "sur cent gars, on en trouve au moins 3 ou 4 intégrés".
- "ce qui est important, c'est de changer l'imaginaire"

Donc, ce que l'on apprend, par la bouche même de journalistes issus de ces banlieues:
- les banlieues sont des territoires hostiles, où la civilité à l'égard de ceux qui ne sont pas du coin n'a plus cours. On le savait, c'est assumé et dit qu'à la fin d'une émission, après avoir accumulé les faits.
- le mythe du banlieusard qui réussit, c'est une fable, puisque l'on est obligé, pour communiquer positivement, de trouver les 3 ou 4% d'individus à peu près normaux qui s'en sont sortis. On ne décrit pas une réalité, quelle qu'elle puisse être, avec ses 3 ou 4% d'individus qui en représentent l'exception.
- ce qu'il importe surtout, c'est de désinformer, c'est à dire de continuer à modifier la réalité, d'obliger les journalistes à ne pas rapporter ce qu'ils voient et ce qu'ils constatent. Puisque le plus important n'est évidemment pas la situation pré-révolutionnaire de banlieue, mais le sentiment raciste qui pourrait s'immiscer dans la société française. Bien évidemment.

Via ILYS.


Rédigé par Polydamas

Publié dans #Société

Repost 0
Commenter cet article

polopop 26/04/2009 14:18

Ah oui , si vous voulez faire chier les racaille , faite peté des petard dans leur  cité a 10h du matin quand ils dorment ^^.Sa marche terriblement bien , je vois leur gueule l'aprem, ils sont bien enervé :)

polopop 26/04/2009 14:17

Le probleme que nous avons c'est que pour faiere un modele il ne faut qu'une personne et 3 ou 4% c'est suffisant pour modifié la realité.j'adore a 3.33 quand la fille dit " vous vous en sortez quand meme pas mal" et que l'autre hausse la voix pour l'étouffer idéologiquement.

le chafouin 16/04/2009 09:06

Polydamas,Je suis d'accord avec le constat formulé par ces journalistes : je vois exactement la même chose dans le Nord, avec toutefois des proportions moins effrayantes.Ceci dit, je suis en désaccord avec toi sur les 3-4%. Il est important de le smontrer, de les ériger en modèles, car c'est plus intelligent que de ne parler qe des voyous. Cela sert à montrer que quand on se bouge, on peut réussir.

Polydamas 16/04/2009 09:54


OK, très bien.

Alors qu'attendent les journalistes pour, lorsqu'ils parlent des intégristes, évoquer ceux qui sont intégrés, ne tiennent pas des propos caricaturaux ? Qu'attendent ils pour montrer les membres du
FN qui ne soient pas caricaturaux. And so on...

Sinon, sur ces 3-4%, on peut les montrer en modèle, certes. Mais généralement, ils ont une mentalité qui diffèrent totalement de leurs copains des cités. Il ne s'agit pas d'attaquer les personnes,
mais la mentalité qui pourrissent ces cités.