Pour en finir avec Mgr Williamson

Publié le 26 Février 2009

Déclaration faite aujourd'hui même.

Déclaration



Le Saint-Père et mon supérieur, Mgr Bernard Fellay, m'ont demandé de reconsidérer les remarques que j'ai faites à la télévision suédoise il y a quatre mois, en raison de leurs si lourdes conséquences.


En examinant ces conséquences, je peux dire sincèrement que je regrette d'avoir fait ces remarques, et que si j'avais su à l'avance tout le mal et les blessures qu'elles allaient susciter, spécialement pour l'Eglise, mais aussi pour les survivants et les familles des victimes de l'injustice sous le Troisième Reich, je ne les aurais pas faites.


A la télévision suédoise, j'ai seulement exprimé une opinion (... « je crois »... « je crois »...) de quelqu'un qui n'est pas un historien, formée il y a 20 ans, sur la base des évidences alors disponibles, et rarement exprimées depuis lors en public. Cependant, les événements de ces dernières semaines et les conseils de membres plus anciens de la Société Saint-Pie X, m'ont persuadé de ma responsabilité pour la grande détresse causée. A tous ceux qui ont été honnêtement scandalisés par ce que j'ai dit, devant Dieu, je demande pardon.


Comme l'a dit le Saint-Père, chaque acte de violence injuste contre un homme blesse toute l'humanité.


+ Richard Williamson,

Londres, 26 février 2009.


Mais gageons que certains grincheux ne seront toujours pas satisfaits....


Par ailleurs, pour ceux qui auraient besoin d'un rafraichissement, Nicolas Sénèze, que je trouve bien souvent très partial, a mis en ligne toutes les lettres et textes entre le Vatican et la fraternité St Pie X. On y trouvera notamment cette lettre, de Mai 1988 (un mois avant les sacres) où Mgr Lefebvre rappelle à celui qui était alors le cardinal Ratzinger, que cela fait de longues années qu'on lui promet un successeur, sans que cela se concrétise d'une manière ou d'une autre, et qu'il se voit forcé de créer des évêques. Le lecteur pourra constater de lui-même qu'on retrouve ce souci sous la plume de Mgr Lefebvre, dès 1980, huit ans auparavant.

Enfin, la FSSPX a apporté son accord à la lettre de soutien du pape. Ce qui n'est pas vraiment une surprise.

PS: Très bon commentaire de Ti Amo, à lire chez Edeo, sur la vision médiatique de la levée.

PS 2 : Mgr Fellay a publié un communiqué à la suite des excuses de Mgr Williamson.

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Religion

Repost 0
Commenter cet article

L. Chéron 07/03/2009 17:16

Merci. Du reste, "assez suffisant" semble en toute langue une tautologie. 

Sandrine 07/03/2009 15:14

"sufficient enough" is curious, "enough sufficient" awfull and forbidden, but either "enough" or "sufficient" is OK  : les Anglais, que par ailleurs j'aime bien, font toujours le contraire de ce qui nous parait évident...il faut le savoir avant de converser avec eux !...

L. Chéron 07/03/2009 10:57

Sandrine, il s'agit d'une association d'idées assez peu puissante, ce que nos grands-parents appelaient un "à propos du Dentol" (expression inspirée d'une publicité de l'époque). Elle m'a été suggérée par :1. Votre aisance à manipuler l'anglais, attestée par une autre discussion, et rapprochée de :2. La personnalité de Louis IV, notre seul roi éduqué outre-Manche, c'est-à-dire alors vraiment "outre-mer". En un temps qui ignorait encore Nouvelles Frontières, l'outre-mer commençait au Wessex. On peut constater sur les miniatures carolingiennes que la jet-set du Xe siècle était moins bronzée que la bande à Séguéla.Are my explanations enough sufficient, Sandy ? (ou "sufficient enough" ?... je ne sais jamais l'ordre des mots en anglais, ni le reste d'ailleurs).

Sandrine 06/03/2009 21:28

@ L Chéron :Pourquoi d'Outre-Mer ?... (mais ça me plaît beaucoup comme nom d'autant plus que j'aime la mer, et j'aime aussi tout ce qui va un peu "outre"...) Et pourquoi Louis IV ?... Pardonnez à mon inculture...vous avez raison, laissons Mgr Lefèbvre reposer en paix et n'en parlons plus. Paix à son âme (pour laquelle pourtant il est permis de se faire un peu de  souci). C'était pour titiller Polydamas, qui avait tendu une grosse perche...

L. Chéron 05/03/2009 22:36

Sandrine d'0utre-mer (comme Louis IV), why do you pour oil on the fire ? Laissons Marcel Lefebvre reposer dans ce qu'on espère la paix. Ou simplement, fichons la lui, la paix. C'est le minimum qu'on doit aux trépassés. Ne tombons pas dans le travers, hélas assez contemporain, d'instruire le procès des morts (je pense aux négriers de la loi Taubira, par exemple).Et puis, au vrai, l'Eglise "réhabilite" tel quiconque ? Les promoteurs immobiliers réhabilitent les îlots insalubres, et la République réhabilita Alfred Dreyfus (par un douteux arrêt de la Cour de cassation). N'attribuons pas à l'épouse du Christ le goût de ces petits placements tissés de petits calculs. L'enfant prodigue fut-il jamais "réhabilité" ?