Oraison funèbre?

Publié le 28 Avril 2006

Villepin était proche de la retraite avec la déroute du CPE. Il est probable que Clearstream signe son arrêt de mort politique.

Petit rappel pour les gens qui reviennent de Mars. Dans le cadre des enquêtes de corruption lors de l'affaire des frégates de Taïwan, une enquête parallèle avait été diligentée, à la suite d'une lettre d'un corbeau en Juin 2004, qui visait quatre personnalités: Chevénement, Madelin, Strauss-Kahn et Sarkozy. 

Ce dernier a donc fait l'objet d'une enquête en régle, sur des comptes qu'il aurait possédé dans la société de compensation internationale, Clearstream, enquête qui l'a innocenté. Ces accusations se sont donc révélées mensongères et montées de toutes pièces. Les juges se sont donc attachés à retrouver le corbeau, et celui qui avait émis ces accusations.

Or selon le Général Rondot, dans un témoignage publié trés à propos (juste aprés la crise du CPE) par le Monde, une enquête aurait été réalisée par les services secrets au début 2004, à la demande de Michèle Alliot Marie, ministre de la Défense, sur ces fameux listings de comptes pour determiner si des réseaux de corruption avaient été installé dans le cadres des marchés publics internationaux. Sauf qu'en réalité, et c'est là où les témoignages entre Villepin et Rondot divergent, cette enquête visait les quatre hommes politiques cités plus haut, et Nicolas Sarkozy en particulier.

Il lui fallut peu de temps pour découvrir en Mai 2004 que ces accusations étaient fallacieuses. Et Villepin était mis au courant des conclusions de son enquête. Cependant MAM n'eut pas l'idée d'en informer la justice, ni même Sarkozy, son collègue au gouvernement et premier concerné par cette affaire. Ainsi, le juge Van Ruymbeke reçoit en Juin, des faux prouvés comme tel par les services secrets le mois précédent.
 
Personne ne semble savoir d'où provient le corbeau, pour le moment. Peut-être de l'entourage de Villepin, mais rien ne l'indique. Mais au minimum, Villepin était au courant de ces accusations mensongères et n'a rien fait pour les contrecarrer.

***

On savait que la politique était violente et sans pitié, mais balancer des affaires judiciaires dans les pattes du concurrent, c'est le bouquet. A mon humble avis, Villepin bougeait encore aprés le CPE, Clearstream va définitivement l'achever. Le problème est que Chirac ne peut pas faire grand-chose, s'il vire Villepin. Sarkozy refusera de prendre les commandes pour éviter de pourrir sa campagne électorale. D'ailleurs, Sarkozy joue en ce moment les grands seigneurs. Il sait que son adversaire et Chirac, dans le même coup, sont définitivement discrédités, lui ouvrant un boulevard pour la conquête définitive de la droite.

Je ne sais si Villepin va démissionner. Parceque même si ça commence à faire beaucoup, il est possible qu'il préfèrera rester, car dans le cas contraire, il n'aura plus jamais d'avenir politique. Cependant je pencherai pour la possibilité qu'un second couteau prenne la place de Villepin. Mam ayant été mise en cause également dans cette affaire, Borloo paraît bien placer pour rester une petite année à Matignon.

Mais je vous parie que ça va faire au moins une mécontente: Béatrice Schonberg, en tant qu'épouse de Borloo, qui va perdre plus tôt que prévu son poste de présentatrice du week-end sur France 2......

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Politique

Repost 0
Commenter cet article

Authueil 01/05/2006 10:44

Villepin est menacé s'il est prouvé qu'il est à l'origine des dénonciations, ou qu'il en connait les auteurs et qu'il les couvre. Et encore, il faudra le prouver.
Le reste, c'est de la péripétie politique, de la gonflette médiatique par le journal Le Monde, qui rève d'un nouveau Watergate. Pitoyable ! Bien sur que la politique est violente et que des coups bas sont portés contre les candidats sérieux avant chaque présidentielle.

Polydamas 01/05/2006 13:17

Le fait qu'il ait ordonné une enquête sur Sarko ne l'avantage pas vraiment. C'est ce qui gêne pour qui est un peu préoccupé de séparations de pouvoirs. Une enquête était légitime. Mais peut-être pas réalisée par les services secrets. La justice sait trés bien conserver le silence pour quelques affaires qui en valent la peine. D'accord avec toi sur le Monde: tout ce qu'il veut est de reprendre le rôle du Washington Post. Sur les scandales, il est clair que c'est un outil de campagne électorale pour démolir le concurrent. Entre les affaires Markovic, les diamants de Bokassa, et j'en passe, cela fait partie des lieux communs des politiques, quelqu'ils soient. Je suis bien conscient que le témoignage du général Rondot, qui tombe une semaine aprés le CPE, a peut-être été envoyé au Monde par l'entourage de Sarkozy.  Mais est-ce une raison pour ne pas s'indigner des faits reprochés, s'ils sont avérés?