Deux poids, deux mesures

Publié le 8 Juin 2008

Via FDS, je découvre ces propos hallucinants de Christiane Taubira, dont l'indigence intellectuelle n'aura pas échappé à ceux qui ont eu l'occasion de la croiser, mais qui tient néanmoins des propos révélateurs, sur la mémoire de l'esclavage, d'après l'Express:

Les enjeux du présent expliquent ces relectures du passé. Christiane Taubira déclare sans ambages qu'il ne faut pas trop évoquer la traite négrière arabo-musulmane pour que les «jeunes Arabes» «ne portent pas sur leur dos tout le poids de l'héritage des méfaits des Arabes».


Donc il ne faudrait pas trop culpabiliser les jeunes Arabes.

Fort bien.

Moi aussi, je suis d'accord.

Moi aussi, je pense que le ressentiment, que la repentance permanente n'est pas le meilleur moyen pour être fier de sa culture.

Mais alors qu'attends-t-on de faire la même chose pour les enfants des Français de souche, et arrêter avec toutes ces lois mémorielles ? Mais ça, visiblement, Taubira s'en tape.

PS: D'autant qu'il semblerait qu'il n'y ait pas que Pétré Grenouilleau qui mériterait son ire...

 

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Société

Repost 0
Commenter cet article

LOmiG 24/06/2008 16:04

ça fout effectivement les boules...!!!!Comment peut-on être aussi faussement habile..?

Franz 10/06/2008 19:41

C'est vraiment lamentable, et c'est aussi très clair: ce que veulent ces gens-là, c'est faire payer de la France; ils sont pleins de ressentiment contre elle. Leur "Justice" est profondément injuste, leur "égalité" inégale, et leur amour, haineux.Ils nous en veulent. On est bien bête de se laisser marcher sur les pieds...

La voix dans le desert 09/06/2008 14:01

"...Christiane Taubira, dont l'indigence intellectuelle n'aura pas échappé à ceux qui ont eu l'occasion de la croiser"Vous ne croyez pas si bien dire. Cette Taubira parle du traité de 652 entre les arabes de Péninsule et les soudanais. Et quand elle évoque le poids de la repentance chez les petits arabes, j'imagine qu'elle parle des maghrébins. Il faudrait, si quelqu'un s'en sent le courage, aller expliquer à cette africaine, que les arabes de péninsule ne sont pas de la même race que les maghrébins. Ces derniers ont du sang des premiers, point à la ligne. L'amalgame (je vous épargne le jeu de mots douteux avec ce mot d'origine arabe) entre les deux populations est une des choses qui me tapent le plus sur le système en ce moment. Cette façon de considérer l'arabité comme relevant de l'arabophonie est héritée du nationalisme arabe, lui même héritée de la conception impériale musulmane, même si certians chrétiens baasistes s'en defendront (exactement comme l'hispanité des peuples latino-américain est chose avant tout religieuse).

hoplite 09/06/2008 09:13

donc, de deux choses l'une: soit elle savait et bourrait le mou au bon peuple en connaissance de cause, soit elle s'est réveillée et sortié de son ignorance crasse récemment. dans les deux cas cela dit assez le niveau de nos "élites"...

Olivier 08/06/2008 18:46

Ire sans h, vient du latin ira.

Polydamas 08/06/2008 19:38


Et en plus, je le savais, désolé... :-)