Et ça s'appelle encore la droite ?

Publié le 11 Mai 2008

Voilà le discours de la soi-disante ministre de la Famille.


Morano vs Zemmour & Naulleau

Finalement, la droite, ce n'est rien de plus que le parti de gouvernement de la gauche, non ? On voit où mène le gaullisme. Et puis toujours avec ce "Moi, je" crispant à chaque début de phrase.

Via François de Souche.

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Actualité

Repost 0
Commenter cet article

gwynfrid 16/05/2008 03:11

Le gaullisme est un concept qui était déjà obsolète il y a une trentaine d'années, et dont la pertinence est donc égale à zéro dans cette discussion. Le terme "gaullisme" est ici employé par Mme Morano comme un emblème totalement factice, afin de 1) se faire bien voir des personnes les plus naïves parmi les nostalgiques de la période où de Gaulle était au pouvoir, et 2) de servir d'épouvantail face à ceux pour qui le nom "de Gaulle" est un chiffon rouge.Et ça marche fort bien, visiblement.

Polydamas 16/05/2008 09:34


Je ne pense pas qu'elle cherche à utiliser le mot "gaullisme" comme épouvantail, il faudrait déjà pour cela qu'elle soit consciente qu'il y ait des opposants au gaullisme à droite même. En outre,
c'est un terme qu'elle utilise effectivement pour se légitimer, mais je ne pense pas

Cela dit, je maintiens mon propos sur la stratégie électorale. Prendre le pouvoir, liquider la droite traditionnellelle et laisser dominer culturellement la gauche, c'est ce que De Gaulle a fait ou
laissé faire. En ce sens, sur le plan tactique, le terme n'est pas vraiment passé de mode, comme on peut le voir avec le chef de l'Etat.


Marc-Antoine 14/05/2008 22:42

Bof moi, les partis politiques, je trouve ça un peu limité. Le plus simple et peut-être le mieux est de suivre ses propres idées.

Mister B. 14/05/2008 14:18

C'est sans doute cette PInceàLinge qui vous pousse à parler si vulgairement ! ceci tend à faire penser à un desordre psychiatrique, ce qui vous autorise surement à porter ce diagnostique si plein d'humanité et de générosité sur d'autres êtres humains ?

gwynfrid 14/05/2008 03:24

Polydamas, libre à vous de contribuer à entretenir la confusion sur le sens des mots, sur laquelle ce débat repose largement (le mot "gaullisme" n'est que le moindre des termes ici employés à tort et à travers). Je voulais juste souligner que vous tombez dans le panneau et apportez de l'eau au moulin de la ministre que vous prétendez critiquer.

Polydamas 14/05/2008 20:01


En quoi ? C'est quoi le gaullisme ?


PinceàaLinge 14/05/2008 00:28

Les bonobos aussi se poussent la crotte compulsivement en situation de grand stress ou de menace létale, et la plupart des insectes devient homo si on les piegent avec des hormones du sexe opposé. Le phoque lui, surhormoné, confondant vitesse et précipitation, si bien qu'il se trompe de temps à autre! Par contre, seul le genre humain peut être assez pervers pour persister à s'accoupler contre-nature sachant qu'il posséde sa pleine conscience. Vous étes malade au sens psychiatrique du terme, quoiqu'en dise le politique, c'est tout!Qu'on tolère les homos ok. Maintenant de là à en faire la promo en les mettant à égalité avec les hétéros (jusqu'au sacré - le mariage + les enfants (d'un+une autre, pas de vous)), c'est débile et la preuve d'une société complétement décadente.