Techniques épiscopales...

Publié le 29 Mars 2008

Pour se rafraichir la mémoire, il ne me semble inutile de lire sur cette page un récapitulatif de l'histoire de la messe tridentine depuis Vatican II, et notamment, ce petit recueil des techniques  de certains évêques pour ne pas appliquer le Motu Proprio. C'est effectivement ce que certains catholiques vivent en ce moment même.


1 - attribuer une église trop petite, ce qui laissera chaque dimanche des fidèles sur le trottoir
2 - attribuer une église excentrée
3 - attribuer une église où le stationnement est quasiment impossible (sachant que beaucoup de fidèles viennent de loin)
4 - attribuer un horaire tôt le matin (9h00) ou tard le soir (18h30), mais jamais à une heure pratique (10h00), et/ou permettre une seule messe et la placer le samedi matin
5 - autoriser la messe un dimanche sur deux, ou en alternant les lieux (voire les deux inconvénients en même temps)
6 - "coincer" la messe juste avant une autre messe, sachant qu'une messe chantée en latin dure au minimum 1h15, et que les "incompréhensions" entre la communauté qui sort (latin) et celle qui entre (français) peuvent s'en trouver exacerbées
7 - attribuer une messe dans une petite église dotée d'un seul autel, de sorte que le parement dos au peuple doit être installé à la va-vite et démonté de la même manière, ce qui est source d'agacement pour les deux communautés
8 - donner la messe à dire à un prêtre qui la connaît mal, ne l'apprécie pas, se trompera et y fera des aménagements certainement peu souhaités
9 - donner la messe à dire à plusieurs prêtres à tour de rôle, ce qui empêche la communauté d'avoir un prêtre attitré, et la prive d'un interlocuteur
10 - brouiller les pistes en dénommant la messe traditionnelle "messe selon le Missel de Jean XXIII" (alors que celui-ci n'a effectué que des modification mineures) ; cela dans le seul but d'évacuer les termes en usage chez catholiques traditionalistes, à savoir "messe tridentine" et "messe St-Pie V". Curieusement, en France on ne veut pas non plus utiliser le terme utilisé institué par Benoît XVI, à savoir "forme extraordinaire"...


Via le Forum Catholique.

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Religion

Repost 0
Commenter cet article