A voir

Présentation - Contact


Le suaire de Turin

Le cri silencieux



 



Le coin catholique:


Le coin des médias:
 

Flux Netvibes

26 mars 2008 3 26 /03 /mars /2008 01:23

La blogosphère a résonné de toutes les réactions sur le cas de Chantal Sébire. Les circonstances du drame sont connues, je n'y reviendrais pas. D'autres tel que le Salon Beige ou Koztoujours ont mieux explicité que moi les arguments de tous types que l'on peut opposer à ceux qui y sont favorables .

L'argument qui revient sans cesse est la tentative de démolition des fantasmes en partant des exemples néerlandais et belges. Dans cet argument, on passe volontairement sous silence la Suisse où le chef de l'association Dignitas a été mis en cause pour des euthanasies de schizophrènes un peu trop expéditives. Mais cet homme n'était rien d'autre qu'un précurseur...

En effet, via les PFs, on apprend fort opportunément, qu'en Belgique, l'euthanasie pourrait être étendue aux enfants et aux fous.

L'Open Vld annonce de nouvelles initiatives en vue d'étendre la loi sur l'euthanasie aux enfants et aux personnes âgées en état de démence, éventuellement avec une majorité de rechange. C'est ce qu'indiquent mardi plusieurs journaux flamands. Le Premier ministre Yves Leterme (CD&V) ne les arrêtera pas. Le week-end a été marqué par des critiques émanant du monde catholique, notamment via l'homélie de Mgr Danneels, à la suite de l'euthanasie dont à bénéficié l'écrivain flamand Hugo Claus.

Bon, je sais pas pour vous, mais l'idée qu'une société puisse exécuter ses fous ou ses mineurs me fait dresser les cheveux sur la tête. Et je ne vois aucune raison particulière qui empêcherait la France de suivre cette voie, une fois l'euthanasie légalisée. Ne voit-on pas que les règles sont des garde-fous nécessaires pour prévenir des dérives trop odieuses ? Repousser les limites, c'est repousser encore toujours plus loin les dérives, et les coups de canif à ces règles.

Gadrel
a une réponse très juste:

C'est de la démence. Un mineur ne peut pas acheter un paquet de clopes mais pourra désormais se faire euthanasier à l'aise.

Par ailleurs, dans la considération cynique, il sorpasso est certainement très proche de ce que sera bientôt la réalité de l'euthanasie, nécessairement festive, caractère que n'aurait pas renié Philippe Muray. Qu'ILYS me pardonne pour cette reprise de ce billet que je trouve très juste.

(…)-Tu y vas, toi, à la fête de départ de Gérard ?
- Je sais pas trop. Bon il m’a envoyé le faire part, mais j’ai plus grand chose à lui dire. Ca me gêne un peu ces soirées où les futurs partants prennent le premier plan.
- Ouaah c’est normal, attends, t’en feras autant.
- Non, non, je sais pas… je verrai…
-C’est juste une soirée d’adieux. Pas prise de tête. Après il fait le truc intime truc avec les proches, la famille, pour le départ, juste quelques-uns qu’il a choisi.
- ‘tin, moi j’aurais peur qu’on m’envoie chier pour ce genre de truc, que des gens refusent. Y a plus que ceux qui attendent l’héritage qui y vont. Et les curieux. Non, franchement le discours côté “je décide de tout, même de la date, je maitrise, j’adore la vie et maintenant j’adore la grande aventure qui se prépare” pfff, après avoir tout merdé dans leur vie, ils essayent tous de se rattraper là dessus. Mais c’est vrai, j’ai assisté à plusieurs départs, y’en a que pour la famille proche, et toujours les mêmes trucs chiants..
-Gérard c’est différent, il a un cancer, quand même.
-Ouais, c’est vrai. Mais il imite les sliders [ndla : ceux qui partent sans être malades ni physiquement ni mentalement] quand même, le côté festif, tout ça. Comme si, même le cancer il l’avait prévu, planifié, pour cacher sa trouille. Il joue même au duel !
- Au quoi ?
- Tu sais là, ceux qui testent la douleur, pour voir, et quand c’est trop dur, ils partent, comme un défi, voir si ils tiennent jusqu’au bout..
- Tu veux dire jusqu’à ce qu’ils claquent ?
- Hihihi. Ben ouais, mais en général il partent tous avant la naturelle..C’est surtout pour se rendre intéressant..Au final, on en sait pas plus sur ce qu’ils ressentent vraiment comme douleur, c’est con à dire, mais voilà, quoi
- Et ça me rappelle, tu te souviens, Marie ?
- La bonasse de chez Corpax ?
- Ouais, et ben , sa mère, bon, quand elle morte, elle voulait pas dire ce qu’elle laissait, à qui, comme héritage, y’avait gros, ben la famille, l’ont pas voulu la laisser passer avant de savoir qui avait quoi, du coup, il ont fait durer, et y parait qu’ils ont payé le doc pour qu’il l’assiste jusqu’à la naturelle, à l’ancienne !
- Putain c’est dégueulasse ! …En même temps, elle l’a cherché, la vieille… C’est quoi ces combines avec le blé, elle pouvait pas être plus transparente ? Y’en a vraiment qui font chier jusqu’au bout …
- Ben, c’était une vieille, tu sais, elle faisait ça pour être entourée, même hypocritement.
- Tu vois où en est ? Ils ont tous la trouille, nom de dieu ! C’est pas la douleur qui leur fait peur, c’est le gouffre, le mystère, le néant, personne ne veut être seul pour ça !
- Ouais, peut-être, mais enfin, ils ont le choix, c’est mieux qu’avant, quand même !
- Vas dire aux vieux pauvres sans famille de l’hôpital public, comment qu’on les pousse à dégager. Y’en a qui gueulent, tout ça, mais non seulement tout le monde s’en fout, mais la plupart, ils se résignent, ils le font, alors qu’ils sont comme les sliders, pas malades, rien, enfin, pas de souffrance, juste ils coûtent cher, on les fait culpabiliser.
- Mais on les obligent pas !
- Pas vraiment. Mais comme ils sont seuls, tu vois, et qu’ils se sentent inutile, à en crever justement, le doc leur dit avec du miel que ça serait bien, pour la société tout ça et hop, ils dégagent. Mais au final, c’est très étrange, parce que dégager les fait se sentir utile comme un sacrifice et ça annule leurs peurs. Sont peut-être les plus heureux de tous à partir. Ça a du sens pour eux.
- Hin ! T’es con !
- J’te jure. Mais il parait qu’il y en a qui partent sans aides
-De quoi?
-Sans aides, quand ils peuvent encore bouger, tout ça, ils montent sur le toit et ils sautent, ou ils s’ouvrent les veines..
-Bouarkk ! Ch’ais pas comment ils font. Pourquoi ils font ça d’abord ? Alors qu’on leur offre le départ !
- Peut-être qu’ils veulent être seul, un truc comme ça, au moins une fois dans leur vie...
- Pfff ! Ça devrait être interdit de partir comme ça tout seul, sans assistance…Société de merde….vraiment, quoi..y’a encore beaucoup de travail pour que les gens admettent le mourir-ensemble..encore trop de ces individualistes barbares... *


Après le vivre-ensemble, vive le mourir-ensemble, et avec les gosses, en plus !

* Effectivement, on pourrait croire à la caricature, mais non, il semblerait qu'il y ait vraiment des gens qui déplorent les suicides, suicides dont on dit qu'ils pourraient être facilement évités par l'euthanasie. L'important n'est donc pas de mourir, l'important c'est de mourir en collectivité, entouré. Il n'y a même plus de mots pour décrire l'aberration que notre société est en train de construire.

 

Partager cet article

Published by Polydamas - dans Pro-vie
commenter cet article

commentaires

FC 30/03/2008

"Je trouve qu'il faudrait arrêter de manger du fromage et du vin car le
plaisir dénature l'acte même de manger qui avant tout est là pour nous
faire vivre.....pourquoi ne pas simplement se nourrir de mélanges de
minéraux et de compléments alimentaires!!!! :)"Votre contradicteur n'a pas dit qu'il ne fallait pas éprouver du plaisir en faisant l'amour. Il a dit qu'il ne fallait pas oublier que la fonction biologique du sexe, c'est la reproduction. Votre argument ne répond pas au sien.On peut se  régaler d'un bon repas sans pour autant perdre de vue que manger sert à vivre.Avec la contraception et l'avortement, on peut de fait avoir une vie sexuelle sans conséquence reproductive (et ça ne date pas d'hier). Le tout est de savoir ce qu'on fait de cette liberté. Pour ma part, sans trop savoir où placer le curseur, je trouve malsain de découpler totalement les deux choses, sexe et vie.

amelichan 30/03/2008

mais la contraception n'est pas la pour découpler sexe et vie, elle permet juste d'instaurer une notion de "timing"....quant à mon contradicteur...comme tu dis, il parle de "perversion".... y'a d'autres manieres de s'exprimer si l'on veut simplement dire que le sexe est lié à la vie...il est clair et net que l'emploi de ce terme implique une forte opposition, voire un dégout, du sexe sans intention de procréer....c'est sur ce terme que l'on comprend clairement sa position, que je continue a qualifier de naive...

Boubout 07/04/2008

Oh mon Dieu, merci Aquinus pour ton commentaire n°15.....Amelichan, si pour toi, la liberté est de jouir de la vie, avoir l'esprit de consommation (qui caractérise notre société actuelle), faire ce que l'on veut, tout cela en refusant d'assumer les conséquences logiques et natures de l'ordre de ce monde (qu'on n'aime ou non d'ailleurs et je le conçoit fort bien..), alors je pense que le mondialisme a bien fait son travail et qu'il a réussi un superbe bourrage de crâne (pas très valorisant pour toi, mais bon, t'es pas le seul!!!)...Tout cela pour deresponsabiliser les individus (bravo le progrès de l'Homme).De même, si tu pense que la société, l'autorité et l'Etat doivent accepter, légaliser et et légitimer ce qui va à l'encontre de la morale naturelle (et non surnaturelle, donc pas de religieux la dedans, demande à Aristote!), c à d les mauvaises actions (objectives) humaines qui nuisent à la société toute entière et sa route vers le Bien Commun, sous pretexte qu'elles sont pratiquées, alors, l'Etat et l'autorité sont inutiles!Conclusion faîte : je pense que pour toi, l'Homme n'est pas suffisament intelligent pour utiliser sa (vraie) liberté, et que tu es un anarchiste! Pourquoi pas me diras tu? L'important est d'être cohérent.. Mais j'imagine que cela ne te touchera pas sachant que tu penses être plus charitable et plus humain que ces cathos contre l'avortement, et parfois pire! pour la peine de mort!!

syb 08/04/2008

salut ! je n'ai pas beaucoup de temps pour lire ce que tu as écrit , mais je mets ton blog en favoris pour le lire à tête reposée !je crois d'ailleurs d'après ce que je peux parcourir que je vais le laisser en favori !!Bossant sur Internet je lis rarement des choses sensées comme ce qui est écrit ici !!alors déjà merci et @ plus !!!

Roniberal 09/04/2008

Je tombe à l'instant sur cet article, pertinent comme à l'habitude de l'excellent Polydamas.Je viens de lire les commentaires, notamment ceux mensongers d'amelichan qui, dans une mauvaise foi hallucinante, distingue "dépénalisation" et "légalisation" qui ont pourtant le même sens en l'espèce.Enfin, quant à dire que l'euthanasie est appliquée sans encombres aux Pays-Bas et en Belgique, c'est vraiment s'exclure d'emblée et dès son premier post du débat.Pour la situation aux Pays-Bas:http://news.bbc.co.uk/2/hi/europe/7322520.stm (v. notamment la petite partie sur l'euthanasie des bébés)Pour ce qui concerne la très "transparente" situation belge:http://www.lifesitenews.com/ldn/2004/jul/04070911.html

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog