Eglise de la République...

Publié le 1 Mars 2008

Ça y est, on sait. Pas besoin d'en rajouter. Ce que certains par le passé disaient ouvertement, immédiatement taxés du terme infamant de "complotiste", est donc vrai. La République est la fille, la création et l'oeuvre de la franc-maçonnerie.

Et c'est un des anciens grand-maitres du Grand Orient qui l'affirme (à la minute 14:00):



Mais ici, pas de laïcité, pas de séparation des pouvoirs entre les décideurs et les "fidèles" de cette philosophie, qu'on pourrait rapprocher d'une religion par bien des égards. Non, donc, bien au contraire, il y a une proximité, une véritable accointance, entre la république et la maçonnerie comme le prouvent quelques lois "maçonnes"  (IVG, Newirth), c'est à dire explicitement avancées et proposées par la franc-maçonnerie, et beaucoup d'autres lois qui ont été initiées par des franc-maçons, à commencer par les derniers qui en aient fait publiquement état, Xavier Bertrand ou même Brice Hortefeux.

Je trouvais que les complotistes y allaient un peu forts sur les franc-maçons, je vais commencer par croire qu'ils sont en-dessous de la vérité. Dès le début du second passage, on apprend que les franc-maçons souhaiteraient réduire l'importance du secret dans la franc-maçonnerie. Inutile de dire que j'ai un léger doute sur la sincérité de leurs arguments.

Autre point, les franc-maçons disent (minute 2:00) que leur influence en politique ne cesse de se réduire. J'avoue avoir quelques doutes sur la question. On sait que l'association des franc-maçons en politique (Assemblée Nationale, Sénat et Parlement européen inclus) représente plus de 300 personnes. Sur une population d'un millier de personnes, on ne peut pas vraiment parler d'une minorité...

De plus, cela ne nous dit rien sur la haute administration, le proverbe "les ministres passent, l'administration reste" étant toujours vérifié. Ainsi, on se souvient qu'un ancien préfet de police de paris avait été également grand maitre franc-maçon, sans parler des différentes affaires judiciaires impliquant des maçons, qui éclairent à chaque fois la composition de notre administration. Non seulement la franc-maçonnerie est l'Eglise de la république, mais elle est aussi probablement un véritable état dans l'état.

Enfin, tout au long de l'interview, et notamment dans le dernier extrait (minute 10:10), on nous confirme que les obédiences ont choisi désormais de concentrer leurs efforts sur le monde médiatique et social, et d'investir ces postes qui sont les nouveaux lieux de pouvoir.

Effectivement, à entendre ces médias, on s'en était douté, comme le constate Yves Daoudal:

 "En réalité il n’y a plus besoin qu’il y ait beaucoup d’adeptes des loges au   gouvernement, tant l’idéologie maçonnique est devenue l’idéologie officielle dans la politique et dans les médias.

Un jour, les plus naïfs découvriront que la « laïcité positive » de Sarkozy est aussi un concept maçonnique, malgré les grimaces de façade du Grand Orient. Parler « des » religions, les mettre toutes sur le même plan dans un même brouillard de « spiritualité », c’est parfaitement conforme à l’anti-dogmatisme maçonnique.

Et le melting pot des religions est, à notre époque, bien plus efficacement anticatholique que la vieille persécution laïciste
. Sur ce point, Sarkozy est en avance sur la franc-maçonnerie de grand-papa, encore engluée dans ses combats d’il y a un siècle."


Voilà, c'est ça notre république.

Il me prend comme des envies de monarchie, moi...

   

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Société

Repost 0
Commenter cet article

KDJFLKdjfkldf 08/03/2008 22:34

SAL POR DE BANC , BAND DE VICTIMES SUCEUR DE SAN , SALE RACE

Polydamas 09/03/2008 02:10

Je ne pouvais pas permettre que sur le suaire de Turin, votre prose immonde soit maintenue.Par contre, rien que pour mes archives, je conserve ce commentaire...

Erick 04/03/2008 13:57

C' est ce qui s' appelle verrouiller à tous les niveaux : http://fr.news.yahoo.com/afp/20080304/tfr-religion-laicite-franc-maconnerie-f56f567.html

Dang 03/03/2008 00:32

En tout cas à Nice le pouvoir occulte des maçons a été avéré par un scandale récent (cf. affaire procureur E. de Montgolfier contre les loges locales)

Anastasie 02/03/2008 20:45

Comme un Philippe-Pharamond de Bourbon ,Poly ? ;-)Ah! enfin...;-)

fabrice 02/03/2008 18:31

il me semble que sous la IIIè, on disait même "les gouvernements changent, mais pas les ministères": on aurait changé de degré