Dérogation papale ?

Publié le 18 Février 2008

J'avoue que s'il l'obtient, cette dérogation aura du mal à passer, c'est dur parfois d'être catholique...
 
 

Mélissa Theuriau et Jamel Debbouze vont se marier !

L'info avait été révélée par le magazine Public au début du mois, elle est aujourd'hui confirmée par le site de l'Express. Mélissa Theuriau et Jamel Debbouze seraient sur le point de se marier.

L'Express annonce même la date : ce mariage aura lieu le 7 mai prochain et sera célébré par le très médiatique Abbé de la Morandais. Toujours selon l'Express, l'Abbé aurait accepté de s'accommoder de la religion d'origine de Jamel.

 
Via le Forum Catholique, qui reçoit Yann Moix, en ce moment....
 
 

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Société

Repost 0
Commenter cet article

Pierre-Antoine 24/02/2008 19:18

Nul besoin de dérogation papale. Il faut l'accord de l'évêque, qui considère les chances de sanctifications pour le non-chrétien, les risques pour la partie chrétienne, et la viabilité et la solidité du projet de couple dans son ensemble.C'est une situation délicate sur laquelle, personnes célèbres ou non, il est bon de laisser les personnes en charge se prononcer. Le cas échéant, de toute manière : ecclesia supplavit.

Dang 21/02/2008 23:36

@vhp : merci pour toutes ces précisions. Si je les avais connues auparavant j'aurais pu demander au prélat que j'ai rencontré à Damas de préciser sa pensée.

vhp 21/02/2008 20:17

Concernant le droit islamique en tant que tel, je suis formel. Maintenant, il se peut (mais j'en doute très fort) que le droit positif de la Syrie oblige une chrétienne à se convertir à l'islam quand elle épouse un musulman. Dans les pays musulmans dont je connait le droit positif (Algérie, Maroc), ce n'est pas le cas.Cependant, quoi qu'il en soit, une chrétienne qui épouse un musulman créera une famille musulmane, puisque ses enfants seront ipso facto musulmans, ainsi que leurs enfants, ad vitam aternam. Or "être musulman", dans ces pays, ça à un sens juridique : ils seront soumis au statut personnel musulman (ainsi, les filles ne pourront épouser un chrétien), et ne pourront jamais revenir au christianisme (il ya consensus pour interdire l'apostasie parmi les 4 écoles juridiques sunnites).Dès lors, c'est plutot les chrétiens qui ont intérêt à éviter les mariages mixtes, vu qu'ils y perdent à tous les coups. C'est probablement un des facteurs qui les a lentement réduit à peau de chagrin en terre d'islam.Personellement, il me semble que la question de savoir si une femme chrétienne peut épouser un musulman et rester chrétienne est un faux débat. Une femme qui épouse volontairement un musulman fait le choix de renoncer à transmettre sa foi, et d'élever des petits musulmans. Si elle ne juge pas utile de transmettre sa Foi, pourquoi juger utile de la conserver pour elle même ? Qui peut dire qu'il a la Foi, si il ne déborde pas d'envie de la transmettre ?Bien à vous,vhpPar ailleurs, j'ai du mal à comprendre en quoi une femme qui choisi librement d'épouser un musulman, et donc de renoncer à transmettre sa foi. Qui peut dire qu'il a la Foi, si il ne se préocupe pas la

pablo 21/02/2008 14:00

Dang, je confirme ce que dit Vhp : un homme musulman peut épouser une non-musulmane à condition qu'elle ne soit pas idolâtre. Concrètement cela suppose qu'elle soit juive ou chrétienne et il semble que certains courants musulmans médiévaux aient également considéré l'hindouisme comme une forme de monothéisme (ce qui suppose qu'ils avaient dû l'étudier d'assez près car ce n'est guère évident au premier abord).Cela étant il peut dans certains cas y avoir une pression communautaire pour éviter ces mariages. Et cette pression pourrait bien prendre la forme de complications bureaucratiques et tracasseries administratives.

Dang 21/02/2008 12:38

@vhp : lors de notre entrevue avec l'évêque melkite de Damas suite à une question que je lui ai posée sur les mariages mixtes, ce dernier nous a fait part de ses efforts pour faire admettre par les autorités civiles et religieuses (musulmanes) du pays qu'une femme chrétienne qui épouse un musulman devrait pouvoir garder sa religion d'origine. J'en ai conclus que la chrétienne qui épouse un musulman devait changer de religion. On a dit aussi que l'épouse chrétienne de Yasser Arafat avait été obligée d'embrasser l'Islam et la Bégum Aga Khan raconte dans ses mémoires comment elle est devenue musulmane. S'agit-il d'une obligation ou d'une forte incitation? Ce que vous nous dites plaide en faveur de la seconde hypothèse. Dans tous les cas merci pour vos précisions.