Société de malades....

Publié le 15 Février 2008

Entre l'évêque anglican qui propose d'appliquer quelques aspects de la chariah au Royaume-Uni, le journal néerlandais qui évoque le "Ramadan chrétien" en parlant du Carême, notre société ne cesse de souffrir des conséquences du multiculturalisme...

Dernier avatar en date, cet épisode:

Procès hors normes à Angers (Maine-et-Loire).

Une association chargée de placer des enfants orphelins poursuivie par un couple de parents qui demandent réparation financière.
Parce que l'enfant qu'ils ont adoptée, originaire d'Haïti, ne leur convient pas.
Déçus par le comportement de la petite Mélinda, 7 ans, ils l'ont "rendue".
Les parents adoptifs réclament le remboursement des frais d'éducation et l'expertise d'un ethnologue pour "juger si la culture de Mélinda est compatible avec la leur".

L'enfant avait été adopté en 2005 mais le conte de fées s'est vite transformé en cauchemar car la petite présentait des troubles du comportement (au détriment de la première fille, handicapée, du couple, ndb).

L'association qui a fait venir Mélinda en France est "révoltée que l'on puisse considérer cette enfant comme une marchandise livrée avec un vice caché". Les parents adoptifs n'en démordent pas : " On aurait dû nous prévenir car en Haïti, plaident-ils, le handicap est lié aux démons."
Les juges rendront leur délibéré le 31 aout prochain.

Même si le comportement de la petite haïtienne est inacceptable, les parents auraient pu y penser avant, que les cultures sont complétement différentes, et que les visions du handicap n'ont rien à voir d'une culture à l'autre..

Décidément, Joseph de Maistre avait raison:

Or, il n'y a point d'homme dans le monde. J'ai vu, dans ma vie, des Français, des Italiens, des Russes, etc.; je sais même, grâces à Montesquieu, qu'on peut être Persan: mais quant à l'homme, je déclare ne l'avoir rencontré de ma vie; s'il existe, c'est bien à mon insu.

Via Kroulik, que les amateurs de Dailymotion, chez les réacs, connaissent bien...
 
 

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Société

Repost 0
Commenter cet article

Pied léger 18/02/2008 17:42

De Maistre utilise une formule choc, qui montre facilement les excès de l'universalisme et d'une conceptualisation excessive.Aujourd'hui, on trouve des dizaines de pseudo-philosophes qui font de la branlologie avec des concepts creux.Comme disait Deleuze (je cite de mémoire) : "je trouve que les nouveaux philosophes ont une pensée quasiment nulle. Ils utilisent des concepts creux, aussi gros que des dents gâtées". L'homme abstrait, déraciné et atemporel qu'on imagine aujourd'hui, c'est tout à fait ça.Au fait, j'ai un blog, voulez-vous faire un échange de liens avec moi ?

François X 18/02/2008 11:51

@ Paulin,Vous ne me semblez pas avoir compris le sens de la citation de de Maistre, qu'on pourrait gloser ainsi : "Les hommes sont tous différents mais tous mauvais."

Paulin 18/02/2008 10:55

La pensée de Maistre permet aussi d'enfermer les gens dans une identité de naissance. "Il y a des Italiens, des Français" et il y a surtout des nobles qui se distinguent des roturiers, et refuser l'universalisme (ou le cantonner à la sphère religieuse) permet de justifier des privilèges au nom d'une difference intrinsèque entre les individus qu'il n'est pas toujours si aisé à percevoir.

Robert Marchenoir 18/02/2008 00:09

Comme c'est curieux... Une petite fille haïtienne qui n'a pas compris que la différence c'est bien, que les handicapés sont des gens comme les autres, que la discrimination c'est mal...Alors que c'est une sainte, normalement... puisqu'elle est vraisemblablement noire... qu'elle vient d'un pays très pauvre...Donc elle devrait être socialiste... ségoléniste... bien-pensiste... enfin de gauche, quoi, comme nous autres...  comme tout le monde... Non?... Il y a un truc qui a dû coincer quelque part... Mais où?...

koz 16/02/2008 15:04

"Il n'y a point d'homme dans le monde" ?Rassure-moi, il a lu la Bible, Joseph ?"J'ai vu, dans ma vie, des Françaos, des Italiens..."Je connais un autre auteur, Paul, qui écrivait, lui : "il n'y a plus ni Juifs, ni Grecs ni ..."Comme tu le dis souvent, Polydamas, on ne peut pas écouter l'Eglise sur ce qui nous arrange et oublier son esneignement quand il nous interpelle.

Polydamas 16/02/2008 15:11

Tu me parles sur le plan théologique, je parle sur le plan culturel et social, ce n'est pas tout à fait pareil.Parce que la citation de St Paul est celle-ci: «Il n'y a ni hommes ni femmes, ni Juifs ni Grecs, ni hommes libres ni esclaves, vous êtes tous un en Jésus-Christ» Je n'étais pas au courant que tous les Français, ou tous les membres de notre société étaient catholiques. Et jamais l'Eglise ne s'est élevé contre le principe de nationalité, contre la nécessaire distinction entre les cultures...