Juno, un film pro-vie.

Publié le 4 Février 2008


JUNO
C’est l’histoire d’une jeune fille de 16 ans, Juno, qui tombe enceinte à la suite d’un rendez-vous amoureux avec son meilleur ami. Elle pense à l’avortement mais hésite après en avoir parlé avec un conseiller pro-vie. Juno choisit finalement la vie, et de donner son bébé à un jeune couple qui ne peut avoir d’enfants.
Une fois n'est pas coutume, c'est un film pro-vie qui sort sur nos écrans à partir de Mercredi. Juno s'est rapidement taillé une petite réputation aux USA, où il a été sélectionné trois fois pour les Golden Globes.
 
Il s'agit probablement de la traduction cinématographique d'un sentiment pro-life de plus en plus présent outre-atlantique (pour rappel, la March for Life a réuni, au bas mot, à Washington, 200 000 personnes). C'est ce que confirme ce bon article de Liberté Politique, insistant sur l'aspect dévastateur de l'avortement qui, je le rappelle, n'est pas limité à la même durée dans tous les états américains.

Il est intéressant de parcourir le commentaire de la scénariste, ancienne strip-teaseuse, donc, a priori, pas susceptible d'être issue des rangs des plus déchainés des pro-life :
"C'est un sujet brûlant. On peut considérer qu'il s'agit d'un hymne à la vie qui milite contre l'avortement, ou bien on peut le voir comme un film sur une jeune fille libérée qui prend une décision pour préserver sa liberté".
Malgré l'arrêt Roe VS Wade, elle considère donc toujours que ce sujet est brûlant. Comme quoi, ce n'est pas parce que la loi est passée que les choses sont finies pour autant. Loin de là.

Même si ce n'est certainement pas le film du siècle (quoique les critiques de nos chers journaux bobos n'ont pas l'air complétement hostiles), j'ai la faible impression qu'on n'entendra pas parler de ce film en France. A noter que Juno est réalisé par Jason Reitman, connu pour avoir dirigé l'excellent, le mordant Thank you for Smoking....

PS: Critique plutôt positive du quotidien de référence, qui évoque également le parcours de la scénariste.

PS 2: Chaque journal que j'ai pu parcourir en fait un compte-rendu élogieux. J'avoue que de la part de la presse française, j'en suis le premier surpris. A voir donc.

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Pro-vie

Repost0
Commenter cet article

machin chose 07/05/2008 21:29

Je susi assez d'accord avec Gwynfird et ce commentaire viendra peut etre faire tache dans le decor...Je pense qu'il ne faut pas réduire le film au fait que le personnage principal décide de ne pas avorter...ce serait réducteur.Je pense que c'estavant tout un film qui ne dramatise le fait d'etre ado et enceinte comme on a l'habitude de le voir traité la plupart du temps, ce serait plutôt un film sur à quel il est difficile de faire un choix dans ce genre de situation et de s'y tenir.Cependant je pense que beaucoup d'américains ce seront racrochés au fait que ce soit ce que visiblement on appelle "pro-vie", ne laissont pas ce film qui est tres bien et tres drôle etre reduit à ce choix, et laissons le choix libre à tous...

gwynfrid 20/02/2008 23:36

Je vous recommande vraiment d'aller le voir (en vo si vous pouvez, mais attention, l'anglais n'est pas évident du tout avec plein de langage ado). Bien sûr il y a un vrai message de vie, ou plutôt plusieurs, qui dépassent le débat sur l'avortement pour parler aussi de l'adoption, du couple, de l'adolescence, de la famille recomposée, de l'amitié, et j'en passe. C'est très drôle, par-dessus le marché.

gwynfrid 20/02/2008 19:37

J'ai bien aimé le film, mais le qualifier de "pro-vie" est hors sujet. Le film ne porte pas sur le choix fait par Juno, qui est filmé brillamment, mais ce n'est pas la scène centrale. Le film se concentre sur ce qui se passe ensuite. Tout ce qu'on peut dire, c'est que si l'avortement était illégal, alors le scénario aurait été très différent...

Polydamas 20/02/2008 19:49

OK, n'ayant pas vu le film, je ne porterais pas de commentaires. Néanmoins, on peut penser qu'en présentant une autre façon d'assumer sa grossesse que par l'IVG automatique (je vous rappelle la dernière palme d'or de Cannes), c'est probablement un film qui positive la grossesse, la dédiabolise, et en démolit tous les clichés. En cela, on peut peut-être dire que c'est un film pro-vie.

Sandrine 16/02/2008 11:07

@girlisounette :Hé si !...Vous en rajoutez contre l'avortement en disant que c'est curieux que Juno finisse en jouant de la guitare comme si tout était bien et qu'elle n'avait même pas remarqué la cruauté des faits...!@Frédérique :votre bataille est inutile. Ce n'est pas les femmes qui se font avorter qu'on stigmatise, les pauvres sont bien assez malheureuses comme ça, sans qu'en plus on les stigmatise ! Non, ce sont les gens qui les encouragent à avoir des relations sexuelles irresponsables et à avorter vite fait que nous condamnons !@Tarod :On vous aurait cru plus large d'esprit, vraiment. Refuser d'aller voir un film sur la vie, ça me parait absurde et déconnecté !

tarod 09/02/2008 22:50

J'ai trouvé ce film vraiment drole et bien joué. Si j'avais lu que c'était un film pro-life je ne serais surement pas allé le voir !!!En plus j'ai lu plusieurs critiques françaises qui étaient bonnes dont des journaux de gauche (L'Humanité, les Inrock, le Monde).Et là je viens de trouver plusieurs critiques positives sur des sites pro-choice dont une grande assiciation (Choice USA):http://www.choiceusa.org/index.php?option=com_jd-wp&Itemid=80&p=364