Les médias boycottent les cathos

Publié le 25 Janvier 2008

Et c'est Rue 89 qui l'affirme. Cela dit, pour écrire un article pareil, on peut se demander à quel titre intervient l'auteur, sachant qu'il n'est pas vraiment représentatif, vue la manière dont Rue 89 avait évoqué la Marche pour la Vie...

Le clergé français ne plaît aux médias que quand il relaye une opinion qui fait consensus. Ainsi, on a bien voulu laisser parler les évêques de France quand ils se sont vivement prononcés contre les tests ADN et pour la défense des droits des personnes immigrées. Mais quand les catholiques, soutenus par leurs évêques, s'élèvent pour dire leur indignation face aux 200000 avortements annuels qui ont lieu dans notre pays, ils ne sont plus dignes que de l'ignorance méprisante des grands médias.
(...)
La "Marche pour la vie" a réuni 2500 personnes selon la police et 20000 selon les organisateurs, chiffre que la dépêche AFP remplaçait curieusement par 10000. Pourtant, cette manifestation n'a trouvé nulle part où être relayée, tout juste daigne-t-on l'aborder sur l'angle de la controverse. On refuse d'amener le débat sur la question fondamentale du bienfondé moral de l'avortement, de savoir si le foetus peut être ou non considéré comme une personne à part entière, mais on insiste sur la présence d'élus du Front national dans le cortège. Au fond, le débat public n'a pas lieu, on le confisque au profit d'un théâtre d'ombre où ne s'opposent que des sensibilités et des préjugés.
(...)
La France comptait, en 2006, 65% de personnes se réclamant du catholicisme. La France est un pays catholique, culturellement et historiquement, le nier serait du pur révisionnisme.
(...)
Je ne demande pas la complaisance, je demande, j'exige, de tous ceux qui s'appellent "journalistes", une plus grande ouverture d'esprit, une plus grande tolérance, une remise en question de leur jugement.

On voit qu'il est étudiant en journalisme. Car je trouve sa demande bien naïve. Mais tout de même, elle valait la peine d'être signalée.

Via le Salon Beige.

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Médias

Repost 0
Commenter cet article

Mister B. 29/01/2008 14:46

Lorsque vous parlez des commentaires de ce papier, où vous voyez une "persécution" des cathos je vois un dialogue dans lequel un de vos "amis", Tanhauser, ne peut défendre ses idées qu'en traitant celle des autres d'inepties ou d'absurdités... le dialogue est parfois difficile, certes, mais je le crois possible, pour peu que le respect soit reciproque ! (éviterons-nous les "affreux gauchistes" ou bien doit-on vous appeler les horribles cathos réacs?)

Polydamas 29/01/2008 20:31

En même temps, si effectivement les idées qu'on lui présente sont des inepties ou des absurdités, je comprends qu'il réagisse ainsi. Cela dit, ici j'ai la prétention de penser que l'on arrive encore à discuter à peu près calmement. Et je m'en fous que vous m'appeliez "horribles cathos réacs", à mes yeux, ce ne sont pas des insultes.

Philippe Edmond 25/01/2008 22:52

Le silence s'étend aux tableaux des Eglises, aux bijoux de la couronne, et à l'histoire réelle, avec ses ombres et ses lumières. Il est l'une des sources principales de la haine anti chrétienne des commentateurshttp://unvoyageauliban.bafweb.com/index.php?2008/01/25/127-un-voile-de-fumee-masque-les-etoiles

pablo 25/01/2008 22:42

Et bien tout du moins porterons-nous au crédit de ses affreux gauchistes de Rue89 la parution ce papier que même le Figaro ne s'est pas risqué à publier, non ?

Polydamas 26/01/2008 03:14

Oui, tout à fait, sachant qu'ils ne font que le publier, celui qui l'écrit ne s'est inscrit qu'hier.

fromageplus 25/01/2008 13:47

Tout à fait. D'ailleurs les commentaires déposés par les lecteurs de Rue89 sont sans équivoque : les cathos sont des gens méprisables et intolérants, et le silence qu'on leur réserve est une façon citoyenne, tolérante et diversitaire de rendre hommage à leur non-humanité.

Polydamas 25/01/2008 20:16

C'est clair, tiens je vais voir si il n'y aurait pas une compil à en tirer...