Communiqué du père d'Anne-Lorraine

Publié le 30 Novembre 2007

 
Madame, Monsieur,

Pour ceux qui le souhaitent, vous pourrez nous entourer ou vous unir d’intention le samedi 1 décembre à 14 h 00 en la cathédrale de Senlis.

Nous vous remercions dès à présent pour les chaînes de prières que certains ont organisées de même que les messes célébrées à l’intention d’Anne - Lorraine, notamment à la MELH à Saint - Denis.

La perte d’un être cher est toujours très douloureuse, mais ce sont les circonstances de la disparition d’Anne - Lorraine qui nous anéantissent. Nous n’osons pas imaginer le “film” d’horreur qui s’est déroulé dans ce wagon fermé du RER D.

Sans haine, mais avec détermination nous sommes en droit de nous interroger : Pourquoi un individu déjà condamné pour des agressions sexuelles a t - il pu récidiver ? Dans 5, 10, 15 ans chacun sait qu’il sera de nouveau libre. Quadragénaire, il aura tout loisir de recommencer. Je tremble déjà pour vos filles, je suis inquiet pour Béatrice et Bénédicte. Dans les semaines qui viennent, pour que le sacrifice d’Anne - Lorraine ne soit pas vain, ce sera mon combat. Je lui dois bien cela …

Philippe SCHMITT

 

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Ab Imo Pectore

Repost 0
Commenter cet article

Anastasie 01/12/2007 11:45

Que le père de cette jeune fille parle d'"anéantissement ", de " film d'horreur" ,Qu'il nous interpelle ,en parlant de "nos " filles Qu'il parle de "combat" ,alors que cette lettre est toute en retenue sur sa douleur intime ,est un témoignage bouleversant de force ,de don de sa souffrance .Qu'il en soit remercié .Qu'il soit assuré de notre soutien ,de notre sympathie ,en ce 1er Décembre 2007 et de notre prière .