Victimes de Baal...

Publié le 27 Novembre 2007

En Espagne, un fait divers sordide vient de relancer le débat sur la télé-réalité. Une femme, Svletana, avait quitté son compagnon qui la violentait, Ricardo. Celui-ci, pour tenter de la faire revenir, s'est adressé à l'émission de télé-réalité El diario, dont le concept est proche de celui de Y a que la vérité qui compte. La demandant en mariage sur le plateau devant plusieurs millions de téléspectateurs, Svletana a refusé. En réponse, Ricardo l'a tuée quatre jours plus tard.

La jeune femme avait accepté l'invitation, croyant avoir affaire à des membres de sa famille restée en Russie. Ironie du sort, Ricardo avait été repéré par la justice, et condamné pour mauvais traitements, mais le jugement n'avait pas encore été prononcé. La production n'avait pas jugé utile de faire quelques recherches sur les procès en cours.

J'ai déjà pu lire sur quelques commentaires que, de facto, le type était taré, et que l'émission n'y est pour rien dans ce meurtre, supposant que l'individu serait passé à l'acte de toute manière. A ceux qui tiennent ce discours insensé, je leur rappellerais que s'il est difficile d'accepter d'être éconduit par une jeune femme, il est évidemment infiniment plus dur d'accepter ce refus devant plusieurs millions de téléspectateurs. Ce n'est rien d'autre qu'une humiliation publique. Déclenchant donc des réactions particulièrement dangereuses, susceptibles de conduire à un drame, chez des personnes mentalement instables. Surtout dans un pays où les mâles sont aussi fiers qu'en Espagne. Le gouvernement Zapatero a, semble-t-il, réuni les producteurs afin de surveiller plus étroitement les personnes choisies dans ce type d'émissions.

Pour rappel, c'est déjà le 5ème décès dont on peut imputer la responsabilité à la télé-réalité, avec la mort d'Ana Orantes, une femme qui avait raconté sur un plateau de télévision les décennies de violence que lui avaient infligé son mari. Et malgré toutes mes réserves sur les méthodes employées par le combat contre les violences conjuguales, il est impossible de ne pas constater cet avilissement dû à la télé-réalité.

Ce type de divertissement, profondément malsain et voyeur, n'a décidément jamais autant mérité son qualificatif de télé-poubelle. Pourtant, ça ne serait pas spécialement compliqué de prendre des acteurs, et de construire un scénario, en se faisant passer pour des gens normaux. Ça aurait au moins le mérite d'être inoffensif, à défaut d'être sincère. Mais que voulez-vous, cette tactique avait été dénoncée par les téléspectateurs qui ne supportaient pas qu'on leur vole leur rêve.

Dans les temps antiques, à Carthage, on offrait régulièrement au dieu Baal-Hamon, pour s'attirer ses faveurs, le sacrifice d'enfants nouveaux-nés. C'était une pratique qui avait réussi à choquer les Romains eux-mêmes, qui n'étaient pourtant pas des enfants de choeur. Périodiquement, la société primitive avait besoin de sacrifier certains des leurs pour calmer les ardeurs violentes de leur dieux. On a l'impression que ce schéma recommence sans cesse, à voir la manière dont la télévision subordonne les humains, dont la dictature de la célébrité impose de sacrifier, de casser des candidats à la renommée.

D'ailleurs, devrait sortir bientôt un film sur la télé-réalité poussée à son paroxysme. Cette fois, les participants ne sont pas des amoureux, mais des candidats au suicide...

Vision prémonitoire ?
 

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Médias

Repost 0
Commenter cet article

amelichan 28/11/2007 16:19

rien signé rien signé.....elle a tout de meme accepté d'aller sur le plateau d'un jeu de télé réalité meme si la raison etait différente (jeu, qu'elle devait surement connaitre, et si non, elle est encore plus conne d'y aller sans se renseigner....)je ne sais pas mais serieusement....on connait tous "ya que la vérité qui compte" et leurs méthodes plus que douteuses......je maintiens que ceux qui vont dans ces émissions, c'est LEUR probleme....récemment, quand j'entendais ce couple completement débile de l'ile de la tentation, dire que la production leur avait menti....ca me fait pitié.....Ben oui, ils mentent, ce sont des vipères, donc n'y va pas!a qui vont ils vraiment faire croire qu'ils ne connaissaient pas le concept de l'emission?je suis un peu remontée je sais mais la j'ai deux stagiaires de 20 ans qui bossent avec moi....et quand je vois le niveau intellectuel de la jeunesse française aujourd'hui.....j'ai des envies d'eugenisme !!! :) et pour moi, ce n'est pas la faute de la télé.....

amelichan 28/11/2007 14:45

ca yest.....c'est reparti pour la traditionnelle chasse aux bouc emissaires...faut arreter le paternalisme.....la larme à l'oeil...arretons de prendre les participants aux émissions de télé-réalité pour des victimes......personne ne nous force à signer il me semble?ceux qui vont faire toutes ces emissions sont des abrutis qui n'ont tellement pas de vie qu'ils n'aspirent qu'a une chose, la "celebrité"...alors personnellement......Le "retour de baton"...... on s'en contrefout....la société n'est pas la pour s'occuper des idiots....nous sommes des hommes libres, et donc, nous devons assumer les conséquences de nos choix (et si les participants sont mineurs, ce sont les parents qui sont responsables)

Polydamas 28/11/2007 15:14

Personne ne force à les signer, et c'est vrai que j'extrapole un peu vite. Mais la russe n'avait rien signé du tout, il y a eu une incompréhension et elle s'est retrouvée piégée. Et ça, c'est intégralement la faute à la prod'.

Marcel Patoulatchi 27/11/2007 17:28

Concernant Carthage, je ne suis pas certain que les sources romaines soient franchement les plus neutres et rationnelles :)

Polydamas 27/11/2007 18:08

Tout à fait, les romains n'étaient pas mieux, à mettre les chrétiens dans l'arène avec les lions. Il est d'ailleurs probable que le culte de Baal ait été diabolisé, histoire de rendre les Carthaginois encore plus maléfiques.