La dernière pique de Claude Allègre

Publié le 17 Juillet 2007

Via le Salon Beige.

"Le nombre des élèves dans l'école primaire n'a pas augmenté. En revanche, la population des écoliers a un peu changé, du fait de la présence de nombreux enfants d'immigrés qui viennent de contrées dont la culture est profondément différente de la nôtre. L'immigration n'est certes pas un phénomène nouveau dans notre pays.

Mais c'est l'origine de l'immigration actuelle qui ajoute une difficulté supplémentaire à l'école primaire. La France a connu, au cours du siècle dernier, une immigration massive de Polonais qui venaient dans le Nord et dans l'Est pour y être mineurs. Au risque de heurter, je dirais qu'ils avaient avec le pays d'accueil un patrimoine commun : le catholicisme. Les prêtres ont joué un rôle très important dans l'intégration des enfants qui allaient au catéchisme et y recevaient un enseignement sur des bases communes aux petits Français, qu'on le veuille ou non.

L'Eglise catholique a été le ciment de cette intégration.
Un processus un peu différent a joué plus tard pour les Italiens et, après la guerre d'Espagne, pour les Espagnols. Les jeunes, mais aussi les parents, apprenaient aisément et rapidement le français, les trois langues ayant des racines et des structures semblables.

Et là encore, il y avait une culture commune : la culture gréco-latine chrétienne. Le même processus ne joue pas aujourd'hui avec l'immigration d'origine maghrébine. Elle appartient à une culture fondamentalement différente de la nôtre
."

Précision utile: je rappelle que Claude Allègre n'est pas connu pour être à l'extrême-droite....

 

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Argumentaires

Repost0
Commenter cet article

Gentiloup 19/07/2007 00:44

Vous avez raison Polydamas et Hoplite: Alègre n'est pas un prophète!D'une part il vaut mieux tard que jamais et d'autre part, il est déjà trop tard.

hoplite 17/07/2007 19:20

allegre est bien sur dans le vrai, mais avec 20 ou 30 ans de retard, comme tous ces "progressistes" aveuglés par l'idéologie et décconnectés du réel. et mieux vaut tard que jamais...malheureusement, et comme le disait Peguy, "les démagogies sont passagères mais les ruines sont éternelles"

Polydamas 17/07/2007 19:33

Tiens, il faut que je retienne cette formule...