Mieux qu'un long discours

Publié le 11 Juillet 2007

L'état de la religion en France après Vatican II. Très bonne chanson de Serge Lama.

Ceux d'en face commencent désormais à perdre du terrain...

Chipé sur le blog de Lykurgos...

 

Je crois en Dieu Hélas plus du tout en ses prêtres
Il s’est glissé chez eux des Judas et des traîtres
Un vent d’Est a soufflé, glacial, qui dénature
Leurs sermons inspirés par la nomenclature
Et s’ils lèvent encore leurs mains jointes au ciel
Le CAPITAL de Marx est leur nouveau missel !

Je vous salue Marie
Pleine de grâce
Que Votre Nom soit sanctifié
Je vous salue Marie
Oui mais de grâce
De vos prêtres il faut vous méfier !

Je crois en Dieu hélas plus du tout en ses hommes
Et nos enfants non plus ne passent plus par Rome
Ils ont pris des sentiers à l’écart des touristes
La voie sacrée a pris des allures de piste
Où est le rassembleur, le messie, le berger
Qui récupèrera ces brebis naufragées
Où donc est la soutane que l’on reconnaissait
Avec respect l’Homme de Dieu quand il passait.

Je vous salue Marie
Pleine de grâce
Que Votre Nom soit sanctifié
Protégez vos brebis
De ces rapaces
Ils les ont déjà sacrifiées.

Je crois en Dieu… hélas le cercueil de mon père
Ecrasé sous les fleurs était bien solitaire
La Croix dans une main, dans L’autre la Sébile
Un vieux prêtre ânonnait les mots de l’Evangile
Dans la Chapelle morne où la mort s’étonnait
Les Jardins de l’Eden offraient des fleurs fanées
Quand il n’y a plus d’enfants pour chanter le Credo
L’eau de vos bénitiers n’est qu’une flaque d’eau.

Je vous salue Marie
Pleine de grâce
Que Votre Nom soit sanctifié
Vos prêcheurs d’aujourd’hui
Font fin de race
Tous leurs gestes sont momifiés

Debout, debout les mots les jolis mots antiques
Et les incantations, et les chœurs des cantiques
Il faut rentrer en nous comme dans un monastère
Et se dire qu’on est soi même un grand mystère
Et qu’éternellement du berceau au linceul
L’homme est sans le savoir une secte à lui seul

Je Vous salue Marie
Pleine de grâce
Que Votre Nom soit sanctifié
L’Evangile est soumis
A ceux d’en face
Votre fils est recrucifié.                                                                                                                                                                                                                                             Je vous salue Marie, Serge Lama. 


Rédigé par Polydamas

Publié dans #Entracte

Repost 0
Commenter cet article

athur 12/07/2007 21:53

Et moi qui craignait une pulsion "revancharde" chez les tradis, le risque d'une "division" au sein des cathos...Je me suis trompé, depuis trente ans les esprits ont bien évolués, d'un côté comme de l'autre.

Polydamas 13/07/2007 00:24

Oh, c'est bon, on a le droit, après tout ce qu'on a vécu de se détendre un peu....

ppcc 12/07/2007 00:38

Koz, tout ce que je peux dire c'est que j'ai l'impression que ce couplet: "Je Vous salue Marie Pleine de grâce Que Votre Nom soit sanctifié L’Evangile est soumis A ceux d’en face Votre fils est recrucifié."me semble d'actualité.

phiconvers 11/07/2007 19:54

Polydamas, merci beaucoup d'avoir posté cette chanson, que je n'avais pas entendue depuis des lustres. Je m'en rappelais vaguement et je l'ai réécoutée avec bonheur. Contrairement à ce que dit Koz, les choses n'ont pas totalement changé depuis cette triste époque, en particulier en France. Il n'est qu'à voir la raideur de certains de nos évêques face aux derniers textes du pape pour constater que le fossé n'est pas comblé.Sainte Marie, pleine de grâces, ayez pitié de nos querelles d'êtres imparfaits...

Polydamas 12/07/2007 00:33

Ce qu'affirme Koz est que la posture de certains prêtres ouvriers extremistes est aujourd'hui quasiment terminée, ils n'existent plus, ce en quoi il n'a pas tort (pour être prêtre engagé à gauche aujourd'hui, il faut sacrement le vouloir...).Par contre, vous avez raison sur l'opposition systèmatique et sur le refus de certains de nos pasteurs, plus ou moins systématique.

koz 11/07/2007 14:04

Désolé de le dire ainsi, Polydamas, mais chez toi aussi, c'est Good Bye Lenin ! Il serait temps de se réveiller ! Regarde la pochette du disque : en quelle année, cette chanson ? 75, 76, 79 ? Ne me dis pas que tu n'as pas évolué depuis cette période que tu n'as probablement même pas connu. Il faudrait retourner un peu dans les paroisses. Les choses ont bougé depuis les guitares et youkaïdi youkaïda."Ceux d'en face perdent du terrain"... Ma doué, mais c'est la guerre.Et si c'est une chanson d'il y a trente ans qui signifie pour toi qu'ils perdent du terrain.Arrêtez donc de vous répondre d'extrème à extrème. Vous êtes, d'un côté comme de l'autre, minoritaires, et ça devient agaçant.

Polydamas 11/07/2007 14:24

Ouais, c'est vrai, mais bon, j'ai bien le droit de montrer d'où l'on vient, non ?Les prêtres ouvriers, ça a existé, la théologie de la libération également. Evidemment la chanson parle de la France, mais la situation concerne le monde entier. On est d'accord qu'elle est un peu vieillote. So what ?Et oui, que tu le veuilles ou pas, même au sein de l'Eglise, il y a des guerres idéologiques, l'histoire en est pleine...