De la blogosphère conservatrice

Publié le 4 Juillet 2007

L'homme dans la lune, sur son blog Annales du Christianisme me fait l'honneur de me citer parmi les blogs favorables à un Mai 68 de droite. Il a recensé tous les blogs lui semblant rentrer dans cette catégorie et les a réunis sur cette page, que je vous enjoins à visiter si vous ne connaissez pas suffisamment la blogosphère qu'on pourrait qualifier de "conservatrice".

Son projet, Archives du Web, me parait aller exactement dans le sens de ce qu'il faudrait monter pour notre mouvement de pensée.


L’immense facilité de création d’un blog ou d’un site sur Internet favorise un foisonnement multiforme. La mémoire sans cesse croissante des ordinateurs permet d’archiver et de ré-archiver toute la mémoire du monde , mais de manière anarchique.

Structuré par des liens hypertextes et par des listes de sites favoris, le savoir numérisé disponible en ligne se découvre en suivant des pistes hasardeuses, au fil des moteurs de recherches et des affinités entre sites. Il est facile se perdre dans ses recherches ou de se décourager devant une masse informe de savoirs à assimiler, cachés à droite ou à gauche.

Pour se retrouver dans le labyrinthe d’Internet, on se confie très souvent aux grands moteurs de recherche tels que Google ou à ceux qui sont spécialisés dans les blogs et les sites d’informations comme Technorati ou Wikio, leur défaut commun étant de se confier à la fausse neutralité d’une machine.

C’est un regard humain qu’il faut pour choisir des informations capables d’intéresser un public bien défini, catholique pour le site du salon beige ou altermondialiste dans le cas de http://rezo.net/

L’idée d’une cartographie du web est à l’origine du projet « archives du web ». Il s’agit de proposer des adresses de sites, classées par thèmes, et rassemblées sur une seule page, comme les fenêtres d’une maison que le spectateur serait libre d’ouvrir et de découvrir à son rythme.

Le site propose quatre pages de liens, deux pages de sites : « Toute la presse en ligne » empruntée au site « lesbonsdocs.com » et « Sites pour un mai 68 de droite » et deux pages de liens vers des articles « Archives du Web » pour l’actualité et « controverses historiques » qui rassemble des points de vue non-conformistes sur les points chauds de notre passé.

Vous reconnaitrez par vous-mêmes, sur la page des controverses historiques, la qualité du travail accompli par l'homme dans la lune, qui couvre un très large choix de sujets, ne demandant probablement rien d'autre que d'être constamment enrichi et développés.

En effet, à la différence de la gauche, nous ne disposons pas de relais et d'aggrégateurs centraux permettant de sélectionner:
- les articles du web les plus intéressants, dans le sens de nos idées
- les billets des auteurs suivis par cet outil, qui seront probablement, les blogs les plus anciens historiquement, et les plus pertinents.
- les conversations les plus enrichissantes des forums conservateurs

En un mot, ce qu'il nous manquait, c'est un portail, de droite, qui permettrait de regrouper tous les articles intéressants, d'où qu'ils viennent, et quelque soit les penchants des auteurs. L'homme dans la lune ne m'en voudra pas d'affirmer que son projet n'est qu'un début, dont la portée gagnerait à être développée.

En la matière, il faudrait repomper le concept du portail gauchiste Rezo sans vergogne, dont je vous invite à lire la présentation.



Qu’est-ce qu’un portail ? Un « agrégateur de contenus », un point d’entrée incontournâââble de la Toile. Un site regroupant à lui seul tout un ensemble de « services », d’informations boursières et météorologiques, de liens vers de gentils partenaires, le tout agrémenté de bandeaux imbéciles tentant de faire de vous un investisseur malin, un téléchargeur de pizzas, un consommateur d’inutile.

Pourtant, au départ, le concept de portail avait de quoi séduire : regrouper en une page toutes les informations susceptibles d’intéresser l’internaute, ça n’était pas forcément le concept le plus stupide. Seulement allez savoir pourquoi, les créateurs de portail considèrent toujours l’internaute comme un riche imbécile n’utilisant sa machine que pour surveiller le Dow Jones ou errer sur les sites de commerce en ligne.

On aurait pu baisser les bras. Ricaner du concept de portail et continuer séparément nos p’tits webzines dans notre coin. Et puis on en a fait un, de portail : simplement pour pouvoir suivre l’actualité des sites qu’on aimait bien. Un petit portail en bois, modeste et génial, ouvrant sur un espace non commercial : c’était en 1999, et ça s’appelait « le portail des copains ».

Ça existe de l'autre côté depuis 1999, et nous n'avons toujours rien de comparable à droite.

Il serait temps.

L'exemple de la gauche nous le montre, tous ces outils ne suffisent pas à gagner une élection, ou à toucher massivement une population qui continue à utiliser la télévision comme son média principal.

Mais il est évident qu'Internet, et la blogosphère, sont appelés à jouer un rôle de plus en plus important dans la formation intellectuelle de demain, et le militantisme du futur. Raison de plus pour éviter de perdre les internautes et donc, de leur faciliter la tâche en balisant le chemin. Vous comprendrez donc que ce type de portail peut avoir un rôle éminemment utile.

Et si on leur apprend en plus à combiner ces sources avec une utilisation astucieuse d'outils aussi précieux que Netvibes et Delicious on a la possibilité de répandre le savoir à une puissance rarement atteinte auparavant par le milieu conservateur. Ces sites vous permettent non seulement de garder en ligne vos favoris et donc, de garder votre bibliothèque d'argumentaires, de doctrine, de coups de coeur, partout où vous disposez d'Internet, mais aussi, et plus important, de la partager avec votre réseau de pensée.

Par exemple, vous pouvez découvrir sur cette page Del.icio.us tous mes liens favoris sur Internet, souvent obtenus grace au réseau que j'ai pu développer sur ce même site. Vous y trouverez des bonnes idées, des bons plans, des choses qui m'ont touchées, bref, quantité de choses qui n'ont pas obligatoirement rapport avec le combat qui est le nôtre, mais aussi quelques-unes qui peuvent être tout à fait utile dans cet objectif.

Enfin, pour aller plus loin, la construction d'une encyclopédie "de droite" me parait indispensable. Trop souvent, les liens glanés ici ou là ne sont plus valides, décevant ainsi l'internaute impatient. Cela nécessite de sauvegarder quelque part les textes ou articles de qualité afin de les mettre à disposition des internautes. C'est le rôle d'une encyclopédie. Celle-ci pourrait évidemment s'articuler sur les liens et les références glanées sur le web, par des outils tels que le site Archives du Web ou le salon beige.

ILYS
fut le précurseur de l'aggrégateur en ligne, en proposant régulièrement une liste d'articles de qualité. Ils ont également initié la création d'une encyclopédie avec le projet Happy Fruits. Projet qui gagnerait à être soutenu et entretenu par chacun d'entre nous.

Je ne pense pas que les compétences techniques soient en cause, bien au contraire. Ce ne sont pas les talentueux informaticiens qui manquent à droite. Ce n'est pas non plus les contenus, les sources sont déjà nombreuses. Avec tous les sites recensés par les archives du Web, il y a largement de quoi faire.

Non, clairement, c'est de petites mains dont l'internet conservateur a besoin.

Pour classer, trier, étiqueter ( ou "tagger", dans le langage Web 2.0), développer, lier (linker), conserver, sauvegarder, en un mot, centraliser.

Happy Fruits ou les Archives du Web sont donc les embryons des ressources nécessaires pour se repérer et trouver la bonne info, le bon argument, sur le net.

A nous, donc, de leur donner une taille adulte...


 

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Entracte

Repost 0
Commenter cet article

Zeus 23/08/2007 21:54

Contactez nous : cyberesistance@gmail.com afin de optimisé votre portail avec le notre."Nous sommes le peuple. Nous avons l'internet. Nous avons le pouvoir. Des questions ?"Le 5eme pouvoir est né. Zeus

philippe 05/07/2007 21:58

Excellente initiative que la votre ! Généralement, pour visiter les sites que j'aime, je me rends sur les blogs de Citoyendurable ou de Yliad et je consulte leurs liens !Fut un temps où il y avait aussi le système Webring qui fonctionnait pas mal ! L'idée d'un mai 68 de droite est excellente ! http://psychotherapeute.blogspot.com

Polydamas 05/07/2007 22:14

Désolé de vous avoir fait réecrire votre commentaire, ayant eu à subir récemment des attaques de trolls, je suis contraint de modérer les réactions. Oui, les blogs-rolls comme on les appelle, sont assez efficaces. Mais un portail démultiplie encore cette puissance.Je ne connaissais pas le système du Web-ring, cela peut être un atout supplémentaire.A voir, donc.