La vérité sur Pie XII

Publié le 30 Juin 2007

C'est un sujet qui revient régulièrement dans la bouche des anti-cléricaux de tous poils qui pulullent dans notre société. Encouragé par le film Amen, dont la partialité, notamment représentée par une affiche mêlant la croix du Christ et la croix gammée, n'est plus à démontrer, ils n'hésitent pas à accuser Pie XII de tous les maux de la Seconde Guerre Mondiale.

Ils utilisent le fallacieux prétexte que Pie XII n'aurait pas suffisamment parlé de la tragédie touchant le peuple juif, et qu'il n'aurait pas cherché à protéger ceux-ci.

Le dernier rebondissement en date avait été le refus du nonce apostolique de se rendre, aux commémorations de Yad Vashem, il y a quelques mois, à cause de la légende d'une photo mettant en cause le rôle de Pie XII. Preuve que, malgré la vérité historique, la propagande est des plus puissantes.

Pourquoi est-ce de la propagande ?

Toutes ces histoires ne viennent que d'une seule source, une pièce de théatre écrite peu après la guerre, intitulée le Vicaire, et qui fait de Pie XII, rien de moins qu'un collaborateur passif d'Hitler. Le problème est que, cette pièce, à l'origine du film Amen, n'est pas autre chose qu'une manipulation des services secrets soviétiques, comme le prouve cet entretien d'Ion Mihai Pacepa, ancien officier de l'Est, qui fut envoyé au Vatican pour récupérer des archives permettant de construire des pièces utiles à la propagande.

Because Pius XII had served as the papal nuncio in Munich and Berlin when the Nazis were beginning their bid for power, the KGB wanted to depict him as an anti-Semite who had encouraged Hitler’s Holocaust.

(...)

In 1963, General Ivan Agayants, the famous chief of the KGB’s disinformation department, landed in Bucharest to thank us for our help. He told us that “Seat-12” (opération d'infiltration des archives du Vatican) had materialized into a powerful play attacking Pope Pius XII, entitled The Deputy, an oblique reference to the pope as Christ’s representative on earth.

En outre, tous les pourfendeurs de l'Eglise catholique oublient que le Grand Rabbin de Rome lui-même, Israel Zolli, s'est converti au catholicisme juste après la guerre, et qu'il a confirmé le rôle historique du pape dans celle-ci. Il a même choisi comme prénom de baptême, Eugénio, le même prénom que Pie XII, en remerciement de son comportement.

Extrait de certains de ses propos:

"L'Église Catholique aime toutes les âmes. Elle souffre avec tous et pour tous; elle attend avec amour tous ses enfants sur le seuil sacré de Pierre, et ses enfants sont tous les hommes... Il n'existe pas de lieu de souffrances que l'esprit d'amour de Pie XII n'ait atteint... Au cours de l'histoire, aucun héros n'a commandé une telle armée. Aucune force militaire n'a été plus combattante, aucune n'a été plus combattue, aucune n'a été plus héroïque que celle menée par Pie XII au nom de la charité chrétienne"

Malgré tout, c'est toujours "le Vicaire" qui demeure liée à l'attitude de Pie XII dans l'esprit de nos concitoyens.

Vous avez dit lobotomisation en action ?

C'est pour cela que la sortie, ce mois-ci, d'un livre de défense de la mémoire de Pie XII, rédigé par un rabbin, David Dalin, est une bonne nouvelle. Plus personne ne pourra sérieusement maintenir que l'attitude du pape fut contestable.

Je  ne m'appesantirai pas sur tous les autres détails, sur les sermons condamnant le nazisme, sur les juifs accueillis au Vatican, sur les dons et appuis de toutes sortes, et tous les faits qui démontrent l'attitude exemplaire du pape durant cette période trouble, qui ont permis de sauver plus d'un demi-million de juifs. D'autres le font mieux et plus longuement que moi.

Mais il est utile de se rappeler que cette légende noire n'est justement rien d'autre qu'une légende, construite de toutes pièces, par une dictature athée, dont l'un des principaux buts a toujours été le combat contre l'Eglise Catholique. D'autant que la contestation risque d'être bientôt relancée avec le procès en béatification de Pie XII, et le cinquantième anniversaire de son décès, l'année prochaine.

La polémique ne fait que commencer.

nti_bug_fck

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Histoire

Repost 0
Commenter cet article

Francine 20/09/2007 15:43

Bonjour et merci pour ces précisions concernant le Grand Pape Pie XII.Je suis fière qu'un homme de cette valeur ait sauvé la vie de 860 000 juifs, quelle autre personnalité peut en dire autant !?!....J'aimerais aussi savoir ce qu'il en est de la légende honteuse à Yad vashem ? Cette légende sera t-elle retirée un jour ?

Georg 16/08/2007 15:01

Evidemment que Pie XII est tout le contraire que ce qu'une certaine presse voudrait laisser croire. Les documents sont tellement clairs sur ce point qu'il ne faut pas avoir peur de se décrédibiliser pour affirmer que Pie XII fut un collabo (je résume).Un autre site http://wikipie12.telemack.net fait également le point à ce sujet. A noter les "unes" des journaux de gauche lors de l'élection de Pacelli en 1939 : on en rirait si le sujet n'était si grave...

Dang 03/07/2007 22:40

C'est en mars 1944 que la presse anglo-saxonne parle ouvertement des camps de la mort (Los Angeles Times). On peut donc estimer qu'auparavant on ne travaillait que sur des rumeurs.Peut-on accuser le Pape de ne pas avoir lance une croisade alors que les allies eux memes ne savent pas trop (ou font mine de ne pas savoir) a quoi s'en tenir?

Gentiloup 03/07/2007 01:35

J'ai vu ce livre. Mais les mauvaises langues et les mauvaises intentions ne vont pas s'arrêter aussi facilement puisque même au sein de l'Eglise des prêtres reprennent le refrain au nom de la modernité et pour l'appuyer.N'oublions pas que l'Eglise a des ennemis très organisés et certains même en son sein. Il n'y a qu'à penser aux francs-maçons.GL

l'homme dans la lune 01/07/2007 23:40

Le recul des accusateurs de Pie XII devant les faits.Les rapports secrets des nazis sur la résistance discrète de Pie XII. (octobre 1943, le Vatican avait demandé aux occupants allemands l'autorisation d'embaucher 1 425 hommes supplémentaires dans la Garde Palatine)Les anciens manipulateurs communistes reconnaissent avoir calomnié Pie XIILes déclarations de Pie XII et pour Pie XII. Source http://unvoyageauliban.bafweb.com/controverses.htm