L'efficacité du combat pro-vie.

Publié le 25 Mai 2007

On m'a souvent dit, et répété, que le militantisme pro-vie ne servait à rien.
Qu'il ne servait à rien de diffuser des vidéos choquantes, alors qu'elles ne font que décrire la réalité.
Qu'il ne servait à rien de manifester afin de faire entendre clairement, et fermement notre opposition.

D'autant, qu'à ce petit jeu, les catholiques eux-mêmes n'étaient pas les derniers à conseiller aux militants pro-vie de baisser la tête, et de la mettre en veilleuse. Je conçois parfaitement que tous les catholiques ne veuillent et ne peuvent militer, mais qu'ils ne découragent pas ceux qui souhaiteraient jouer ce rôle.

Toujours est-il qu'il semblerait que ces bonnes âmes aient tort, si l'on en juge par une affaire récente. En effet, la jeune irlandaise qui souhaitait obtenir le droit d'avorter en Grande Bretagne, celui-ci étant interdit en Irlande, a CHANGE D'AVIS. Et qu'est ce qui a provoqué son revirement ?


Je vous le donne en mille. Les sites pro-life. Je ne résiste pas au plaisir de vous citer la dépêche:
The news media emphasized repeatedly that an anencephalic child can live only a short time outside the womb. Miss D has responded, “I think most people think that I must be very silly and that this baby is not much. But this baby means the world to me.”

Miss D credits pro-life websites for her change of heart. “There were pictures of babies who had been aborted,” she said. “I didn’t want that, my baby deserved to live, it deserved more than that.”

When a test showed that her child suffered anencephaly, a condition in which the brain does not fully develop, Miss D had resolved to abort.
Comme quoi, le fait de choquer, de heurter, de montrer ce qu'est l'avortement dans sa dure réalité, FONCTIONNE ! Et j'ai du mal à imaginer que ces sites puissent provoquer un avortement chez quelqu'un qui n'était pas déjà convaincu au préalable.

A l'instar des campagnes pour la prévention routière ou contre le tabagisme, les images choquantes sont donc efficaces dans la prévention. Si ça l'est pour quelqu'un d'aussi médiatisée que cette petite irlandaise, qui a certainement du être secondée par les plannings familiaux anglo-saxons, c'est que cela doit certainement fonctionner pour beaucoup d'autres.

Et si cela ne permet de sauver qu'un seul bébé, ce combat, via les sites pro-vie, via les manifestations, via les actions de toute sorte, vaut la peine d'être mené et doit être poursuivi.

Via E-Deo, Jeanne Smiths et Daoudal.

[Correctif: J'avais trop envie d'y croire, je me suis planté. Cette jeune fille a effectivement avorté. Cela n'enlève rien à l'idée qu'il faille continuer le débat, mais on ne pourra pas utiliser cet argument. Toujours est-il qu'elle ne pouvait pas dire qu'elle ne savait pas ce qu'elle faisait.]

Rédigé par Polydamas

Publié dans #Pro-vie

Repost 0
Commenter cet article

mc 29/05/2007 11:54

un petit nouveau à Genève, sur le site de la Tribune de Genève www.tdg.ch histoire de toucher un public ignorant de l'existence même d'un débat pro vie.http://ps139.blog.tdg.chJ'ai fait un effort pour ménager les sensibilités aux couleurs et aux écritures diverses.Merci aux talents catholiques de venir contribuer, soit par des commentaires, soit , pourquoi pas par des petits billets percutants!Que Dieu nous bénisse tous!Marie-Christine

Thaïs 25/05/2007 16:06

Vous avez surement raison mais il y a aussi je pense la façon dont s'est présenté.Je me souviens, il y a assez longtemps il est vrai, j'étais bénévole à Lourdes, pendant mon temps libre je suis allée voir un film contre l'avortement. Je ne sais plus du tout par qui il avait été fait et qui le présentait. J'en suis ressortie bouleversée non pas tant par les images elle-mêmes, mais parce que ce qui était présenté ne donnait pas du tout envie d'être mère et encore moins d'avoir à accoucher ! Il est vrai que j'avais 18 ou 19 ans et que j'ai eu le temps de prendre du recul !Personnellement, j'ai un peu de mal avec les images...Je suis peut-être un petit peu trop sensible mais je comprends certaines réticences. Je ne critique cependant en aucun cas votre engagement.

Polydamas 25/05/2007 20:37

Oui, il serait peut-être possible de faire un peu plus attention à ceux qui regardent ces films ou ces images. Mais je ne pense vraiment pas qu'il faille les bannir, c'est un moyen d'action des plus efficaces, il FAUT montrer que ces embryons sont des humains de chair et de sang.C'est justement la réaction qui fait prendre conscience de la gravité de cet acte.

Thaïs 25/05/2007 13:52

effectivement j'ai vite arrêté la vidéo. Mais pourquoi dites vous "les catholiques eux-mêmes n'étaient pas les derniers à conseiller aux militants pro-vie de baisser la tête, et de la mettre en veilleuse". ?Quelles en sont les raisons ?

Polydamas 25/05/2007 14:16

Parcequ'ils ne sont pas convaincus de l'efficacité de la démarche, parcequ'ils ne veulent pas être considérés comme des lobbyistes, parceque certains ont peur d'afficher leurs convictions, parceque certains considérent que c'est un combat perdu d'avance, parceque certains pensent qu'une autre stratégie serait plus efficace. Et encore, je ne vous parle pas des catholiques qui affichent leurs positions pro-avortement.Souvent les catholiques, par leur attentisme ou leur passivité, se sont révélés les meilleurs alliés de nos adversaires. Un leader incontesté pro-choice avait affirmé que si l'épiscopat s'était opposé avec force à la loi sur l'IVG en 1975, celle-ci ne serait pas passée. Au fait, je vous rappelle que les retraites des prêtres et des religieux sont assurés par l'état. Ça ne m'étonnerait pas qu'il y ait quelques pressions de ce côté-là...

all 25/05/2007 13:43

"this baby means the world to me"Dou you really know what "anencephaly" means ?

Polydamas 25/05/2007 14:09

I think so.....